So long, Leonard

Leonard Cohen lors du lancement de son dernier... (Fournie par Sony Music)

Agrandir

Leonard Cohen lors du lancement de son dernier album, You Want It Darker, en septembre.

Fournie par Sony Music

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

BILLET / La nouvelle est arrivée comme une gifle. Douloureuse et grossière. Rien à voir avec la poésie ou la subtilité propre à celui qu'elle concernait : Leonard Cohen s'est tu. Pour de bon.

Personne n'était dupe. On savait bien que You Want It Darker, lancé il y a trois semaines, était son testament musical. On n'osait toutefois l'écrire de manière affirmée, gardant la porte entrouverte, au cas où un miracle surviendrait. Après tout, l'artiste de 82 ans était bien sorti de sa retraite une fois, non? Même si le destin lui avait un peu forcé la main...

C'est qu'il avait beau être au soir de sa vie, Leonard Cohen n'avait jamais été aussi productif et inspiré. Le Montréalais avait livré coup sur coup, entre 2012 et 2016, trois dignes albums, dont le magnifique You Want It Darker. Ce dernier enregistrement avait cependant été façonné dans la souffrance. Fiston Adam avait trouvé une chaise médicale et improvisé un studio dans le salon du paternel, à Los Angeles. Cohen avait distillé là les rimes riches avec le talent qu'on lui a toujours connu, recourant aux images judéo-chrétiennes, traitant d'amour et de désamour. De guerre et de religion. De mort et de départ.

Sa plume unique, sa voix grave et son regard sensible lui ont permis de traverser les décennies sans jamais s'inquiéter des modes. Alors que le courant new wave des années 80 aurait pu le mettre en sourdine, celui qui avait pondu les incontournables Suzanne et Bird on the Wire dans les années 60 revenait en force avec le classique Hallelujah et se permettait même de toucher aux sonorités de l'heure sur First We Take Manhattan, où le beautiful loser s'était transformé en winner et se disait prêt à conquérir Manhattan et Berlin. Cet automne aussi, Cohen se disait prêt, mais il n'y avait plus de combat : «I'm ready, my Lord». Il précisait «I'm traveling light/It's au revoir» et «I'm leaving the table/I'm out of the game».

***

La mort et l'amour, qui font partie des thèmes qui se sont croisés dans les créations de Cohen, ont formé une boucle troublante en 2016. Celle pour laquelle il avait écrit So Long, Marianne, Marianne Ihlen, s'est éteinte à la fin juillet. Un peu avant, Cohen avait pris soin d'écrire à son ancienne muse : «Nos corps se désagrègent, et je crois que je vais te rejoindre très bientôt. Sache que je suis si près derrière toi que si tu tends la main, je crois que tu peux atteindre la mienne.»

Cohen n'avait pas hésité non plus à indiquer au New Yorker, cet automne, qu'il était prêt à mourir. Il s'est poliment ravisé ensuite, durant un entretien devant les médias, probablement pour conforter gentiment ses fans : il avait déclaré qu'il comptait «vivre pour toujours» et rester dans le milieu jusqu'à 120 ans... Nul doute qu'il savait être à l'écoute de son public, le Leonard. Souvenez-vous qu'un concert en territoire francophone donnait généralement lieu à une interprétation de The Partisan, avec des vers en français de la version originale...

***

2016 s'est amorcée avec le départ d'un grand - David Bowie - qui s'est éclipsé en signant l'un de ses meilleurs albums, Blackstar. L'année s'achève de la même manière, avec un Cohen qui n'a certainement pas raté, lui non plus, sa sortie.

Aujourd'hui, You Want It Darker ne résonne soudainement plus de la même manière. Comme toutes les grandes oeuvres, elle a le don d'abriter plusieurs lectures et de se prêter à plusieurs interprétations. Les choeurs de la pièce-titre, en ouverture, ont quelque chose de funèbre. Ou de céleste.

C'est la gorge nouée qu'on tend l'oreille à ces ultimes perles musicales et poétiques en murmurant un merci au grand Leonard pour cette portion d'immortalité qu'il nous a léguée. Et qui nous fera vibrer encore longtemps. So long, Leonard.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer