Émile Proulx-Cloutier: le Monsieur Musique de 30 vies

Samuel Pagé, le prof de musique qu'Émile Proulx-Cloutier... (Photo Jean Bernier)

Agrandir

Samuel Pagé, le prof de musique qu'Émile Proulx-Cloutier incarnera dans 30 vies cet hiver, est un être rigoureux dans sa classe de cinquième secondaire mais brouillon dans sa vie personnelle, et célibataire. «Sa relation avec ses élèves est la seule qui a de l'allure», affirme-t-il.

Photo Jean Bernier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Émile Proulx-Cloutier a souvent joué des gentils. Son personnage de Maxime dans Toute la vérité, qu'il laissera avec la fin de la série dans quelques semaines, est sérieusement dans le pétrin depuis lundi pour avoir été trop bonasse. «Être fin dans la vie, ça coûte cher», affirme l'acteur, qui dit être «pas mal plus bouillant» que son personnage.

Sans être méchant, Samuel Pagé, le prof de musique qu'il incarnera dans 30 vies cet hiver, pourra se montrer plus explosif. Un être rigoureux dans sa classe de cinquième secondaire mais brouillon dans sa vie personnelle, et célibataire. «Sa relation avec ses élèves est la seule qui a de l'allure», affirme Émile Proulx-Cloutier, qui succédera à Mélissa Désormeaux-Poulin.

Contacté par Fabienne Larouche en janvier dernier, Émile admet ne jamais avoir été autant mis à contribution pour la composition d'un personnage. Très vite, l'idée d'en faire un prof de musique s'est imposée. «Le rôle permettra d'utiliser la musique pour parler d'autres choses, dont l'histoire. La musique, c'est pas juste pour devenir une vedette», affirme l'acteur, qu'on sent déjà très impliqué pour ce personnage, et qui s'est penché sur le milieu scolaire en tournant le documentaire Les petits géants, coréalisé avec sa conjointe Anaïs Barbeau-Lavalette en 2009.

L'artiste a trempé très jeune dans le monde de la musique, notamment au sein des Petits Chanteurs du Mont-Royal et au Collège Notre-Dame à Montréal. Son album Aimer les monstres et sa tournée de spectacles, qui s'arrête à L'Anglicane le 15 novembre, lui ont permis de récolter six nominations au Gala de l'ADISQ de dimanche soir, dont celle de la révélation de l'année. Inutile de dire que la musique sera présente cet hiver au Vieux-Havre, et qu'Émile aura souvent l'occasion de s'illustrer au piano. «De grands artistes aimeraient lui écrire des chansons, spécialement pour l'émission», annonce Fabienne Larouche. Ne vous attendez pas à un Glee ou à un opéra rock, quoique les élèves seront chargés d'une mission pour la fin de l'année scolaire.

Qui est donc Samuel Pagé? On apprendra que son père a péri dans un accident de voiture il y a cinq ans, ce qui a plongé sa mère, jouée par Pascale Montpetit, en pleine dépression. On connaîtra aussi son frère, un pharmacien, sur qui il ne faut pas trop compter.

La fin de «30 vies»

Après quatre ans à décrire l'univers de l'école du Vieux-Havre, Fabienne Larouche commence à penser à la fin de 30 vies. L'auteure et productrice a évoqué cette possibilité pour la première fois devant les journalistes, mardi matin. Pas pour tout de suite mais «ça achève», a-t-elle précisé, ne souhaitant pas s'éterniser.

Il faut dire qu'elle écrit quotidiennement sur le milieu scolaire depuis le début de Virginie en 1996; elle pourrait choisir d'arrêter après la 20e année. Le directeur des dramatiques d'ICI Radio-Canada Télé, André Béraud, précise d'ailleurs que la série se poursuivra pour au moins une autre année. 30 vies se comporte très bien dans les sondages, ralliant depuis septembre 610 000 fidèles.

En parallèle, Fabienne Larouche a entrepris de faire travailler d'autres auteurs comme Danielle Trottier pour Unité 9, de même que Daniel Thibault et Isabelle Pelletier, qui planchent pour elle sur la série Ariane, inspirée par l'avocate Suzanne Pringle. En anglais, on parle de show runner. Elle n'a pas mis la plume de côté pour autant, et développe en ce moment une nouvelle série de 12 épisodes pour Radio-Canada.

Pour la deuxième année consécutive, une partie de l'équipe de 30 vies se rendra à New York dans un mois pour les International Emmy Awards, où la saison de Karine Vanasse est en nomination dans la catégorie des telenovelas. Claude Legault s'ajoute cette année, nommé pour son rôle dans 19-2.

Par ailleurs, Louise Lantagne a quitté définitivement son poste de directrice générale de la télévision de Radio-Canada vendredi dernier pour travailler au privé, chez Attraction Images. Son successeur n'a pas été nommé, mais André Béraud reconnaît ne pas fermer la porte à cette éventualité. Il ajoute n'avoir eu aucune discussion à ce sujet avec la haute direction.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer