Nanette Workman: nouvel élan, nouvelles voix

«Ça faisait une couple d'années que je n'avais... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

«Ça faisait une couple d'années que je n'avais pas d'idées du tout, confie Nanette Workman. Je n'étais pas motivée à écrire. J'ai eu peur un peu. Je me suis dit que je ne l'avais peut-être plus, que c'était peut-être fini, que j'avais peut-être fait mon temps. Quand le jus créatif ne coule pas, on se questionne.»

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Quatre ans après la parution de son dernier album, Nanette Workman raconte avoir affronté son lot de doutes ces derniers temps. L'inspiration n'y était plus tellement, la «motivation» non plus. Au contact de ses complices musicaux, l'une et l'autre sont revenues : «Là, je suis inspirée! se réjouit-elle. J'ai déjà quatre ou cinq chansons qui sont prêtes à enregistrer. Et j'ai très hâte!»

Jointe à son domicile en amont du spectacle Nanette Workman en choeur, qu'elle offrira le 27 août au Palais Montcalm, la chanteuse raconte que cet élan artistique est arrivé «comme ça». «Ça faisait une couple d'années que je n'avais pas d'idées du tout, indique-t-elle. Je n'étais pas motivée à écrire. J'ai eu peur un peu. Je me suis dit que je ne l'avais peut-être plus, que c'était peut-être fini, que j'avais peut-être fait mon temps. Quand le jus créatif ne coule pas, on se questionne.»

L'apport de complices musicaux, dont le pianiste Yvon Bellemare, a renversé la vapeur pour Nanette Workman. «Il m'a présenté une petite musique, reprend-elle. Je l'ai écoutée et je l'ai vraiment aimée... Et j'ai dit : "Alright, let's go!" Là, j'étais motivée. C'est dur pour moi de le faire toute seule. J'ai besoin d'une équipe. J'ai besoin d'avoir autour de moi des musiciens qui m'inspirent.»

L'album en préparation, qui donnera suite à Just Gettin' Started (2012), sera bilingue. La chanteuse espère le présenter au printemps prochain. «Ça fait 20 ans que je n'ai pas chanté de nouvelles chansons en français. I'm ready to go! Je pense que j'ai des choses à dire en français», note Nanette Workman, qui donnera à ses paroliers le défi d'entrer «dans ma peau».

«Il faut que ce soit simple, explique-t-elle. Je ne peux pas chanter quelque chose de trop profond. Je suis plus une personne directe et terre-à-terre. Mes paroliers vont me décrire dans leurs paroles. Et ça va aussi être des mots qui vont sonner bien quand je vais les chanter. Comme je ne suis pas francophone, c'est important que les paroles soient faciles à chanter pour moi, mais aussi que ce soit beau quand ça sort de ma bouche...»

120 choristes

Le 27 août, Nanette Workman montera sur la scène du Palais Montcalm avec environ 120 choristes provenant d'un peu partout au Québec, mais aussi de Vancouver et d'Israël. «Ça, c'est des back vocals!» s'enthousiasme la tête d'affiche, visiblement contente de l'invitation lancée par les Productions Jukebox et qui l'amènera aussi au Monument national de Montréal le 17 septembre.

Avec le directeur musical Stéphane Leroux en tête, cet organisme a repris le mandat rempli jusqu'en 2013 par Chanson internationale, qui a chapeauté pendant 10 ans des concerts alliant des vedettes de la scène québécoise et d'immenses chorales. En 2013, le spectacle rassemblant Laurence Jalbert, Daniel Lavoie, Paul Piché, Michel Rivard et Richard Séguin avait été présenté en ouverture du Festival d'été sur les plaines d'Abraham.

La rencontre avec Nanette Workman sera marquée par un survol de sa carrière n'excluant pas les chapitres rock, blues et disco. «Ils avaient envie de faire quelque chose de différent, de sortir un peu de ce que les chorales font en général, évoque la principale intéressée. C'est le fun pour eux de faire du rock et de la musique dansante. Et j'ai des chansons qui sont vraiment faites pour des chorales, comme celles que j'ai faites avec Serge Fiori dans mon album Changement d'adresse. Ça va être extraordinaire parce que ça va être la première fois que je fais une prestation avec ces chansons-là.»

Au moment de notre entretien, Nanette Workman n'avait encore rien entendu des arrangements pour choeur de ses chansons. «Ça va être une surprise!» a lancé celle qui envisageait l'aventure avec beaucoup de plaisir... sans se prendre trop la tête avec les répétitions.

«Je n'aime pas trop répéter, clame-t-elle. Ça fait 50 ans que je répète! Moi, je connais mes tounes et eux vont être prêts. Quand on va mettre ça ensemble, ça va être écoeurant!»

Vous voulez y aller?

Qui : Nanette Workman et le Grand Choeur Jukebox

Quand : 27 août à 20h

: Palais Montcalm

Billets : 52 $

Info : www.palaismontcalm.ca

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer