Les rappeurs, héritiers de l'esprit rock?

Chuck Berry en concert à Santa Cruz de... (AFP, Desiree Martin)

Agrandir

Chuck Berry en concert à Santa Cruz de Tenerife, en Espagne, en mars 2008

AFP, Desiree Martin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laurence Benhamou
Agence France-Presse
Paris

Né dans les ghettos noirs américains, volontiers provocateur, le rap a-t-il repris le flambeau de l'esprit rock? Trois questions au critique français Olivier Cachin, spécialiste des deux courants musicaux, après le décès du légendaire Chuck Berry.

Q L'esprit rebelle du rock ne se trouve-t-il pas davantage chez les rappeurs désormais?

R Le rapport existe. Quand on regarde la vie de Chuck Berry, on voit beaucoup de points communs avec celles d'artistes du hip-hop d'aujourd'hui : la rébellion, la prison, les procès, le racisme... Et ce sont deux musiques noires, deux musiques qui ont été très méprisées quand elles sont arrivées, et considérées comme n'étant pas de la musique. 

Le rock, c'était du bruit, et le rap était une musique de sauvages. L'équivalent de Chuck Berry chez les rappeurs? Quelqu'un un peu comme Snoop Dog, devenu très populaire, mais qui a connu des histoires de prison, de gang. C'est un peu le Chuck Berry des temps modernes...

Q Comme le rock, le rap est-il passé des Noirs aux Blancs ?

R Le public du hip-hop est maintenant très large et compte un public blanc extrêmement important. Mais pour ce qui est des musiciens, le rap a appris de ce qui est arrivé au rock. Le rock avait été "capturé" par les Blancs, parce qu'on ne pouvait pas montrer des Noirs à la télévision et que les artistes noirs dans les années 50 n'avaient pas accès aux mêmes radios. Il y a eu un apartheid musical, qui a fait que les rockeurs noirs ont eu beaucoup moins de visibilité que, quelques décennies après, les rappeurs noirs.

Il y avait cette peur qu'arrive au rap ce qui était arrivé au rock, d'être "blanchi", récupéré. C'est pour cela que dans les années 90, l'énorme succès d'un artiste blanc, commercial, comme Vanilla Ice, a été tellement traumatisant pour les musiciens de hip-hop. Ils se sont dit : «ça recommence». Mais ce n'est pas parce que c'est une musique noire qu'on est obligé d'être Noir pour en faire. Il y a beaucoup de rappeurs blancs, comme Eminem, qui sont tout à fait acceptés, car ils sont légitimes.

Le rappeur Snoop Dogg au Festival d'été de... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 2.0

Agrandir

Le rappeur Snoop Dogg au Festival d'été de Québec, en 2014

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Q Le rock s'est largement assagi. Cela guette-t-il aussi le rap?

R Voyez ce qui est arrivé à des Eddy Mitchell, des Dick Rivers, des Johnny Hallyday, qui avaient à une certaine époque une image sulfureuse. Le moins qu'on puisse dire, c'est que le soufre s'est un petit peu effacé... Il y a une gentrification d'une partie du hip-hop, on le voit bien aujourd'hui en France avec des groupes comme Sexion d'Assaut, des artistes plus grand public pour un public plus jeune.

Le genre n'est plus aussi intégralement underground qu'il y a 20 ans. Même l'influence de cette musique s'est nettement élargie. Mais elle n'est toujours pas considérée comme une musique comme les autres, et elle est sous-représentée par rapport à l'importance énorme qu'elle a prise. Elle reste un peu sous surveillance.

Il suffit de voir ce qui est arrivé au rappeur noir Black M, pourtant le plus consensuel, quand il devait faire un concert à Verdun, en France (le concert lié au centenaire de la bataille avait été annulé l'an dernier après une polémique alimentée par des élus essentiellement d'extrême droite et de droite, ndlr).




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer