Le songe d'une nuit d'été: rêver mieux

Le songe d'une nuit d'été tel que mis... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le songe d'une nuit d'été tel que mis en scène par Olivier Normand se déroule dans une chambre à coucher moderne. La relecture est jeune, fringante, plutôt sexy et surtout hilarante.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le metteur en scène Olivier Normand avait le défi de dépoussiérer un classique de Shakespeare et il peut dire mission accomplie. Avec la complicité de la troupe de cirque Flip FabriQue, il présente au Trident une relecture du Songe d'une nuit d'été jeune, fringante, plutôt sexy et surtout hilarante.

En apprenant ce mariage inédit au Trident entre le cirque et le théâtre, on a pu se créer des attentes envers les acrobates. Au final, ce n'est pas tant les prouesses vertigineuses qu'on retiendra de la rencontre, mais davantage le rythme et l'énergie que l'influence circassienne impose à la production. Mettant à profit un mât chinois ou une passerelle de trampoline - on reconnaît celle qui a propulsé les artistes pendant les représentations du spectacle Crépuscule à l'Agora l'été dernier -, les acrobates de Flip FabriQue ponctuent le récit et dictent un jeu très physique au reste de la troupe.

Dans ce spectacle musclé et rigoureusement chorégraphié, à peu près tout le monde adopte une conduite sportive, à commencer par Patrick Ouellet, qui décoiffe avec son incarnation athlétique du malicieux lutin Puck. Quant à ceux, humains ou fées, qui sont victimes de sa magie (ou plutôt les comédiens qui les incarnent), ils ont droit à une séance de cardio en règle à mesure que les maléfices se déploient... et que les quiproquos sèment la confusion. La distribution est solide. On ne craint pas ici de jouer gros, voire presque clownesque, ni de glisser dans l'absurde. Le tout se déploie dans une atmosphère onirique un peu étrange (l'apport musical et la présence mystérieuse de Josué Beaucage y sont pour beaucoup). Et le contraste est fertile.

Une chambre à coucher

Dans sa mise à jour de cette comédie fantaisiste écrite il y a plus de 400 ans, le meilleur coup d'Olivier Normand a certainement été d'ancrer le «songe» dans la tête d'un jeune homme d'aujourd'hui. En entrant dans la salle Octave-Crémazie, ce n'est pas un appartement athénien ou une forêt enchantée qui attend le spectateur, mais bien une chambre à coucher moderne. Alors que le public prend place, le comédien André Robillard, lui, se prépare à se mettre au lit. Quand les lumières s'éteignent, le voilà sous la couette. Et c'est là que les personnages du grand Will s'invitent dans sa chambre pour mordre dans la première scène et l'exhorter, en allant jusqu'à lui fournir le texte (!), à jouer son rôle de Lysandre. 

Le procédé est habile. En plus de fournir une porte d'entrée concrète dans l'univers fantastique imaginé par Shakespeare, il justifie une adaptation de ce classique avec des références actuelles. On le sent dans l'imagerie propre au sommeil (des personnages qui déambulent en pyjama) ou au fantasme : les jolies Hermia (Mélissa Merlo) et Héléna (Mary-Lee Picknell) revêtent des costumes inspirés de la lingerie qui s'amenuisent à mesure qu'on s'enfonce dans le rêve... Ce Songe revisité à la sauce XXIe siècle atteint son plein potentiel comique dans sa transposition des personnages des comédiens, médiocres au possible, qui montent une pièce de théâtre pour les célébrations du mariage de Thésée et Hippolyta. William Shakespeare les a voulus ridicules, Olivier Normand fait honneur et actualise son souhait de brillante manière. Du look (coupe Longueuil, espadrilles à velcro, salopettes, sac banane et Cie) au texte livré en joual en passant par le jeu absurde et juste assez décalé, le trio formé d'Hugues Frenette, Emmanuel Bédard et Marc Auger est tout simplement parfait. 

Le songe d'une nuit d'été est présenté au Trident jusqu'au 11 février.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer