Spectacle de la Fête nationale devancé: «une bonne décision»

La menace d'orages électriques a poussé les organisateurs... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

La menace d'orages électriques a poussé les organisateurs à devancer à la dernière minute le spectacle de vendredi soir, faisant en sorte que plusieurs spectateurs ont raté le début.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Fanny Lévesque</p>

(Québec) Devancer d'une heure le Grand spectacle de la Fête nationale pour espérer éviter les orages «était la bonne décision» à prendre, estime la présidente du Mouvement national des Québécois, Martine Desjardins, même si elle consent que «c'était un peu décevant pour les gens» qui sont arrivés en retard.

La menace d'orages électriques a joué le trouble-fête lors du traditionnel spectacle de la Saint-Jean sur les plaines d'Abraham. Les organisateurs ont choisi de démarrer la musique sur le coup de 20h, plutôt qu'à 21h comme il était prévu. Le problème, c'est que la décision a été prise sur le tard. Les médias ont reçu l'information à 20h05.

«C'est une décision exceptionnelle que, j'espère, on n'aura plus jamais à reprendre», a réagi Mme Desjardins, au lendemain du spectacle qui a réuni sur scène Éric Lapointe, Marie Mai et Laurence Jalbert, pour ne nommer que ceux-là. «La Fête nationale, c'est pour les gens sauf que là, c'était on commence plus tôt, ou il n'y a pas de spectacle.»

«On a pris une chance», concède-t-elle. L'organisation a d'ailleurs été «en cellule de crise» toute la journée, vendredi. «Des météorologues nous ont dit qu'à 21h30, 22h, il n'y aurait plus de possibilité avec la cellule orageuse qui s'en venait. Commencer à 21h et donner une demi-heure aux gens, ce n'aurait pas été les respecter non plus».

«Réadapter les façons de faire»

Martine Desjardins comprend que la nouvelle est venue «à la dernière minute», mais s'explique mal comment les choses auraient pu être faites autrement. «On a une tempête de neige à une heure d'avis des fois, c'est un peu la même chose avec les orages ou la pluie», dit-elle, soutenant que l'information a été diffusée sur les réseaux sociaux «à 20 minutes d'avance».

«Le communiqué [aux médias] est parti un peu tard, mais les gens regardent davantage les réseaux sociaux», ajoute-t-elle. Reste que le comité sait déjà qu'il va devoir «réadapter un peu les façons de faire» pour la communication. «Je vous avoue qu'avec tout ce qu'on a vécu dans la journée, on a fait le meilleur dans la pire situation».

Le spectacle de la Fête nationale a débuté devant une foule famélique qui n'a cessé de gonfler jusqu'à 22h30. Les artistes ont accepté de rejouer les numéros d'ouverture, au grand plaisir de ceux arrivés à 21h. «C'est la preuve qu'ils étaient vraiment là pour les gens», a salué Martine Desjardins.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer