Rescapés mais pas simples

Les comédiens Roy Dupuis, Ève Lemieux, Maxim Gaudette,... (Photo Radio-Canada)

Agrandir

Les comédiens Roy Dupuis, Ève Lemieux, Maxim Gaudette, Guylaine Tremblay, Antoine L'Écuyer, Benoît Girard, Mélissa Désormeaux-Poulin reprennent du service pour la deuxième saison des Rescapés, où la famille Boivin ira d'aventures en aventures pour retourner en 1964.

Photo Radio-Canada

«Les rescapés? Trop compliqué!» Ce commentaire, on l'entendait beaucoup durant la première saison de cette série qui retourne dans le temps, diffusée à l'automne 2010. L'auteur Frédéric Ouellet en a pris note et juré d'éclaircir ses histoires dans la suite, qui commence le mercredi 1er février à 21h, à Radio-Canada.

«On a tout fait pour que ce soit plus simple», affirme la coproductrice chez Casablanca, Joanne Forgues. Le public trouvera ainsi des réponses à ses interrogations plus rapidement qu'en 2010, plutôt que de devoir attendre plusieurs épisodes et ne plus s'y retrouver. L'auteure Joanne Arseneau s'est ajoutée à Frédéric Ouellet, et Francis Leclerc a pris le relais de la réalisation, lui qui a aussi réalisé Apparences.

Je vous suggère quand même de revoir le dernier épisode de la première saison, qu'on rediffuse ce soir à 21h. J'ai mis au moins tout le premier épisode à reconstituer le casse-tête de cette histoire complexe mais pas inintéressante.

La saison deux des Rescapés commence là où s'est conclue la saison un : Gérald Boivin (Roy Dupuis) empruntait une porte temporelle, sensée le ramener en 1968. Or, il se rend compte qu'il a plutôt abouti en plein référendum de 1980. Le court voyage lui permettra de rencontrer l'ancien amant de sa femme et d'apprendre que le sinistre Chabanel (Denis Gravereaux) prépare la fin du monde pour le 13 septembre 2013.

Vous entendrez beaucoup parler de «La Ligue» cette saison, une sorte de groupe secret qui souhaite contrecarrer les plans de Chabanel. Et vous retrouverez la famille Boivin, qui espère toujours retourner en 1964. On ignore s'ils y parviendront, mais on nous annonce que quelques retours dans le temps sont prévus.

Encore cette saison, le mystique côtoie le pratico-pratique, l'adaptation des Boivin à la vie moderne. Inconcevable pour eux qu'une personne ne s'habille pas en noir pour se rendre au salon funéraire. Et que les cendres du défunt servent «d'engrais» à un petit arbre planté devant la tombe.

La science et la religion se côtoieront aussi beaucoup. Les derniers épisodes ont d'ailleurs été tournés à Genève en Suisse, au Grand collisionneur de hadrons, haut-lieu scientifique. Vous verrez aussi une photo montrant Chabanel avec nul autre qu'Albert Einstein.

La première saison, qui comptait 13 épisodes, réunissait chaque semaine 922 000 téléspectateurs.

La suite contient 10 épisodes. Comme en 2010, on a demandé à divers artistes d'interpréter des chansons du passé, non plus des années 60, mais des années 70 et 80. Ainsi, vous entendrez Dumas reprendre Avalanche de Leonard Cohen, Alexandre Désilets, La fin des étoiles de Niagara, et Marc Hervieux, Avec le temps. Une troisième saison des Rescapés est en chantier.

Star Académie en tête

La première émission quotidienne de Star Académie a été suivie lundi par 1 337 000 téléspectateurs. C'est presque 400 000 de moins qu'en 2009, alors que l'émission en avait attiré 1 718 000. TVA a nettement dominé toute la soirée de lundi. L'excellente série Toute la vérité a été la deuxième émission la plus regardée avec 1 283 000 téléspectateurs. Radio-Canada fait vraiment pitié à 21h : ses Boys ne rallient plus que 459 000 amateurs, et RBO 3.0, 362 000.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer