L'ex-ministre Nathalie Normandeau passe au FM93

L'arrivée de l'ex-politicienne Nathalie Normandeau au FM93 devrait... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'arrivée de l'ex-politicienne Nathalie Normandeau au FM93 devrait être annoncée jeudi matin, durant l'émission du morning man Sylvain Bouchard.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Valérie Gaudreau, Matthieu Boivin
Le Soleil

(Québec) Véritable bombe dans le domaine de la radio à Québec : l'ex-ministre libérale Nathalie Normandeau prend le micro. Elle coanimera l'émission du midi au FM93 avec le chroniqueur Éric Duhaime.

L'ex-politicienne et son nouveau coanimateur occuperont la case horaire du midi et remplaceront ceux qui animaient jusqu'à mercredi l'émission de milieu de journée au FM93, Catherine Bachand et Ray Cloutier. Les deux ont appris leur congédiement peu après 14h, tout juste après avoir dirigé leur dernière émission. TVA et le Journal de Québec ont révélé l'arrivée de Mme Normandeau au FM93, en début de soirée mercredi.

Éric Duhaime fera pour sa part son entrée au FM93, une station du groupe Cogeco, après avoir quitté Radio X Montréal en juillet. L'ex-ministre et M. Duhaime se disputeront la faveur des auditeurs avec l'enfant terrible de la radio, Jeff Fillion, qui anime lui aussi à l'heure du dîner, à NRJ Québec 98,9.

Mme Normandeau a quitté la politique en septembre 2011 après avoir été notamment vice-première ministre sous Jean Charest, ministre des Affaires municipales et ministre des Ressources naturelles. 

Le nom de l'ex-ministre a été entendu souvent à la commission Charbonneau, et la femme y a même comparu en juin, où elle a notamment tenté de laver sa réputation. 

Son nom figure également dans des affidavits qui ont permis à l'Unité permanente anticorruption d'obtenir des mandats de perquisition, dont un visait la permanence du Parti libéral du Québec (PLQ). En avril dernier, un de ces documents de cour nous apprenait que le cabinet de Mme Normandeau aurait été au coeur d'un complot criminel qui aurait permis à de nombreuses firmes de génie d'obtenir des contrats publics, en retour de dons illégaux faits au PLQ. Mme Normandeau n'a jamais été accusée en marge de ces enquêtes criminelles.

Joint au téléphone mercredi, le directeur de la programmation au FM93, Pierre Martineau, a refusé de confirmer l'arrivée de Mme Normandeau à sa station. On lui a aussi demandé si toutes les allégations qui ont touché la carrière politique de Mme Normandeau ont été bien pesées dans la balance avant de l'embaucher.

«On ne prend pas des décisions sur un coup de tête en discutant deux minutes sur un coin de table, a-t-il répondu. Toutes les questions qui devaient être posées ont été posées.»

L'arrivée de l'ex-politicienne au FM93 devrait être annoncée jeudi matin, durant l'émission du morning man Sylvain Bouchard.

Fini le contrat pour L'Ancienne-Lorette

Les nouvelles fonctions de Nathalie Normandeau l'ont aussi obligée à annuler le contrat d'expert-conseil qu'elle avait signé avec la Ville de L'Ancienne-Lorette. Le 28 octobre, le maire Émile Loranger a annoncé avoir embauché l'ex-ministre pour trouver une solution à l'impasse de l'agglomération avec la Ville de Québec. Les maires de Québec, Régis Labeaume, et de Saint-Augustin-de-Desmaures, Marcel Corriveau, avaient à l'époque dit voir d'un bon oeil l'arrivée de Mme Normandeau dans le dossier.

La politicienne a publié un communiqué de presse en début de soirée mercredi dans lequel elle confirme avoir mis fin à son lien contractuel avec la Ville de L'Ancienne-Lorette. Le contrat faisait état de tarifs de 250 $ l'heure, jusqu'à concurrence de 25 000 $ pour ses conseils dans ce dossier.

«Au cours des derniers jours, une opportunité professionnelle inattendue m'a été offerte, explique Mme Normandeau. Cette opportunité, que j'ai saisie, est incompatible avec la poursuite de mes activités de consultante pour la Ville de L'Ancienne-Lorette. J'ai donc décidé de mettre fin immédiatement à mon mandat avec la Ville. Je tiens à remercier le maire Émile Loranger pour la confiance qu'il a témoignée à mon égard. Je lui souhaite bonne chance dans ses négociations ultérieures concernant les services d'agglomération.»

Ray Cloutier et Catherine Bachand congédiés

Le Soleil a pu s'entretenir avec Ray Cloutier et Catherine Bachand, au cours de la soirée de mercredi. 

Ray Cloutier paraissait très déçu. Il y a deux ans à peine, il faisait le saut au FM93. Son aventure se termine déjà. Il continuera à décrire les matchs des Remparts sur les ondes de CHYZ. «Je suis bien traité par les Remparts», s'est-il limité à dire.

Catherine Bachand a pris la décision de la direction du FM93 avec philosophie, en rappelant que les plus grands noms de la radio de Québec, dont Jeff Fillion et André Arthur, se sont déjà fait montrer la porte au cours de leur carrière. Dans ce contexte, personne n'est intouchable. Elle a été congédiée avant même de connaître les premières cotes d'écoute de l'émission qu'elle coanimait avec Ray Cloutier depuis quelques mois à peine.

«Le milieu de la radio est très dur à Québec. La direction du 93 a cru qu'elle serait mieux équipée pour aller à la guerre avec Nathalie Normandeau et Éric Duhaime. La direction nous avait donné, à moi et Ray, des objectifs réalistes pour l'heure du midi. Je pars sans savoir si j'avais été en mesure d'atteindre ces objectifs.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer