Y étiez-vous? King Crimson au pavillon de la Jeunesse en 1973

King Crimson à Québec, le 22 mai 1973.... (Archives Le Soleil)

Agrandir

King Crimson à Québec, le 22 mai 1973. De gauche à droite: David Cross, John Wetton et, toujours discret, Robert Fripp.

Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) King Crimson vient de lancer Radical Action To Unseat The Hold Of Monkey Mind, qui documente la tournée 2015, avec ses deux dates à Québec - trois, si on inclut le spectacle privé réservé aux fans. Hormis le fait qu'on y trouvait trois batteurs, cette série de concerts se distinguait par son répertoire: pour la première fois depuis le milieu des années 70, le matériel de la période 69-74 était au programme.

Selon ce que j'ai pu dénicher dans les archives, le groupe est venu à quatre reprises en ville entre 1971, soit juste avant la parution de l'album Islands, et 1974, année où il s'est mis en hibernation une première fois. La troupe du guitariste Robert Fripp s'est même produite deux fois en 1973, pour soutenir Lark's Tongues In Apic. Le premier de ces concerts était le 22 mai, au Pavillon de la jeunesse et Jacques Marois avait non seulement été sur les lieux pour Le Soleil, mais il avait réussi à jaser un peu avec Fripp. Celui-ci lui avait confié: «Je ne m'entends même pas jouer, alors comment voulez-vous que je fasse de la grande musique. Je sais que les gens attendent beaucoup de moi, mais d'un autre côté, s'il n'en tenait qu'à moi, je refuserais de jouer.»

Comme pour lui donner raison, la qualité sonore au Pavillon était mauvaise au point qu'on parle de «torture génératrice de maux de tête pour la plupart des auditeurs». N'empêche, le public qui découvrait alors la nouvelle formation de Fripp, avec John Wetton (voix, basse), David Cross (violon, claviers) et Bill Bruford (batterie) avait été conquis. Et ce, malgré le fait que le groupe avait opté presque uniquement pour la nouveauté: les pièces de Lark's Tongues In Aspic constituaient l'essentiel du programme. Le public avait en effet réservé «dix minutes d'ovation délirante». En guise de rappel, le roi Crimson avait servi une reprise de 21st Century Schizoid Man, tirée de son tout premier album.

Venez réagir: houle.lesoleil.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer