David Bowie, «éternel» à Brixton

Des fans de Brixton, la ville natale de... (AFP, Daniel Leal-Olivas)

Agrandir

Des fans de Brixton, la ville natale de David Bowie, ont allumé des bougies, mardi, et déposé bouquets de fleurs et cartes d'anniversaire à la mémoire du chanteur, mort le 10 janvier 2016 des suites d'un cancer qu'il avait gardé secret.

AFP, Daniel Leal-Olivas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jacques Klopp
Agence France-Presse
Londres

«Parti mais jamais oublié.» Un an après la mort de David Bowie, ses fans lui ont rendu un hommage émouvant mardi à Brixton, au sud de Londres, où la légende britannique était née il y a 70 ans.

Une jeune fille blonde pleure pendant que sa copine dessine au rouge à lèvres un coeur sur le mur qui accueille la fresque colorée, désormais protégée par une plaque en Plexiglas, du visage de la star : ils étaient plusieurs dizaines à l'heure du déjeuner à se recueillir devant ce qui est devenu un lieu de culte, où ils avaient spontanément afflué par milliers pour chanter, danser et pleurer il y a un an.

Depuis le début de la matinée, les passants, fans et touristes, affublés pour certains du maquillage de Ziggy Stardust, ont allumé des bougies et déposé bouquets de fleurs et cartes d'anniversaire à la mémoire de Bowie, mort le 10 janvier 2016 des suites d'un combat contre le cancer, qu'il avait gardé secret.

«Je te dois tout», «parti mais jamais oublié», «joyeux anniversaire David», «RIP David mon héros, mon idole», pouvait-on lire sur les messages, gribouillés sur une carte, un dessin ou le mur couleur brique.

Roger Rowley, musicien et acteur, et sa compagne Rachael Gilliband, historienne, se sont levés à 4h30 pour prendre le bus à Leeds, au nord de l'Angleterre. «Pour rien au monde on n'aurait raté ça. Tous ces hommages, c'est merveilleux», a souligné Roger, que Bowie accompagnera «pour toujours».

«Blackstar, son dernier album, je ne l'ai écouté que quatre fois et jamais sans pleurer. Bowie a révolutionné la musique, personne ne m'a autant inspiré que lui. Il est éternel», a-t-il souligné.

«Il était fabuleux, il a défié toutes les normes», a ajouté sa compagne.

Victoria Wiet, une doctorante américaine de 26 ans, écoute les chansons de l'icône en boucle depuis un an. «Je suis au Royaume-Uni pour participer à une conférence sur David Bowie et j'ai tenu à vivre ce moment de recueillement collectif», a-t-elle expliqué.

«Je suis une grande fan depuis mes 13 ans. Lorsque j'ai appris sa mort sur Facebook, j'étais complètement sous le choc», a-t-elle ajouté après avoir arrosé les bouquets de fleurs avec une petite bouteille en plastique.

De nombreux événements célébraient la mémoire de l'artiste au Royaume-Uni mais aussi à New York où il vivait. Dimanche, ils étaient déjà plusieurs milliers à assister à un concert hommage à Brixton.

Un mini-album posthume de quatre titres dont trois inédits a par ailleurs été sorti par sa maison de disque Columbia pour fêter les 70 ans qu'il aurait eus dimanche.

Il inclut Lazarus qui était sur son dernier album Blackstar ainsi que trois chansons écrites par l'artiste pour la comédie musicale Lazarus actuellement jouée à Londres : No Plan, qui donne son nom au mini-album, Killing a Little Time et When I Met You.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer