La lumière au bout de la tournée pour Safia Nolin

«Je suis tannée un peu. Chaque fois que... (Raphaël Ouellet)

Agrandir

«Je suis tannée un peu. Chaque fois que je dis quelque chose, il y a quelqu'un qui est en criss de quelque chose», affirme Safia Nolin.

Raphaël Ouellet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Désolée si j'ai l'air un peu blasée», s'excuse Safia Nolin en fin d'entrevue, avant de raccrocher. Alors que la tournée de l'album Limoilou tire à sa fin, c'est une auteure-compositrice-interprète visiblement fatiguée qui reviendra samedi dans le quartier qui l'a vue grandir, pour offrir ses compositions au parc de l'Anse-à-Cartier lors de l'événement Rendez-vous Limoilou. Discussion avec une artiste qui a vécu dans un véritable tourbillon depuis deux ans... Et qui se dit maintenant prête à ralentir un peu la cadence.

Q Qu'est-ce que ça fait de venir chanter les chansons de ton album Limoilou dans le quartier qui les a en partie inspirées?

R J'ai hâte. Je suis en fin de tournée, alors je suis fatiguée, mais j'ai hâte. 

Q Pourtant, on pourrait penser que tu n'en gardes pas de bons souvenirs. Tu chantes «les maudites rues de Limoilou» dans ta pièce Igloo...

R À ce moment-là, ce n'était pas vraiment hot. Mais je n'y suis pas vraiment retournée, alors je ne sais pas trop comment je vais me sentir. 

Q Ton spectacle s'inscrit dans un événement soulignant le 150e anniversaire du Canada. L'envisages-tu différemment d'un concert régulier?

R Honnêtement, je ne le gère pas différemment d'un autre show. Je ne me sens pas backstabbeuse de faire un show pour le 150e, ni pour la fête du Canada, comme j'ai fait à Londres cette année. Je trouve que c'est de mettre des énergies à la mauvaise place que de voir du négatif dans des affaires de même. C'est un show gratuit dehors, c'est quand même positif. 

Q Comment c'était de chanter à Londres?

R C'était vraiment cool. C'était quand même bizarre comme moment. Je ne pensais pas jouer à Londres, surtout pas pour la fête du Canada. 

Q Est-ce que ton passage a suscité des réactions?

R J'ai reçu un message qui me disait que j'étais conne de faire un show pour le Canada. Mais je m'en crisse. Je commence à être habituée de recevoir des messages de marde. 

Q C'est dommage d'avoir à s'habituer à ça... Réussis-tu à te construire une carapace?

R Je ne suis pas sûre. 

Q Cet été, tu as mentionné sur ta page Facebook que tu recommençais tout juste à lire les messages que tu as reçus depuis novembre. Tu ressentais le besoin de prendre du recul?

R Dans le temps de l'ADISQ et plus tard après, j'ai reçu des milliers de messages que je n'ai pas lus. C'est une relation malsaine. Je n'ai pas envie d'être l'esclave de mon inbox. C'est vraiment bizarre la relation public-artiste. Ç'a des côtés positifs, mais aussi des côtés négatifs. 

Q N'as-tu pas envie de tout simplement te retirer des réseaux sociaux?

R Des fois, oui. Ça ne me fait pas me sentir bien la majorité du temps et ça me donne envie de tirer la plug là-dessus. Mais en même temps, je sais que ça ne serait pas intelligent. Je sais que ça apporte beaucoup. Quand tu es artiste en 2017, il faut que tu sois sur les réseaux sociaux. C'est ça la game

Q Il y a quelques semaines, tu as dénoncé sur Facebook des comportements homophobes dont ton amoureuse et toi avez été victimes dans un parc de Montréal. Tu as reçu des appuis, mais aussi des attaques...

R En même temps, ça me fait découvrir une autre sphère du Québec que je ne connaissais pas et que je trouve quasiment alarmante. Ça me tente de lever des flags là-dessus. Chaque fois qu'Éric Duhaime fait des statuts sur moi, je reçois des messages d'extrémistes de droite. 

Q Est-ce que tu t'attendais à ce genre de réactions?

R Non. Je suis tannée un peu. Chaque fois que je dis quelque chose, il y a quelqu'un qui est en criss de quelque chose. Mais je ne m'attendais pas à ça parce que c'est vraiment bénin ce que j'ai écrit. 

Q Après deux ans de tournée, tu dis que la fatigue se fait sentir...

R Oui, vraiment. Je commence à être tannée, pour vrai. C'est parce que je n'ai pas beaucoup de temps pour moi. [Les deux dernières années] ont été clairement intenses. Mais en même temps, ç'a été deux belles années de ma vie. Je profite des derniers spectacles parce que j'adore faire de la tournée. 

Q Tu as commencé à écrire ton deuxième album. Où nous amèneras-tu?

R À peu près à la même place que sur le premier album. 

Q Ça ne sera pas moins tristounet?

R Je ne pense pas. 

Q Qu'est-ce qui t'inspire dans ton écriture?

R La même chose qu'avant. C'est moi qui extériorise ma douleur, ma peine. C'est juste que ça ne vient pas des mêmes choses qu'avant. 

Q Donc, tu ne vas pas mieux qu'avant Limoilou?

R Oui, ça va mieux. Mais j'ai vécu des affaires pas le fun. L'affaire de l'ADISQ, ç'a été difficile. Je continue à vivre ma vie et dans la vie, il arrive toujours des choses... 

Q Ressens-tu la pression du deuxième album?

R Pour vrai, j'essaie de ne pas y penser. Je ne sais pas si j'ai envie de revivre ce que je viens de vivre. C'était merveilleux, mais moi, je pourrais me contenter de faire juste des shows, de vendre un peu d'albums et de pouvoir vivre. Je n'ai pas envie de faire d'autres polémiques, je n'ai pas envie d'être autant que ça dans les médias. Je ne sais pas ce que je veux, en fait. Alors je fais comme si je n'avais jamais vécu ce que je viens de vivre quand je pense à faire mon album. 

Q Penses-tu t'imposer une cadence moins intense pour ta prochaine tournée?

R J'aime beaucoup ça faire les shows. Je pense que ce que je vais faire moins intensément, c'est de la promo. La télé, j'en ai fait. J'ai tout fait ce que je pouvais faire. Je me dis qu'à un moment, les gens vont moins m'inviter. J'espère juste ne pas en faire autant que j'en ai fait l'année passée. Mais tout ça, ça vient peut-être juste du fait que je me sens un peu au bout du rouleau...

Vous voulez y aller?

  • Qui: Safia Nolin
  • Quand: samedi à 20h
  • Où: parc de l'Anse-à-Cartier
  • Accès: gratuit
  • Info.: limoilouenvrac.com




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer