Ce soir tout est permis: Salvail en mode délire

Dans le jeu du «décor penché», les vedettes... (PHOTO FOURNIE PAR ATTRACTION IMAGES)

Agrandir

Dans le jeu du «décor penché», les vedettes doivent improviser et s'exécuter sur une scène inclinée à 22,5 degrés.

PHOTO FOURNIE PAR ATTRACTION IMAGES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) La patronne de la programmation de V, Nathalie Brigitte Bustos, parle de «pierre angulaire» et de «la plus importante production de la jeune histoire de V». Pas pour rien que le diffuseur a choisi Éric Salvail pour animer Ce soir tout est permis, en ondes dès lundi à 20h.

Le voici enfin, ce grand variété d'humour, où six artistes invités se prêtent à des défis loufoques, dans l'unique but de faire rire, dont le célèbre «décor penché», marque de commerce de cette adaptation de la populaire émission française d'Arthur. La formule semble pourtant avoir été conçue pour Éric Salvail, parfaitement dans son élément, comme on a pu le voir dans la première émission, montrée aux journalistes mardi, et qui regroupe Véronique Cloutier, Joël Legendre, Laurent Paquin, Alex Perron, Marie soleil Dion et Phil Roy, de SNL Québec.

Une vingtaine de jeux sont au programme, glanés parmi les 145 de la bible française. Des exemples : dans «Alors on danse», on demande à un artiste de se déhancher furieusement sur des musiques aussi variées qu'une sonate de Mozart et Poker Face de Lady Gaga. À ce jeu, Joël Legendre est particulièrement efficace sur Mamma Mia, déboulant les escaliers du décor penché tel Olivier Guimond.

Le jeu «Remue-méninges» est particulièrement délirant. L'artiste doit répondre à des questions de connaissances générales tout en se faisant brasser par un danseur étoile. Parlez-en à Alex Perron et Phil Roy, qui n'ont pas été épargnés par la danseuse Claudia Primeau. Plus tard dans la saison, on procédera au même exercice, mais avec des prises de judo.

Sur papier, les jeux paraissent simplistes, voire un peu débiles. Ce sont les vedettes qui font toute la différence en se donnant plus qu'il n'en faut. L'effet recherché est atteint.

On garde le meilleur pour la fin avec le jeu du «décor penché», où les vedettes doivent improviser à partir d'un scénario que leur expose à mesure l'animateur. Mais voilà, elles doivent s'exécuter sur une scène inclinée à 22,5 degrés, le maximum que peut endurer l'être humain normal sans avoir la nausée. Et c'est franchement très drôle.

Dans la première, Véronique Cloutier joue une femme au bord d'accoucher, Laurent Paquin, son mari qui perd connaissance, Joël Legendre, le voisin bienveillant, et Phil Roy, un livreur de pizza. Évidemment, la scène tourne à la foire, devant des spectateurs pliés en deux. On ne signale pas de blessés, le décor étant suffisamment matelassé.

Alternative parfaite à ses concurrentes Yamaska et L'auberge du chien noir, Ce soir tout est permis succède dans la grille à Allume-moi, Philippe Bond ayant été repêché par TVA. Quatre émissions seront présentées avant les Fêtes, quatre au retour, et les cinq dernières au printemps, pour un total de 13. Plus de 40 artistes se sont prêtés au jeu, et pas seulement des humoristes; Giovanni Apollo, Maripier Morin, Brigitte Boisjoli et Marie-Mai y seront également.

Nathalie Brigitte Bustos affirme déjà qu'une deuxième saison est «très envisageable». Avec trois émissions, incluant En mode Salvail et bientôt Les recettes pompettes, Éric Salvail est incontestablement le «king» de V.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer