Josélito Michaud: à hauteur d'homme

Josélito Michaud et Marie Mai dans la série...

Agrandir

Josélito Michaud et Marie Mai dans la série documentaire La gloire... mais à quel prix?, diffusée à Télé-Québec.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Après six ans d'entretiens sur le thème du deuil et de l'épreuve pour On prend toujours un train, Josélito Michaud s'intéresse maintenant aux différentes facettes de la célébrité dans la série documentaire La gloire... mais à quel prix?, diffusée à Télé-Québec.

«On croit souvent que la célébrité et la gloire peuvent enlever bien des maux. Moi, j'ai compris très tôt dans ma carrière que ça ne réglait rien», indique l'ex-agent d'artistes, qui assure avoir toujours eu beaucoup plus d'ambition pour les autres que pour lui-même. «Ce qui m'intéresse, c'est de comprendre le comportement humain. Voir comment les gens réagissent devant des épreuves, devant un succès, devant une décision à prendre», résume-t-il.

Il a donc dévoré 585 biographies en cinq ans, a rapidement fait des recoupements, et a fait paraître le livre La gloire démystifiée, 31 destins et 200 clichés volés. Puis, il a ciblé des aspects précis pour réaliser quatre épisodes télévisés. Il se penchera sur la vie de Karine Vanasse et de Marie-Mai pour La gloire précoce, sur celle de Jacques Villeneuve et de Justin Trudeau pour Faire son prénom, sur celle de Jean-Marc Parent et de Roch Voisine pour Soulever les foules et en payer le prix et sur Gilles Sainte-Croix et Gilbert Rozon pour Partis d'un rêve.

Il a déjà une dizaine d'autres idées pour le cas, très probable, où il y aurait d'autres saisons. «Le thème de la gloire est tellement vaste. Ça part d'un simple besoin de reconnaissance, mais aussi parfois d'une blessure très grande. On veut tous être entendus, et les gens n'écoutent plus aujourd'hui.»

Témoins célèbres

En plus des principaux intéressés, qu'il a suivis sur le terrain avec une équipe de tournage, Josélito Michaud s'est entretenu avec les témoins privilégiés de leur parcours. «Des gens qui étaient présents au moment où tout pouvait basculer, d'un côté ou de l'autre», souligne-t-il. Pour Karine Vanasse, par exemple, il a recueilli les propos de Fabienne Larouche et de Pierre Lebeau, qui jouait à ses côtés dans Un homme et son péché.

Pour le segment sur Gilles Sainte-Croix, Josélito Michaud a pu réaliser une entrevue avec Guy Laliberté, un moment qu'il attendait depuis des années. «Je voulais surtout voir la part d'humanité qui reste derrière le grand personnage qu'il est devenu, explique-t-il. C'était à la hauteur de ce que je m'attendais. Il a été d'une grande générosité.»

À l'aube de la cinquantaine, l'intervieweur s'est déjà entretenu, selon ses calculs, avec 5800 personnes. Déjà, petit, il regardait Michel Jasmin, Janette Bertrand, Barbara Walters ou Oprah avec envie, en se disant qu'ils avaient de la chance de «pouvoir rencontrer plein de gens et d'avoir l'occasion de mieux comprendre leur vie à travers des entrevues».

Les quatre épisodes seront diffusés le lundi à 21h à partir du 27 octobre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer