Caroline Dhavernas: une psy en zone dangereuse

Hugh Dancy, Laurence Fishburne, Caroline Dhavernas et Mads... (Photo fournie par AddikTV)

Agrandir

Hugh Dancy, Laurence Fishburne, Caroline Dhavernas et Mads Mikkelsen sont quelques-uns des protagonistes de la télésérie Hannibal, qui sera diffusée en français sur AddikTV.

Photo fournie par AddikTV

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Wonderfalls, Off the Map, Over/Under... Les projets se suivent aux États-Unis pour Caroline Dhavernas, mais hélas ne durent pas. Voici que le vent tourne avec Hannibal, renouvelée pour une deuxième saison sur NBC, et que diffusera AddikTV en français dès le lundi 6 janvier à 22h.

Caroline Dhavernas, qui joue la psy Alana Bloom, se réjouit de participer à sa première série qui dure plus d'une saison, même si les résultats d'écoute n'ont rien fracassé au printemps dernier. «Évidemment, on fait ça pour que ce soit vu. C'est plate de travailler dans le beurre. Aux États-Unis, nous sommes tous facilement éjectables. Hannibal a l'avantage d'être une franchise reconnue, qui est allée chercher l'intérêt à travers le monde», confie l'actrice.

C'est pourtant ce moment qu'elle a choisi pour vendre son appartement de New York, où elle allait de moins en moins. Le tournage de Hannibal s'étale sur cinq mois et demi à Toronto, où sont tournées plusieurs séries américaines. «Ça leur coûte moins cher et il y a un bon bassin d'acteurs là-bas», explique l'actrice, qui affiche une impatience de retravailler au Québec. «Mon dernier film ici était Mars et Avril. Ça me manque de travailler dans ma langue. Les gens imaginent que je suis partie et que je ne suis plus intéressée, alors que j'habite pourtant ici. Ça fait longtemps que je n'habite plus à New York. Plus je voyage, plus je me rends compte que j'aime le Québec et qu'on est bien à Montréal.»

Caroline Dhavernas n'aime pas les films d'horreur et s'en est toujours tenu loin. Pour qu'elle dise oui à Hannibal, il a fallu la mettre en confiance, ce que pouvait faire Bryan Fuller, qu'elle avait connu sur le plateau de Wonderfalls presque 10 ans plus tôt. «Souvent, quand tu t'engages pour une série aux États-Unis, c'est pour des années, et tu ne sais pas où ça va s'en aller. Là, je savais que j'étais entre bonnes mains.» Elle reconnaît tout de même qu'il faut avoir le coeur solide pour regarder Hannibal. «Mais ce n'est jamais gratuit. Visuellement, c'est intéressant, ce n'est pas gore», précise-t-elle.

Inspirée des personnages de Thomas Harris, Hannibal se situe bien avant Le silence des agneaux, le film de 1991 qui nous a fait découvrir le cannibale le plus célèbre du grand écran. «On découvre comment était Hannibal avant son incarcération, à quel point il pouvait être manipulateur et sournois. Il arrive à s'immiscer au sein du FBI et à devenir le psychiatre de Will Graham, le personnage principal de la série joué par Hugh Dancy, qui arrive à se mettre dans la peau d'un tueur en série pour arriver à comprendre sa psychologie et pour prévenir d'autres meurtres. Un don qui s'avère un cadeau empoisonné.»

«Ça me manque de travailler dans ma langue,... (La Presse, Hugo-Sébastien Aubert) - image 2.0

Agrandir

«Ça me manque de travailler dans ma langue, avoue Caroline Dhavernas. Les gens imaginent que je suis partie et que je ne suis plus intéressée, alors que j'habite pourtant ici.»

La Presse, Hugo-Sébastien Aubert

Caroline Dhavernas apparaît dès le premier épisode dans le rôle de cette psychologue du FBI, «une des seules à se rendre compte de la fragilité de Will Graham, qu'elle tente de protéger. Il existe une sorte de tension amoureuse entre les deux, mais elle sait qu'elle doit faire attention». Dans ce cadre froid et sombre, elle tente d'insuffler un peu de chaleur humaine à son personnage, la première psy qu'elle a eu à jouer.

L'actrice ne tarit pas d'éloges pour Mads Mikkelsen, qui incarne le rôle-titre. «C'est un des plus grands acteurs actuellement sur la planète. J'étais complètement excitée de travailler avec lui, je le regarde aller depuis des années et je suis émerveillée par son travail.» Elle souligne le défi immense d'arriver après Anthony Hopkins, qui a marqué le personnage dans l'inconscient collectif. «C'est un dandy, Hannibal. Mads est très sexy, ce qu'était moins Anthony Hopkins.»

Déception cependant : Caroline Dhavernas n'a pu se doubler elle-même dans la version francophone qu'on verra sur AddikTV, alors qu'elle avait pu le faire pour Wonderfalls. Vous entendrez donc l'actrice québécoise parler avec la voix d'une autre. «Malheureusement, ça a été doublé en France. J'aurais beaucoup aimé le faire, c'est vraiment dommage», dit-elle.

Outre les tournages de Hannibal qui se poursuivent jusqu'au printemps, on pourra la voir au grand écran dans un film indépendant, Goodbye World, dont la sortie est prévue pour le 4 avril.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer