La grande fête des Lost Fingers

Valérie Amyot, lumineuse, mettait de l'avant un chant et... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Valérie Amyot, lumineuse, mettait de l'avant un chant et des harmonies pleins de souplesse, alors que Byron Mikaloff lui donnait la réplique avec assurance, à la guitare comme à la voix.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Pour les Lost Fingers, le temps des Fêtes, ça se célèbre en gang. Avec le public, bien sûr, mais aussi avec des collaborateurs. C'est donc entouré du who's who des instrumentistes de Québec, de même qu'avec le complice de longue date, l'Américain John Jorgenson, que le quatuor a revu des classiques de Noël, jeudi, au Palais Montcalm.

Les Lost Fingers auraient difficilement pu imaginer meilleur scénario : la neige qui vient blanchir la ville le jour où la bande offre son premier concert des Fêtes. La table n'était pas mise qu'à l'extérieur, elle l'était également dans la salle Raoul-Jobin. Les lieux étaient remplis à craquer, jusqu'au dernier balcon. Et que dire de la scène, avec son lot d'instruments de toutes sortes...

Le groupe a ouvert avec sa chanson originale Christmas Caravan. Si l'on a d'abord senti un peu de nervosité et de prudence, tout le monde a rapidement trouvé son aplomb et le spectacle a connu une belle ascension avec une Mele Kalikimaka aux touches hawaiiennes, l'instrumentale Greensleeves, aux teintes de Brubeck, pour laquelle on avait sorti l'orgue Hammond ou la très réussie White Christmas, livrée avec chaleur.

Au centre de la troupe, Valérie Amyot était lumineuse dans sa robe noire. Souriante, affichant un plaisir communicatif, elle mettait de l'avant un chant et des harmonies pleins de souplesse, où l'on ne sentait jamais l'effort. L'énergique Byron Mikaloff, arborant, comme les autres gars du groupe, le doré, lui donnait la réplique avec assurance, à la guitare comme à la voix. François Rioux, lui, a proposé plus d'un solo où l'on croyait son manche de six cordes fumer, tellement ses doigts s'y promenaient à toute allure! Quant à Alex Morissette, à la contrebasse et parfois à la basse électrique, il gardait rigoureusement la mesure, ce qui ne l'empêchait pas d'être dynamique.

Même s'il portait le nom des Lost Fingers,... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Même s'il portait le nom des Lost Fingers, le spectacle était véritablement une fête collective.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Certes, le spectacle portait le nom des Lost Fingers, or c'était véritablement une fête collective. Pour chaque titre, le quatuor était rejoint par différents collaborateurs. La magnifique We Three Kings, sans doute le clou du spectacle, l'incarnait parfaitement avec la présence de l'Iranien Amir Amiri au santour, du groupe vocal Cadence et d'une foule d'autres musiciens dont le violoniste Sylvain Neault. La foule s'est levée spontanément pour saluer cette interprétation, aux riches arrangements musicaux et vocaux. Auld Lang Syne, avec ses clins d'oeil russes, est également à ranger parmi les réussites de la soirée.

Bien que plusieurs invités se soient illustrés, il en est un qui a davantage retenu l'attention : John Jorgenson. Complice depuis plusieurs années des Lost Fingers, l'Américain a brillé tour à tour à la guitare, à la clarinette, à l'orgue, au saxophone et à divers autres instruments à cordes. Il savait toujours enrichir les propositions sans pour autant voler la vedette. Et il a offert des solos pimentés, souvent en dialogue avec le guitariste François Rioux.

Les Lost Fingers ne se sont pas limités à leur album de Noël, ils ont aussi proposé une pétillante version des Triplettes de Belleville, se sont lancée dans une amusante lecture de La cuisinière et ont fermé les livres avec une festive Pump Up the Jam. Une grande fête, donc, sur scène comme dans la foule, qui a été des plus appréciées.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer