Chris Brown: quand la violence prend le pas sur la musique

Les démêlés de Chris Brown avec la justice... (AP, Scott Roth)

Agrandir

Les démêlés de Chris Brown avec la justice ont coïncidé avec un accueil en demi-teinte de ses créations artistiques. S'il engrange toujours de bonnes ventes, seul son sixième album studio X publié en 2014 a obtenu de bonnes critiques dignes de ses débuts.

AP, Scott Roth

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Shaun Tandon
Agence France-Presse
New York

L'arrestation du chanteur de R&B et rappeur Chris Brown après une longue confrontation avec la police mardi dernier a renforcé une image dont il se serait bien passée: un des plus célèbres auteurs de violences au monde.

Il a été arrêté après avoir empêché des heures durant la police d'entrer dans sa luxueuse résidence près de Los Angeles, postant pendant ce temps sur Instagram des messages anti-police à l'adresse de ses fans.

L'artiste noir de 27 ans a finalement été remis en liberté dans la soirée contre une caution.

La gagnante d'un concours de beauté local l'accuse d'avoir pointé une arme à feu sur elle après une nuit de fiesta chez lui.

Chris Brown a nié. Cette fois en tout cas.

Car il a plaidé coupable il y a quelques années d'avoir battu sa petite amie de l'époque, la pop star Rihanna, avant la cérémonie de remise des prix Grammy en 2009 à laquelle elle n'avait pu assister.

Le public avait été saisi d'effroi en voyant des photos du visage de la chanteuse couvert de gros héma-tomes et son sang dans la voiture du jeune homme. Et choqué encore lorsque le couple s'est reformé, brièvement.

Chris Brown a été condamné à cinq ans de mise à l'épreuve - levée en mars 2015 - et six mois de travail d'intérêt général. Sa peine a été modifiée à deux reprises, notamment après son inculpation en 2013 pour un accident de voiture.

Les incidents se sont multipliés. Une femme l'a accusé de voies de fait plus tôt cette année à Las Vegas. Il a été arrêté en 2013 pour avoir frappé un fan devant son hôtel à Washington.

Il a également eu des rixes avec d'autres artistes comme le rappeur canadien Drake et la star montante du hip-hop Frank Ocean, auquel il aurait lancé une insulte homophobe.

L'un des incidents les plus étranges date de l'an dernier : accusé de fraude pour n'avoir pas donné un concert prévu en décembre 2014, il avait été empêché de quitter les Philippines. Cette fois déjà, il avait publié des messages sur Instagram, critiquant les autorités locales et dansant.

Poursuite

Chris Brown est également poursuivi par l'ex-magnat du rap Marion «Suge» Knight, qui a reçu six balles lors d'une soirée organisée par le jeune chanteur en 2014. Knight reproche un manque de sécurité étant donné que d'autres événements organisés par Brown avaient été entachés de violences.

Élevé dans la ville de Tappahannock en Virginie, il a fait ses débuts de chanteur enfant dans la chorale d'une église.

La légende veut qu'il a été découvert à 13 ans par un chercheur de talents d'une maison de disques alors qu'il travaillait dans la station-service de son père. Identifié comme un rappeur à l'origine, il a impressionné avec sa voix riche et mélodieuse, capable de monter assez haut, et ses aptitudes en danse clairement inspirées de Michael Jackson.

Son premier titre, Run It!, s'est arrimé en tête du classement des meilleures ventes aux États-Unis, et son premier album sorti en 2005 lui a valu sa première nomination aux Grammy.

Un peu plus d'un an avant qu'il ne frappe Rihanna, il avait confié sur une chaîne américaine avoir assisté pendant des années à des scènes de violence conjugale, quand sa mère était maltraitée par son petit ami.

Il avait expliqué que cela avait influencé sa vision des femmes, qu'il souhaitait les «traiter différemment». «Je ne veux pas subir la même chose ou faire subir la même chose à une femme que ce que cette personne a fait subir à ma maman», avait-il expliqué.

Au quotidien britannique The Guardian, il a révélé avoir perdu sa virginité à huit ans avec une adolescente. S'il y a vu un signe de précocité sexuelle due au visionnage de pornographie, des experts ont estimé que légalement il avait été violé.

Préjugés raciaux

Des fans de Chris Brown ont estimé qu'il était victime de préjugés raciaux, les médias étant plus prompts selon eux à faire fi des accusations de maltraitance visant des stars blanches.

Dans des vidéos postées sur Instagram mardi, Chris Brown a apporté son soutien au mouvement de protestation Black Lives Matter (La vie des Noirs compte) contre la brutalité policière envers les Afro-Américains, qualifiant la police de «pire gang du monde».

L'avocat de Chris Brown, Mark Geragos... (AP, Richard Vogel) - image 2.0

Agrandir

L'avocat de Chris Brown, Mark Geragos

AP, Richard Vogel

L'avocat du chanteur affirme qu'il a été «piégé»

L'avocat de Chris Brown a déclaré vendredi que la femme qui accuse le chanteur de R&B de l'avoir agressée lui a en réalité tendu un piège, et que la police n'a trouvé ni armes ni drogues chez lui.

Mark Geragos, qui a notamment défendu Michael Jackson ou Winona Ryder, a déclaré aux journalistes que Baylee Curran, une ancienne miss Californie de 25 ans, avait fait une crise de «colère» et appelé la police dans la nuit de lundi à mardi après que le chanteur l'eut chassée de chez lui à cause de son «comportement erratique».

«Il me semble intéressant que, quand vous dites avoir peur pour votre vie, le premier endroit vers lequel vous vous tourniez soit TMZ», un site Internet spécialisé dans les informations sur les célébrités, «et non vers l'hôpital, votre psychiatre ou même votre avocat», a-t-il argumenté.

Baylee Curran affirme que le chanteur de Kiss Kiss s'est énervé et a pointé une arme à feu vers elle pendant qu'elle admirait le collier en diamants d'un de ses invités.

Mardi, l'après-midi suivant l'incident, elle a répondu dans une vidéo à des questions de TMZ, affirmant qu'après avoir admiré le collier, Brown lui a dit «ne t'approche pas des diamants» et a commencé à l'insulter avant de sortir un pistolet pour la forcer à partir.

Brown a été arrêté mardi pour suspicion d'agression avec une arme puis relâché moyennant le versement d'une caution de 250 000$.

Pendant des heures, il avait refusé aux policiers d'entrer chez lui, réclamant un mandat de perquisition.

D'après Mark Geragos, les policiers de Los Angeles n'ont trouvé ni drogues ni armes à feu en fouillant son domicile, ni de bijou correspondant à la description «très détaillée» que Curran avait faite du collier.

Selon lui, aucune des six personnes présentes chez le chanteur pendant l'incident n'avait confirmé les déclarations de Baylee Curran.

Geragos a souligné qu'il travaillait à l'authentification d'un texto de Curran supposément envoyé à une connaissance après l'incident, et dans lequel elle aurait dit vouloir «donner une leçon» au chanteur.

«Si ce texto est vrai, alors cela donnerait beaucoup de crédibilité à ce que mon client dit depuis le début: qu'il ne s'est rien passé et que tout cela était un piège», conclut-il.

D'après TMZ, qui cite des documents policiers, Curran est accusée d'avoir volé à la tire un sac Louis Vuitton d'une valeur de 1000$ à l'hôtel Plaza de New York en 2013.

Brown doit se rendre au tribunal pour une audience le 20 septembre pendant laquelle il pourrait être formellement inculpé.

Une chanson en réaction à son arrestation

Le chanteur a diffusé un nouveau titre jeudi, deux jours après son arrestation, avec des paroles qui évoquent l'incident.

La nouvelle chanson de Brown s'intitule What Would You Do?... Allusion à ce qu'avait déclaré son accusatrice, Baylee Curran, sur le réseau social Instagram.

Brown s'adresse dans les paroles de ce titre au rythme entêtant à une personne, sans la nommer: «J'ai des questions à te poser, j'ai besoin de réponses. Qu'est-ce que tu fais à te battre pour rester en vie, quand tu n'as personne à tes côtés?» chante-t-il.

«Qu'est-ce que tu fais quand tu es là tout seul?» ajoute-t-il.

Baylee Curran s'était tournée vers Instagram pour donner sa version des faits: «Si quelqu'un vous avait mis un pistolet sur la tête, qu'auriez-vous fait? Vous auriez appelé la police.»

Plus tard jeudi, Brown a posté sur le réseau social Twitter une autre chanson parmi ses sorties récentes, Grass Ain't Greener («L'herbe n'est pas plus verte»), dont les paroles semblent aussi faire référence aux faits.

La chanson parle d'une femme qui «boit de l'alcool quand nous faisons la fête» tout en «évaluant mes finances».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer