Les organismes de charité saluent les contributions de George Michael

George Michael lors d'un concert pour la lutte... (AP)

Agrandir

George Michael lors d'un concert pour la lutte contre le sida à Paris.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gregory Katz
Associated Press
Londres

Les dernières années de George Michael ont été ponctuées de déboires avec la justice, mais un tout autre portrait a fait surface, lundi, lorsque plusieurs organismes de bienfaisance se sont manifestés pour remercier le défunt chanteur qui leur a versé des contributions considérables.

La mort de la sensation pop des années 1980 et 1990 a été annoncée dimanche. Lundi, des admirateurs éplorés ont placé des fleurs, des photos et des chandelles à ses résidences au nord de Londres et à Goring, où il a apparemment succombé à un problème cardiaque.

Au lendemain de l'annonce de sa mort, plusieurs organismes de charité britanniques lui ont rendu hommage, saluant sa discrète générosité à l'égard de leur cause.

George Michael avait notamment appuyé les enfants et les personnes atteintes du cancer ou du sida à hauteur de plusieurs millions de dollars.

S'il avait récemment fait les manchettes pour une série d'incidents de conduite avec les facultés affaiblies, les dirigeants de plusieurs organismes caritatifs ont plutôt choisi de mettre en lumière son grand altruisme.

La fondatrice de Childline, Esther Rantzen, a révélé que le chanteur avait souvent contribué à la ligne téléphonique qui permet aux jeunes de recevoir des conseils en toute confidentialité. Il lui avait notamment versé les redevances liées à son grand succès de 1996, «Jesus To A Child».

Mme Rantsen a précisé que George Michael avait donné l'équivalent de plusieurs millions de dollars, mais qu'il ne voulait pas que cela se sache à l'extérieur de l'organisme. Elle comptait par ailleurs lui rendre hommage l'an prochain, à l'occasion du 30e anniversaire de Childline.

Du côté du Terrence Higgins Trust, qui vient en aide aux personnes aux prises avec le sida, Jane Barron a indiqué que le musicien avait donné à l'organisme les redevances de la chanson «Don't Let the Sun Go Down On Me», qu'il avait chantée en duo avec Elton John en 1991.

George Michael avait parlé publiquement de la perte d'un partenaire des suites du sida, mais ses dons à cet organisme étaient eux aussi demeurés privés.

Son appui au Macmillan Cancer Support et ses multiples actes de bonté ont également été étalés au grand jour.

Le défenseur des droits de la personne Peter Tatchell a tenu à souligner son militantisme pour la communauté gaie. Il a affirmé que le chanteur avait d'abord gardé son homosexualité secrète pour se mettre à l'abri des tabloïds britanniques parfois malveillants.

Il a applaudi George Michael pour avoir affiché son orientation sexuelle après son arrestation, en 1998, pour comportement obscène dans des toilettes publiques de Los Angeles. M. Tatchell estime qu'il avait alors fait preuve de défiance et défendu «le droit d'être gai».

L'ex-Beatle Paul McCartney a écrit sur son site web que le talent de son compatriote «rayonnait toujours» et qu'il avait été heureux de le côtoyer pour son sens de l'autodérision.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer