Exclusif

Le Palais Montcalm à retaper

Le Palais Montcalm, qui a rouvert en 2007... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le Palais Montcalm, qui a rouvert en 2007 après des travaux d'agrandissement, doit déjà être retapé.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Décidément, le Palais Montcalm a la guigne depuis qu'on a décidé de l'agrandir pour en faire une véritable «Maison de la musique». Lui qui a connu moult péripéties durant les travaux qui se sont étirés jusqu'en 2007 devra déjà être retapé : une bonne partie de son parement extérieur sera démoli et remplacé, a constaté Le Soleil. Des poursuites judiciaires sont (encore) envisagées.

«Effectivement, ces travaux [d'agrandissement] sont assez récents. On comprend bien qu'une durée de vie, ce n'est pas 10 ans, 12 ans. Il y a une problématique, une déficience à quelque part.» C'est Jonatan Julien, vice-président du comité exécutif de la Ville de Québec, qui discute du dossier avec nous.

«Les ancrages de ces murs-là éprouvent des difficultés», explique celui qui a été secrétaire général de la Société immobilière du Québec dans une autre vie. La structure est si abîmée que des supports en bois ont été installés pour la soutenir. Il est temps de les enlever : «L'objectif, c'est de réaliser les travaux cet été.»

Même si la corvée est imminente, il n'y a pas encore de présumé coupable identifié dans cette cause. «Est-ce une déficience de conception ou est-ce une déficience de réalisation?» demande M. Julien. Donc, qui des dessinateurs des plans ou de l'entrepreneur qui a fixé les revêtements aurait mal fait son boulot? 

Il faudra débâtir le tout pour trancher la question. Dès lors, on aura une bonne idée du groupe qui pourrait être ciblé par la Ville : «On va transférer le dossier aux affaires juridiques.»

Et elles coûteront combien ces défaillances? Notre interlocuteur a des évaluations en main... mais refuse de les divulguer tant que les contrats ne seront pas signés.

Au fait, quels murs devront être retapés? Pas simple de nous situer exactement sur le bâtiment multiforme. Jonatan Julien fait référence aux «murs arrondis» sur les côtés de l'immeuble.

Pas de précisions au Service des communications de la Ville de Québec. Sylvain Gagné, un des porte-parole de l'administration, était pour le moins réservé durant notre échange. Il faisait référence à de simples travaux d'«entretien», pas au démantèlement complet desdites structures puis à leur reconstruction. Il ajoute néanmoins : «C'est les parements qui ont été installés lors de l'agrandissement.»

À la lecture des plans architecturaux, on constate que la maçonnerie de pierres de marbre et le revêtement en plaques de fibrociment devront être démontés sur trois faces du Palais Montcalm, dans le haut. Ce sont essentiellement des murs de la structure érigée durant l'expansion de la salle. Pour vous situer un peu plus, notons qu'il faudra enlever les grandes lettres «Palais Montcalm» au sommet des flancs de l'édifice pour reconstituer la paroi.

L'entreprise aura une certaine envergure; les plans présentent plusieurs emplacements où installer une grue. «C'est un chantier assez important», confirme Jonatan Julien. Le projet estival promet d'être complexifié par les besoins des résidents du Palais Montcalm et les utilisateurs de la place d'Youville, dont des festivals. Il ne faudra pas les déranger. 

L'équipe du Palais Montcalm ne semble toutefois pas dans le coup. «Je ne suis pas du tout au courant des travaux», laisse tomber la directrice des communications et du marketing, Claudie Lapointe. «Je n'ai aucune idée des détails. Vous me l'apprenez.»

Chronologie

L'agrandissement du Palais Montcalm a connu son lot de rebondissements depuis 1999. Reports, poursuites judiciaires, incendie, dépassements de coûts. «Ç'a été un dossier "particulier"», convient le vice-président du comité exécutif, Jonatan Julien. Quelques souvenirs :

  • 1999  Au printemps, on annonce le début des travaux et l'inauguration en 2001. Un débours de 7 ou 8 millions $. En août, Le Soleil titre : «Travaux retardés au Palais Montcalm».
  • 2000  Pas tout de suite
  • 2001  Encore l'attente
  • 2002  Finalement, on annonce les travaux et l'ouverture en 2003. Le budget est déjà à 12 millions $.
  • 2003  Le début des travaux est repoussé. 
  • 2004  Début des travaux en août. Bien sûr, l'inauguration annoncée en 2004 n'aura pas lieu.
  • 2005  Dégât d'eau. Suivi d'un incendie qui éclate dans le chantier, tout le monde retient son souffle. Les dommages seront limités. Mais... nouveau report de la fin du chantier; les Violons du Roy fulminent.
  • 2006  L'ouverture est... retardée.
  • 2007  Ouverture de la «Maison de la musique» qui aura coûté près de 21 millions $, d'aucuns iront jusqu'à 23 millions $. Aussi, entente à l'amiable : la firme Genie-Tech, entrepreneur au dossier, poursuivait la Ville. La Ville poursuivait Genie-Tech pour vice de construction et retard. Finalement, la mairie paiera 350 000 $.
  • 2008  La Ville poursuit Genie-Tech et un sous-traitant pour 1 million $ pour l'incendie de 2005. Aussi, entente à l'amiable dans un autre dossier : la Ville paye 485 000 $ de plus aux architectes qui la poursuivaient pour des extras sur leurs honoraires.
  • 2015  La Ville s'entend avec Genie-Tech pour le feu de 2005 et reçoit 550 000 $.
  • 2017  Travaux pour corriger une défaillance de certains parements. Des poursuites sont annoncées.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer