Bonheur musical à Saint-Casimir

Des artistes de renom comme Bernard Adamus se... (Les Grands Bois)

Agrandir

Des artistes de renom comme Bernard Adamus se produisent au Théâtre Les Grands Bois et à La Taverne.

Les Grands Bois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Patrick Watson, The Cat Empire, Galaxie, Radio Radio, Les Trois Accords, Half Moon Run... Le tableau de chasse du Théâtre Les Grands Bois et de la Taverne, à Saint-Casimir, se compare à celui de plusieurs salles bien établies de Québec. Les amateurs de musique y sont comblés depuis que cinq jeunes brasseurs ont entrepris de dynamiser la scène culturelle de leur patelin en proposant une programmation musicale relevée dans un ancien cinéma converti en salle de spectacle de 500 places.

Dans un village de 1500 habitants, un tel succès a de quoi impressionner les producteurs de spectacles les plus aguerris. Tout a commencé il y a quatre ans lorsque Daniel Tessier a racheté le bar du village, a mis Molson et Labatt dehors et a entrepris de présenter des spectacles. Ses deux fils, Mathieu et Philippe, se sont mis à revenir de plus en plus fréquemment dans leur région natale pour aider leur paternel, entraînant dans leur sillon Maxime Naud-Denis, Sébastien Godin et Félix St-Hilaire. Brasseurs en devenir, anciens gars de son, passionnés de musique... tout y était pour que, tranquillement, l'association musique et microbrasserie devienne un objectif commun.

«Les maisons sont super abordables, il se passait de quoi avec la Taverne qui nous permettait d'avoir accès à une bonne programmation musicale même si on n'était pas dans un centre urbain et on était cinq qui avaient l'idée d'ouvrir une microbrasserie», résume Philippe.

Le bâtiment voisin, un ancien cinéma art déco des années 40, était en vente. Même si tout l'équipement technique avait été remis à neuf et repensé pour en faire un centre culturel, aucun acheteur ne semblait intéressé. «Quelqu'un avait le projet d'en faire un entrepôt de voitures. Au centre du village, on trouvait ça pas mal dommage», raconte Maxime Naud-Denis. «Pas grand-monde croyait que ça pourrait être rentable. Mais nous, on l'a fait. Et ça marche bien», note-t-il, grâce à beaucoup de bénévolat. 

En quelques années, la Taverne de Saint-Casimir s'était fait un bon nom dans l'industrie musicale. La nouvelle acquisition offrait de nouvelles possibilités, musicales et entrepreneuriales. Les cinq brasseurs, tous dans la vingtaine, y ont installé leurs cuves et leur usine de production de bière juste sous la salle de spectacle. La microbrasserie des Grands Bois ouvrira officiellement à la mi-septembre.

«S'il y a moins de 150 billets vendus, on fait les spectacles à la Taverne, et si on a plus, on présente au Théâtre les Grands Bois», indique Maxime. «L'accueil, l'ambiance intime, personnelle, ça plaît vraiment aux artistes. Ils peuvent passer la journée à relaxer au bord de la rivière, prendre une bière au bar, c'est tranquille. Parfois, ils arrivent et il se demandent s'il va y avoir du monde, et le soir il y a 550 jeunes qui remplissent la salle», indique Philippe.

Des spectateurs viennent de Québec, de Montréal et au-delà pour retrouver à l'année une ambiance de festival excentris. «Pour Cat Empire, on avait du monde de la Nouvelle-Écosse et de New York. Ils transforment ça en road trip, pour venir voir un show intime», raconte Philippe.

«L'an dernier, Patrick Watson, ça a été un point tournant, ça a vraiment bien été. Ça nous a permis d'avoir Half Moon Run et Cat Empire», raconte Philippe. «La première fois qu'on a eu Adamus, il n'était pas encore super connu, c'était dans le bar, qui était plein, et la dernière fois c'était dans la salle», illustre Maxime. «On reçoit maintenant quatre ou cinq offres par jour pour jouer ici. Bien sûr, on fait un tri, on prend des décisions de groupe», note Philippe.

Depuis quelques années, le groupe organise La Commission brassicole, en juin, un festival de bières de microbrasserie avec une bonne programmation musicale. «Cette année on avait du cirque et l'Orchestre d'hommes-orchestre. L'association bière et spectacle, avec une programmation culturelle, pour nous, pour l'instant, c'est payant» indique Philippe. «On regarde pour accueillir une troupe de théâtre l'an prochain et si on pourrait pas faire des trucs en formule cabaret. On pourrait même faire venir une partie de l'OSQ [l'Orchestre symphonique de Québec], ce serait cool, ça ferait changement», lance Maxime.

Info: Facebook de la Taverne et de la Microbrasserie Les Grands Bois

Quelques dates

24 septembre

Les Cowboys fringants

30 septembre

Fred Fortin (au bar) 

7 octobre

Dead Obies

29 octobre

We Are Wolves

4 novembre

Safia Nolin

5 novembre

Sam Roberts Band

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer