Suor Angelica et Gianni Schicchi: des deux côtés du drame

Suor Angelica, triste et passionnée sous les traits... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Suor Angelica, triste et passionnée sous les traits de Gianna Corbisiero, est cloîtrée au monastère pour avoir donné naissance à un enfant illégitime.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / En adoptant le point de vue d'une victime repentante et meurtrie, les coeurs se serrent. Mais renversez la situation en tournant en ridicule des victimes avides et viles, et la compassion laisse place à un plaisir consommé.

Le doublé Suor Angelica et Gianni Schicchi, deux courts opéras de Puccini, nous fait passer des deux côtés du drame, nous permettant de jongler avec les qualités et les tares humaines pour nous en amuser, nous en inquiéter... ou nous en désespérer.

Suor Angelica, triste et passionnée sous les traits de Gianna Corbisiero, a dû mettre sa vie en veilleuse, et celle-ci se consume dans l'expiation. Bien que Suor Angelica soit entourée de soeurs vives d'esprit, remplies de désirs simples et incarnées par un choeur de femmes qui n'a rien à envier à celles du couvent de La mélodie du bonheur, rien ne semble avoir de goût ou de sens.

On l'a cloîtrée au monastère pour avoir donné naissance à un enfant illégitime et la visite de la princesse, sa tante, jouée par Sonia Racine, nous laisse sur l'impression qu'on se joue d'elle et qu'on accentue ses souffrances.

La femme terrible et inquiétante est pieuse, mais incapable de pardon, et sans le formuler vraiment, elle laisse croire à l'affligée que son enfant est mort, pour que celle-ci accepte de céder ses biens. Un dépouillement cruel, qui ressemble à une vengeance, et qui conforte Suor Angelica dans son désir de mort. L'exutoire sans issue se termine sur une vision dont la simplicité exacerbe le côté touchant.

Tout ce premier volet baigne dans des teintes de noir et de blanc, entre des murs et des lumières aux teintes ocre qui enveloppent tout.

Étrange saut dans le temps

On est d'autant plus surpris devant les costumes dépareillés du deuxième opéra, où se côtoient robes aux genoux de coupes et de couleurs différentes, costumes trois-pièces et veste de cuir. «22 octobre 1945», mentionne le notaire au début de la rédaction du (faux) testament, alors que l'opéra a été présenté pour la première fois en 1918. Si le metteur en scène Michael Cavanagh a voulu faire faire un saut dans le temps à Gianni Schicchi, celui-ci est bien étrange et incongru. Notons toutefois que M. Cavanagh s'est outre cela fort bien acquitté de sa tâche avec des mouvements de groupe et des images efficaces pour traiter les deux histoires.

Gianni Schicchi nous montre l'avidité dans toute sa laideur, celle qui écrase tous les autres sentiments, et qui s'est répandue dans la famille de Buoso Donati comme une maladie contagieuse. Schicchi, comme Scapin, roule les vils dans la farine pour son propre gain, mais aussi pour faire triompher l'amour de deux tourtereaux. Il est toutefois un brin inquiétant, bien que très sympathique sous les traits de Gregory Dahl, qui brille dans ce type de rôle, un sourire malin aux lèvres.

On s'amuse du mort devenu un mannequin de mousse, qu'on plaque négligemment dans une armoire, mais on s'interroge de voir un des déshérités se défouler sur une autre poupée nue, qui ressemble à une poupée gonflable. La musique agile de Puccini, en faisant alterner le choeur des héritiers avides et la voix des deux amoureux transis, sur des lignes lyriques à souhait, suffit déjà à susciter le rire.

Suor Angelica et Gianni Schichi sont à nouveau présentés les mardi 25, jeudi 27 et samedi 29 octobre au Grand Théâtre de Québec.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer