John Wetton, la voix d'Asia et de King Crimson s'est tue

John Wetton a également fait parti de Uriah... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

John Wetton a également fait parti de Uriah Heep et il a formé le trio U.K.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le chanteur et bassiste John Wetton n'est plus. Le musicien, qui s'est illustré au sein de diverses formations de rock progressif, dont King Crimson et Asia, est décédé des suites d'un cancer du côlon.

Depuis quelques années déjà, l'artiste anglais ne cachait pas qu'il devait combattre la maladie. Il semblait sur la voie de la guérison, à tel point qu'il comptait rejoindre la formation Asia le temps d'une croisière en février et d'une tournée en mars et en avril. Or le 12 janvier, il a fait savoir que son équipe médicale lui avait recommandé de se retirer et qu'il devait subir de nouveaux traitements de chimiothérapie.

Wetton, qui a fait ses premiers pas avec Family, s'est fait connaître au sein de King Crimson. Il est la voix et la basse mordante qu'on peut entendre sur les albums Larks' Tongues in Aspic (1973), Starless and Bible Black (1974) et Red (1974), qui ont fait histoire.

Après un bref passage dans Uriah Heep, Wetton a formé le trio U.K. avec le batteur Bill Bruford, le claviériste et violoniste Eddie Jobson, ainsi que le guitariste Allan Holdsworth. La formation a pondu deux albums, dont le premier, éponyme (1978), est fort bien coté chez les amateurs du genre.

Wetton a cofondé en 1981 le supergroupe Asia avec Carl Palmer (batterie), Steve Howe (guitare), Geoff Downes (claviers), délaissant le progressif pour une pop rock radiophonique. Le quatuor a immédiatement connu le succès et atteint les sommets du palmarès avec des titres comme Heat of the Moment et Only Time Will Tell.

Wetton a quitté, puis réintégré Asia à quelques reprises jusqu'à récemment, tout en développant une carrière solo. Il a aussi retrouvé U.K. pour quelques tournées entre 2011 et 2015.

John Wetton a longtemps combattu une dépendance à l'alcool. Son entourage a d'ailleurs fait savoir, par voie de communiqué, qu'il n'était pas peu fier de partager le fait qu'il était sobre depuis 11 ans et qu'il faisait du bénévolat pour parler de son expérience. Wetton laisse dans le deuil sa femme Lisa, qu'il avait récemment mariée, son fils Dylan, qui a 18 ans, son frère Robert et sa mère Peggy.

«Un autre grand»

Le claviériste Geoff Downes a été le premier à annoncer le décès du musicien dans Twitter. Il a par la suite demandé aux fans d'écouter la pièce d'Asia Bury Me in Willow, précisant «John aurait aimé que vous l'écoutiez».

Le batteur Carl Palmer a pour sa part écrit dans son site Web : «Le monde de la musique a perdu un autre géant. John était une personne délicate, qui a créé quelques-uns des textes et des mélodies les plus mémorables de la musique populaire moderne.»

Le violoniste David Cross, complice de Wetton durant ses années au sein de King Crimson, a quant à lui déclaré, dans Twitter : «Merci, John, pour la musique et pour le plaisir que tu as partagés avec tant de gens.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer