France D'Amour: pour les connaisseurs... ou pas!

Loin de se la jouer «grande dame du... (Photo Jocelyn Gagné)

Agrandir

Loin de se la jouer «grande dame du jazz», France D'Amour est débarquée au festival lévisien sans prétention autre que de faire plaisir à ses fans, sans se gêner non plus pour jouer sur les frontières.

Photo Jocelyn Gagné

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Lévis) CRITIQUE / «Est-ce qu'il y a de grands connaisseurs de jazz ici ce soir?» a demandé France D'Amour jeudi aux spectateurs réunis à L'Anglicane. Pour toute réponse, un silence de plomb. Dans ce concert présenté en ouverture du festival Jazz etcetera de Lévis, disons que la réaction semblait un peu incongrue...

Visiblement, ce n'était pas la première fois que la chanteuse évaluait les connaissances de son public. Elle a d'autant plus rigolé lorsqu'elle a livré son verdict... «Je pense qu'ils sont les pires qu'on a vus!» a-t-elle lancé à ses musiciens. Pas grave, elle avait le remède tout indiqué pour convaincre ses fans qu'ils en savaient plus qu'ils ne le pensaient : un pot-pourri de titres (Hound Dog, Summertime, The Look of Love et autres What a Wonderful World) que la foule était invitée à applaudir s'ils étaient familiers. Évidemment, les mains se sont fait aller... Si bien que l'artiste s'est plainte à la blague de sentir monter la pression de jouer devant une foule si experte.

Cinq ans après avoir osé un premier album jazz, Bubble Bath & Champagne, France D'Amour a récidivé au printemps dernier en lançant le volume 2. Loin de se la jouer «grande dame du jazz», elle est débarquée au festival lévisien sans prétention autre que de faire plaisir à ses fans, sans se gêner non plus pour jouer sur les frontières. Entre les genres musicaux, entre les époques, entre son répertoire et celui des autres et même entre les disciplines artistiques. 

On aurait souvent pu se croire dans un festival d'humour, jeudi, tant la musicienne s'est évertuée à dérider son public. Et elle a souvent réussi, entre un monologue sur ce qu'on attend de la femme moderne, une chanson tournant en dérision sa cinquantaine ou une reprise du thème des Joyeux naufragés, qu'elle a décrit comme la seule chanson qu'elle aurait eue dans son bagage si elle avait voulu, dans son adolescence, participer aux auditions d'un concours comme La voix ou Star Académie. «C'est pour ça que je suis devenue auteure-

compositrice!» a-t-elle lancé. 

De ses chansons, France D'Amour en a chanté plusieurs à L'Anglicane, même si au final, ses compositions jazz n'ont pas pris tant de place dans le programme. Dans une formule intime en trio (accompagnée de solide manière par le guitariste Jason Lang et le bassiste Patrick Lavergne, tous deux très bons chanteurs), elle a revisité au fil de medleys plusieurs succès de son répertoire pop : Dolly... On est comme on est, Si c'était vrai, Je n'irai pas ailleurs (où les voix se sont mariées tant sur scène que dans la salle) et Animal, notamment. 

Large répertoire

La chanteuse et ses complices ont pour le reste ratissé large dans les clins d'oeil à d'autres artistes, réinterprétés dans une volonté de surprendre. Ici un interlude consacré à Avicii (Wake Me Up), là un détour chez Elvis Presley (Suspicious Minds), chez Offenbach (Câline de blues), chez les Beatles (I Saw Her Standing There) ou chez Plume Latraverse (Rideau). 

Au terme d'une soirée où la participation du public a souvent été sollicitée - et accordée avec enthousiasme -, France D'Amour a bouclé la boucle en tête à tête, en remettant les standards My Funny Valentine et Unforgettable à sa main. Qu'ils connaissent ou non le jazz, ses fans sont repartis contents. 

Le festival Jazz etcetera de Lévis se poursuit jusqu'à dimanche.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer