Omar Sosa, Paolo Fresu et Trilok Gurtu: rencontre au sommet

Le trompettiste Paolo Fresu (à droite) et le... (Photo by Thomas Kruesselmann)

Agrandir

Le trompettiste Paolo Fresu (à droite) et le pianiste Omar Sosa (à gauche) seront accompagnés du percussionniste Trilok Gurtu pour leur spectacle au Palais Montcalm.

Photo by Thomas Kruesselmann

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Depuis 10 ans, le pianiste cubain Omar Sosa et le trompettiste italien Paolo Fresu forment l'un des duos les plus intéressants du jazz - ceux qui ont eu la chance de les entendre lors de leur passage à Québec, en 2012, sauront en témoigner. Les deux musiciens reviennent en ville mercredi dans une formule trio, accompagnés du percussionniste indien Trilok Gurtu.

L'appellation «citoyen du monde» semble avoir été conçue pour décrire Omar Sosa. Cet exilé, désormais établi en Espagne, est continuellement en déplacement. On a d'abord essayé de l'attraper en Allemagne, où il se produisait, pour ensuite tenter notre chance sur la côte ouest américaine. C'est finalement tandis qu'il était sur la route - littéralement - qu'on a pu lui jaser, ce qui n'a nullement nui à sa générosité...

Q  Vous avez vécu à Cuba, puis en Équateur, aux États-Unis et désormais en Espagne. Qu'est-ce qui vous donne autant la bougeotte?

R  Le monde est une grande maison, avec de nombreuses chambres. Parfois, la porte d'une chambre est ouverte, mais d'autres peuvent être fermées, vous frappez, on vous laisse entrer et vous apprenez à découvrir ce qui est à l'intérieur. C'est ce qui est arrivé dans ma vie: je me suis déplacé d'un lieu à l'autre. Et peut-être qu'à mon prochain déplacement, je retournerai à Cuba... Pour bien des gens, demeurer au même endroit toute sa vie est quelque chose de bien. Pour moi, c'est terriblement ennuyant! J'aime me déplacer et c'est sans doute pourquoi je fais ce métier.

Q  Vous jouez avec Paolo Fresu depuis 10 ans, mais le trio avec Trilok Gurtu est plus récent. Est-ce le même répertoire qu'avec Paolo ou est-ce entièrement différent?

R  Non, c'est complètement autre chose. Il y a peut-être une ou deux pièces du duo que nous avons reprises dans de nouvelles versions, mais la chose intéressante avec ce trio est comment on peut marier l'Inde avec la Sardaigne et Cuba. Souvent, quand les gens nous voient ensemble, ils croient que ce trio est une extension du duo, mais non, ce trio existe par lui-même. Le seul truc, c'est que deux des gars du trio ont un duo! Il arrive aussi, parfois, à Trilok de jouer en duo avec Paolo. On joue en respectant nos traditions, mais avec un langage contemporain. 

Q  Comment avez-vous rencontré Trilok Gurtu?

R  Il est l'un de mes mentors, j'ai suivi sa musique toute ma vie. Un jour, je l'ai vu en Italie et je lui ai dit: «avant de mourir, je veux jouer avec vous». Il m'a répondu «oh, tu n'as pas besoin de mourir, on jouera ensemble!» On a échangé nos numéros, il m'a appelé et m'a dit: «tu veux jouer? Alors allons-y!» J'étais tellement nerveux au départ. Maintenant, ça fait plus de cinq ans que nous jouons autour du monde avec ce trio. [...] On ne joue pas si souvent: on doit donner 8 à 10 concerts par année, mais à chaque fois je dis merci à Trilok de me donner cette chance. Et je dis merci à Paolo aussi, car avec lui, j'ai appris beaucoup de choses dans la vie, notamment comment c'est important de donner un rôle au silence.

Q  Vous êtes trois musiciens redoutables, mais votre attention première n'est pas du côté des prouesses techniques. Parlez-moi de votre approche...

R  Je vois la musique davantage dans sa dimension spirituelle. La musique peut exprimer votre état d'âme, peut exprimer ce que vous vivez, votre tristesse, votre bonheur et c'est la façon que j'ai trouvée pour exprimer ce que j'ai à l'intérieur et autour de moi. Je ne suis pas un gars de muscle. Oui, parfois je peux jouer rapidement, des gens me disent: «oh, tu peux jouer de manière virtuose». J'essaie de me toucher quand je joue et si je m'émeus, alors peut-être que j'émouvrai d'autres personnes. C'est ce que je crois que nous devons faire. Je peux me tromper, mais c'est ce que je pense et je me bats pour ça.

Q  Vous aimez marier les genres musicaux et différentes instrumentations - vous jouez autant sur un piano traditionnel que sur un piano électrique ou avec de l'équipement électronique. Vous fuyez les barrières?

R  Nous vivons dans un monde où même les politiciens tentent de nous diviser, les Blancs, les Noirs, les Asiatiques... De quoi vous parlez? Nous sommes ensemble, nous sommes des êtres humains, nous devons tous être à la même table lorsque nous mangeons. Nous devons nous respecter et nous écouter. Il y a tellement d'épices sur la planète, mais elles peuvent toutes cohabiter ensemble si vous mettez la juste dose. Alors vous devez apprendre à toutes les connaître, vous ne pouvez pas en mettre une de côté en croyant qu'elle est inutile, car elle rendra peut-être votre plat meilleur. En musique, en art et dans la vie, c'est ma philosophie.

Q  Les albums se vendent difficilement depuis quelque temps. Pourtant, même en oeuvrant dans un genre spécialisé, vous publiez sur une base régulière. Comment y parvenez-vous?

R  Personnellement, je me dois de sortir des albums, car je dois sortir cette musique pour aller de l'avant. Je ne peux pas rester au même endroit longtemps. [...] J'investis mon argent. Aujourd'hui, il n'y a plus vraiment de compagnies de disques, alors il faut trouver des façons de faire. Mais ce qui est le plus important, c'est la philosophie derrière les choses. Si vous voulez le faire, vous y parviendrez... Nous avons une mission à titre de musicien, quand nous avons quelque chose à dire, nous avons besoin de le dire.

Vous voulez y aller?

Qui: Omar Sosa, Paolo Fresu et Trilok Gurtu

Quand: mercredi, 20h

Où: Palais Montcalm

Billets: 54 $

Info: palaismontcalm.ca




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer