Exclusif

À la di Stasio: saison écourtée pour des raisons de santé

Josée di Stasio... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Josée di Stasio

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Je vous rassure tout de suite : Josée di Stasio se porte mieux. Mais il en était tout autrement il y a encore peu de temps. Nous avons appris que l'animatrice adorée des téléspectateurs a dû subir des interventions chirurgicales l'été dernier, après avoir appris qu'elle souffrait d'une maladie suffisamment grave pour qu'elle interrompe ses activités professionnelles.

Mme di Stasio termine présentement une série de traitements et, fort heureusement, a retrouvé la forme, assure-t-on à l'Agence Goodwin, qui gère sa carrière. Discrète sur sa vie privée, l'animatrice préfère pour l'instant ne pas donner plus de détails sur la nature de sa maladie. À Télé-Québec, où elle anime À la di Stasio, très peu de gens connaissaient sa condition.

Bien entendu, il lui a été impossible de tourner la nouvelle saison d'À la di Stasio à temps pour l'hiver. Des 10 émissions prévues au départ, seules les deux spéciales du temps des Fêtes, enregistrées il y a quelques semaines à peine, ont été réchappées. Elles seront diffusées les 5 et 12 décembre.

Pour compenser cette saison écourtée les vendredis à 20h, Curieux Bégin bénéficie de quatre émissions supplémentaires et prendra fin le 28 novembre. Quant à Un chef à la cabane, la série de Martin Picard, elle comptera 10 émissions au lieu de 8 et commencera deux semaines plus tôt, le 23 janvier. Entre les deux, le diffuseur présentera des reprises d'À la di Stasio.

Dans le même esprit que l'hiver dernier, la 13e saison d'À la di Stasio devait nous faire découvrir les coups de coeur gourmands de l'animatrice. En plus de relever les meilleures adresses du boulevard Saint-Laurent et de la rue Beaubien, Josée di Stasio souhaitait sortir de la métropole en se rendant notamment à Québec et à Val-David. Puis, après les Fêtes, on devait poursuivre avec des recettes réconfortantes pour affronter la rigueur hivernale. Tous ces tournages ont été annulés.

Pourvu que l'animatrice, qui manquera à nos vendredis, sera suffisamment rétablie pour nous revenir la saison prochaine. Josée, prenez le temps qu'il faut.

Véro chez Québecor : que de rebondissements

Dimanche soir. Véronique Cloutier reçoit un coup de téléphone de Lise Paul-Hus, sa patronne chez Transcontinental. «Le magazine est vendu à Québecor», lui dit-elle. Impossible. C'était pourtant la vérité : Groupe TVA a fait l'acquisition, en tout ou en partie, de 15 magazines de Transcontinental, dont Véro Magazine.

Encore lundi après-midi, l'animatrice semblait ébranlée par la nouvelle au bout du fil. «Je n'avais eu vent de rien. C'était une transaction d'une extrême confidentialité. Je n'en veux à personne mais je dois avouer que c'est un choc», nous a-t-elle dit.

Évidemment, on peut se demander si la récente réconciliation médiatique de Véronique Cloutier et Louis Morissette avec Québecor ouvrait la voie à cette transaction majeure dans le monde des magazines. «S'il y avait des intérêts derrière tout ça, je n'étais pas au courant», affirme l'animatrice, qui doit rencontrer les nouveaux propriétaires dans les prochains jours.

Ce changement de mains peut-il compromettre le projet de chaîne spécialisée associée à Véro Magazine? Rappelons que Groupe TVA possède déjà plusieurs chaînes, dont une de style de vie, Moi&cie, justement associée au magazine du même nom.

Dimanche, Véronique était invitée avec son mari à Tout le monde en parle, pour parler du nouveau spectacle d'humour. L'arrivée d'Éric Salvail en fin d'émission a donné lieu à un dérapage franchement réjouissant. La conversation sans queue ni tête a même porté sur le blogue de votre humble chroniqueur. «On est dans le trouble avec l'étoile du match de Richard Therrien!» a lancé Véro. «Richard, vote pas pour nous autres!» a poursuivi Éric Salvail, devenu incontrôlable.

Véronique Cloutier est sortie survoltée de l'enregistrement. «On était tous atteints de la même maladie! Tous les éléments étaient réunis pour faire un bon Tout le monde en parle», dit-elle, convaincue de la pertinence de ce rendez-vous. Incidemment, j'ai plutôt décerné mes étoiles du match à Tanya St-Arnauld et Normand Baillargeon.

L'émission connaît un automne exceptionnel. Avec ses 1 495 000 téléspectateurs dimanche sur ICI Radio-Canada Télé, l'émission de Guy A. Lepage a chauffé Le banquier, vu par 1 565 000 à TVA. L'auditoire a atteint les 1 833 000 durant le segment délirant de la fin.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer