Adoption au Malawi: Madonna critiquée

Sur cette photo de 2013, Madonna est accompagnée... (AP, Thoko Chikondi)

Agrandir

Sur cette photo de 2013, Madonna est accompagnée des deux enfants qu'elle a adoptés au Malawi en 2006 et en 2009, David Banda et Mercy James.

AP, Thoko Chikondi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Blantyre, Malawi

L'adoption de deux jumelles par la vedette pop Madonna au Malawi suscite les critiques de plusieurs organisations caritatives dans ce pays pauvre d'Afrique australe, où la chanteuse a déjà adopté deux enfants, en 2006 et en 2009.

Mardi, le tribunal de Lilongwe a donné l'autorisation à la chanteuse d'adopter des jumelles de 4 ans, Esther et Stella, d'un orphelinat de Mchinji, dans le centre-ouest du pays.

Madonna avait déjà adopté un garçon, David Banda, en 2006, dans ce même orphelinat de Mchinji avant d'adopter trois ans plus tard, toujours au Malawi, une petite fille, Mercy James. En 2006, elle a créé la fondation Raising Malawi pour s'occuper notamment des orphelins de ce pays et construire des hôpitaux.

«Elle devrait avoir une approche différente en aidant les familles démunies avec des enfants plutôt que d'adopter», estime auprès de l'AFP Maxwell Matewere, directeur des Yeux pour les enfants, une organisation caritative au Malawi. «La plupart des familles aimeraient élever leurs propres enfants chez eux s'ils avaient un soutien financier», ajoute-t-il.

«Madonna donne l'impression que le Malawi a un marché d'enfants pauvres prêts à être adoptés», renchérit Ken Mhango, directeur pour le Malawi du Réseau africain pour la protection et la prévention des abus sur les enfants.

«Obligée»

Selon la décision de justice que l'AFP a consultée mercredi, Madonna s'est sentie «obligée» d'adopter ces jumelles. Selon la juge Fiona Mwale qui a donné l'autorisation, le travail de Madonna dans les orphelinats lui a fait ressentir «l'obligation de combler le vide dans la vie» des enfants et de leur «ouvrir son foyer».

Elle pourra donner à ces enfants «un domicile luxueux, spacieux et confortable dans un quartier aisé» aux États-Unis, ajoute la décision.

La magistrate ajoute que bien que Madonna, 58 ans, soit «au-delà de l'âge considéré comme normal pour avoir des enfants», elle a passé avec succès un test médical pour prouver sa bonne santé.

Les deux fillettes avaient été placées dans un orphelinat après la mort de leur mère peu après leur naissance, leur père ayant quitté le foyer pour se remarier et leur grand-mère n'ayant pas de place pour elles. Le père des jumelles, identifié par les initiales A. M., a donné son accord pour l'adoption des enfants, acceptant de «renoncer de manière permanente» à ses droits parentaux, sans compensation financière.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer