Billy Talent: unis à travers les épreuves

«Le truc avec cette maladie, c'est que vous... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

«Le truc avec cette maladie, c'est que vous ne savez pas si vous allez être mieux dans la journée, le lendemain ou jamais», dit Ben Kowalewicz, au sujet de la sclérose en plaques dont souffre le batteur Aaron Solowoniuk.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Quand Billy Talent se pointera à Québec, le 2 mars, ce sera sans son batteur de longue date. Victime d'une récidive de sclérose en plaques, Aaron Solowoniuk, a dû céder ses baguettes malgré lui, or il n'est jamais loin de ses complices, préparant son retour...

À l'automne 2015, les gars de Billy Talent avaient en main la base de presque toutes les chansons qui se sont retrouvées sur leur plus récent album, Afraid Of Heights. Or deux mois avant d'entrer en studio, Solowoniuk les a convoqués. Le chanteur Ben Kowalewicz, de passage à Québec il y a quelques semaines, raconte.

«Aaron nous a approchés et nous a dit qu'il ne pouvait pas faire l'album. Notre réaction immédiate en a été une de tristesse. On a commencé par dire qu'on l'attendrait. Il avait une rechute dans son combat contre la sclérose en plaques et il ne se sentait pas bien. Le truc avec cette maladie, c'est que vous ne savez pas si vous allez être mieux dans la journée, le lendemain ou jamais, ce qui est terrible. Mais il nous a encouragés en disant que nous devions aller de l'avant, nous devions enregistrer. Pendant ce temps, il a travaillé à sa réhabilitation. C'était une grosse décision...»

Billy Talent n'est pas le premier groupe à changer un de ses membres. Or mine de rien, le quatuor avait la même équipe depuis 23 ans. Comme l'indique Kowalewicz, changer un quart du band n'était pas une mince affaire... Les Torontois se sont tournés vers Jordan Hastings, qu'on connaît comme batteur au sein d'Alexisonfire. Celui-ci s'est d'abord présenté pour enregistrer le matériel et, comme la condition de Solowoniuk ne s'améliorait pas, il est resté pour la tournée. 

Apparition-surprise?

Il ne faut pas croire que Solowoniuk est à l'écart pour autant. À la toute fin de la tournée européenne de Billy Talent, en décembre 2016, il est allé surprendre ses collègues, en Pologne, et il a même joué sur la chanson Surrender, ce qui a été une grande source de motivation pour lui. Il a aussi dirigé des vidéoclips, fait des photos, bref, il n'y a que sur scène qu'on ne le voit pas...

«Aaron fait encore partie de tout ça, il est dans chacun des courriels, dans chaque décision du groupe, indique Ben, qui a récemment pris un verre avec lui et a pu constater que son état et son moral s'amélioraient. Ç'a été une expérience très exigeante, car ça met les choses en perspective. Quand vous voyez quelqu'un qui veut tout faire pour revenir et qui consacre chaque jour aux médecin, nutritionniste, physiothérapeute, ça fait que quand vous montez sur scène, vous êtes vraiment reconnaissant de ce que vous vivez...»

Une apparition de Solowoniuk à Québec n'est pas impossible. Toutefois, Kowalewicz ne veut créer ni avoir aucune attente, préférant surprendre et se faire surprendre...

Un album bien de son temps

Les gars de Billy Talent sont très au fait de ce qui constitue un bon spectacle. Pour eux, pas question d'assommer les fans avec une avalanche de nouvelles compositions au détriment de leurs classiques. 

Cela dit, les musiciens s'assurent d'insérer cinq ou six pistes d'Afraid of Heights, d'autant que cet album, paru l'an dernier, est bien de son temps, traitant notamment de la peur qui habite plusieurs nations ou de l'utilisation des armes, qui se solde trop régulièrement par des fusillades.

«Je veux donner tout le crédit à Ian [D'Sa, le guitariste et compositeur principal de Billy Talent], car il a senti que ces événements survenaient, indique le chanteur Ben Kowalewicz. On l'a tous senti, mais il l'a traduit en mots et en musique. [...] Il y a quelques pièces qui sont plus légères, mais du reste, la thématique générale de l'album est cette peur et cette anxiété. Une des choses que j'aime à propos de notre groupe, c'est qu'il y a toujours une portion d'espoir, il y a toujours une portion d'amour, de tolérance, d'acceptation, de vérité... On n'est pas du genre à dire : "Tout est de la merde, on se revoit plus tard!" On passe des temps plus durs, oui, mais on passera à travers ensemble...»

Vous voulez y aller?

  • Qui: Billy Talent avec Monster Truck et The Dirty Nil
  • Quand: 2 mars, à 19h30
  • Où: Centre Vidéotron
  • Billets: 51 $ à 74 $
  • Info: ticketmaster.ca




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer