Où est Laurie? Fin du suspense

L'enquêteur Dupuis (Stéphane Gagnon) dans l'épisode de Mémoires... (Photo fournie par ICI Radio-Canada télé)

Agrandir

L'enquêteur Dupuis (Stéphane Gagnon) dans l'épisode de Mémoires vives de mardi. Alors que bien des auteurs connaissent la fin de leur histoire, Chantal Cadieux s'est gardé le droit de faire volte-face n'importe quand.

Photo fournie par ICI Radio-Canada télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) La cave est un thème récurrent chez l'auteure Chantal Cadieux. Dans Providence, celle d'Édith Beauchamp dissimulait un cadavre. C'est dans une cave que la petite Laurie Berthier de Mémoires vives a été gardée captive. Et mardi, c'est au sous-sol de Linda Trottier, la conjointe de Jérôme Fortier, présumé assassin de Laurie, que Claire Hamelin fera une découverte pour le moins bouleversante.

«Le pire, c'est que je n'aime pas les caves. J'ai eu longtemps une maison avec un vide sanitaire!» rigole Chantal Cadieux, devenue «la» spécialiste des secrets enfouis qui en dissimulent d'autres. Mardi à 21h, sur ICI Radio-Canada Télé, elle mettra fin au suspense en dévoilant une fois pour toutes ce qu'il est advenu de la petite Laurie, morte ou vivante. Un tournant majeur dans l'histoire, provoqué en grande partie par l'astucieux enquêteur Dupuis.

La question rongeait les fidèles de Mémoires vives depuis bientôt deux ans: mais où est Laurie? L'auteure admet avoir eu peur que la résolution de cette intrigue-clé fasse diminuer l'intérêt des téléspectateurs. «Ça m'inquiétait, mais je ne pouvais pas étirer ça pendant quatre ans», confie-t-elle. Et ce n'est pas comme si Mémoires vives se limitait à Laurie; bien d'autres histoires seront laissées en suspens après l'épisode de mardi. «Il reste encore bien des secrets à dévoiler», poursuit l'auteure.

Alors que bien des auteurs connaissent le début et la fin de leur histoire avant d'entreprendre une série, Chantal Cadieux s'est gardé le droit de faire volte-face à n'importe quel moment. Pour tout dire, elle ne savait pas ce qu'elle ferait de Laurie au moment d'écrire le premier épisode. Divers événements l'ont fait réfléchir. «Mon producteur [Jocelyn Deschênes] se demandait s'il était possible qu'un enfant soit tenu enfermé aussi longtemps. Puis, il y a eu les trois femmes de Cleveland retrouvées après 10 ans de captivité, et trois autres séquestrées par un couple en Grande-Bretagne pendant 30 ans. La réalité dépasse la fiction. Mon producteur m'a dit: "T'es folle, mais il y a plus fou que toi!"»

Advenant qu'elle soit encore en vie, on ne pourrait plus parler de la «petite» Laurie, qui aurait 39 ans aujourd'hui. On devine qu'elle resterait marquée par ses années en captivité et l'emprise de son agresseur. Si elle est bien morte, comme l'a confié Jérôme Fortier avant de mourir, ce serait alors une grande déception, non seulement pour la famille de Laurie, mais aussi pour les fans, qui spéculent sur son identité.

En près de 20 ans de journalisme, je n'ai jamais reçu autant de courriels de lecteurs qui élaborent des scénarios sur l'existence d'un personnage. Je vous ai déjà parlé de l'une d'elles, Mme Tremblay, qui m'avait exposé l'hiver dernier sa théorie sur Jérôme Fortier et Linda Trottier: «Il l'a enlevée, enfermée pendant des années jusqu'à tuer en elle toute idée de son identité. Il l'a graduellement laissée prendre un peu de liberté. Elle a développé le syndrome de Stockholm et prend soin de cet homme tout en ayant l'air la moitié du temps égarée, aliénée et effrayée par lui.» Mme Tremblay aurait-elle vu juste? Vous le saurez mardi.

Le cas de Laurie étant réglé - quoique... -, d'autres personnages continueront de retenir notre attention en janvier pour la troisième saison, dont le jeune Clovis, qui ignore toujours qu'il a tué sa mère. Il suffirait d'un bout de conversation attrapé par hasard, ou alors que Nathalie, l'ex-femme de Jean-François, s'ouvre la trappe, pour que Clovis sache toute la vérité. Et Dieu sait comment il encaisserait le coup.

On compte aussi les jours avant que Flavie replonge dans les bras de la manipulatrice Nancy Grimard, une intrigue qui divise et heurte les téléspectateurs. «Autant il y a des filles qui me disent qu'il faut qu'elle retourne avec Nancy, autant d'autres ne veulent absolument pas. Les gens prennent ça très à coeur. Ils me parlent avec tellement de fougue des personnages de Mémoires vives, plus que pour Providence», s'étonne Chantal Cadieux.

Mémoires vives vivra-t-il sept ans comme Providence? «Des fois, je pense écrire une série de 10 heures, parce que ça devient très exigeant et que j'ai tout de même eu un cancer. Je serais quand même prête pour une quatrième saison de Mémoires vives, mais c'est le diffuseur qui décide, bien sûr. On y va une année à la fois.»

D'ici quelques jours, la plupart de nos téléromans auront pris une pause pour les Fêtes. C'est le cas de O', qui s'est conclu sur un coup de feu mardi dernier à TVA. Si le personnage de Kathleen O'Hara devait mourir - pure spéculation - à la place de son frère Charles, ce serait pour Maxim Roy une troisième mort tragique dans un téléroman, après avoir péri une première fois dans un accident de moto dans Virginie, puis dans un accident de voiture dans Tribu.com. Chers auteurs, vous êtes parfois cruels!

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer