Les conquêtes de Vianney

Des moments inoubliables, Vianney en a vécu plusieurs...

Agrandir

Des moments inoubliables, Vianney en a vécu plusieurs depuis le lancement de son premier album, Idées blanches, paru en Europe en 2014 et au printemps dernier dans notre coin du monde.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Dans sa France natale, Vianney n'a pas mis de temps à faire sa marque : son premier album sous le bras, il a été sacré artiste masculin de l'année au dernier gala des Victoires de la musique. Alors qu'il tâte maintenant le terrain des mélomanes québécois, il peut déjà se vanter d'avoir conquis avec sa plume une célèbre représentante de la Belle Province en faisant inscrire son nom au livret du dernier album de Céline Dion.

Dans l'échafaudage de ce qui allait devenir le disque Encore un soir, Céline Dion avait publiquement sollicité les propositions d'auteurs-compositeurs. Vianney a répondu à l'appel en écrivant la pièce Ma force, incluse sur la version deluxe de l'album.

«Je n'ai vraiment pas grandi avec Céline Dion. J'ai dû me plonger dans son univers et ses chansons pour enfin vraiment comprendre la star monumentale qu'elle est. Son talent d'interprète et de chanteuse, je me le suis ramassé en pleine face! Et ça m'a poussé à faire cette chanson», explique le musicien de 25 ans, de passage express à Montréal cette semaine pour enregistrer un épisode de l'émission Belle et Bum qui sera diffusé à Télé-Québec le 13 et le 15 octobre.

Sans être un fan de Céline Dion, Vianney avoue avoir été impressionné d'entendre ses mots chantés par la vedette. «C'est énorme! lance-t-il. Je pense qu'il ne faut même pas y réfléchir quand ça arrive. J'étais hyper heureux quand j'ai reçu la chanson. J'ai même immortalisé le moment de l'écoute avec une petite photo! C'est le genre de choses qu'on n'oublie pas, je pense...»

Repartir à zéro

Des moments inoubliables, Vianney en a vécu plusieurs depuis le lancement de son premier album, Idées blanches, paru en Europe en 2014 et au printemps dernier dans notre coin du monde. Ses chansons à textes de facture pop ont vite été remarquées, et il reconnaît que son ascension a été «soudaine». «Mais ça n'a pas été brutal du tout parce qu'on a travaillé sainement, sérieusement, étape par étape, nuance-t-il. À mon âge et par ma nature, je suis capable d'encaisser de gros rythmes de travail. Donc, j'ai très bien vécu le fait de ne jamais arrêter. Et j'ai surtout réussi à me ménager toutes les semaines du temps avec ma famille, mes frères, mes copains. Ça me permettait de survivre dans les moments un peu plus rudes.»

Deux ans après être allé à la conquête du public français, Vianney a recommencé le travail de zéro au Québec. Et il s'en réjouit. «Carrément! C'est vraiment plaisant comme impression. Ce n'est pas minant ou décourageant. Au contraire, c'est hyper excitant. Il y a quand même un truc exotique pour un Français de venir ici. Ce n'est pas comme si je recommençais tout au même endroit», note celui qui a brisé la glace aux FrancoFolies de Montréal en juin et qui offrira son premier spectacle dans la capitale le 28 octobre, au District Saint-Joseph.

De son premier contact avec les spectateurs d'ici, Vianney a relevé une «écoute différente» de celle des Français. «Il y avait une attention particulière sur le texte, évoque-t-il. Ça touchait vraiment différemment de comment ça peut toucher en France, où le texte est désormais souvent au second plan. On est plus sur : "est-ce que la chanson va créer quelque chose de fun, de sympa?" J'ai l'impression que le fond n'emballe pas autant qu'il emballe ici. C'était assez drôle à constater.»

Nouvel album fin novembre

Alors que ses premières chansons nous sont arrivées il y a quelques mois, Vianney est déjà prêt à présenter la suite des choses. Son deuxième album, prévu pour la fin novembre, promet un son plus épuré, selon ce que le chanteur laisse entendre. «La démarche d'écriture a été la même, mais l'habillage des chansons est différent, décrit-il. Il y a beaucoup moins de programmation et beaucoup plus de jeu de musiciens. Il est beaucoup plus acoustique. Je crois qu'il y a une place donnée à la guitare et à la voix qui est beaucoup plus importante que sur le premier disque. J'aime le côté humanisé de la chanson. J'ai essayé de retranscrire ça...»

***

Vous voulez y aller?

Qui : Vianney

Quand : 28 octobre, 21h30

Où : District Saint-Joseph

Billets : 25 $

Info : imperialbell.com/District-Saint-Joseph

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer