Christian Roberge: «Brassens autrement»

Le chanteur Christian Roberge, anciennement des Lost Fingers,... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Le chanteur Christian Roberge, anciennement des Lost Fingers, a lancé au printemps un album de reprises de chansons de Georges Brassens et sera au festival de Jazz Etc. le 14 août.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) On l'a connu au sein des Lost Fingers, prenant un malin plaisir à revisiter à la sauce manouche des succès pop des années 80. Pour son premier album en solo, Christian Roberge a encore utilisé sa machine à remonter le temps. Elle l'a cette fois mené dans l'univers de Georges Brassens, où il s'est appliqué à en rhabiller une «planète».

Le chanteur et guitariste s'était fait plutôt discret depuis son départ des Lost Fingers, il y a environ deux ans. Il a brisé le silence au printemps en lançant Planète Brassens, une collection de relectures qu'il présentera dimanche au festival Jazz Etc. Le musicien travaillait déjà sur un album de compositions (qui devrait selon lui voir le jour l'hiver prochain), lorsqu'il s'est offert cette parenthèse Brassens, après une expérience concluante avec la chanson Cupidon s'en fout, justement choisie pour ouvrir l'album.  

«Son côté intimiste et humain me plaisait beaucoup, évoque Roberge. Et c'est aussi un artiste que j'ai côtoyé depuis l'enfance puisque ma mère avait son petit répertoire de chansons de Brassens qu'elle aimait bien nous chanter. C'est probablement parmi les premières chansons que j'ai entendues dans ma vie.»

Ayant en tête l'album de reprises de Brassens qu'a fait paraître Renaud il y a 20 ans, Christian Roberge a souhaité apposer sa propre couleur et sa personnalité à son hommage à l'auteur-­compositeur français. «Dans les arrangements, Renaud avait choisi d'être le plus fidèle possible aux versions de Brassens, note-t-il. J'ai choisi de faire l'inverse et de présenter Brassens autrement. J'avais envie d'explorer beaucoup de choses dans les arrangements et dans le style de guitare, aussi.»

Au coeur du projet, une nouvelle acquisition avec laquelle Christian Roberge avait envie d'«expérimenter». «C'est un nouvel instrument sans vraiment en être un, estime-t-il. C'est une guitare électro-­acoustique du type de celles que Wes Montgomery utilisait. Avec Django Reinhardt, que j'ai exploré avec les Lost Fingers, c'est un autre sommet de la guitare jazz.»

Christian Roberge explique qu'un aspect «laboratoire» a accompagné ses relectures de pièces comme Chanson pour l'Auvergnat, La mauvaise réputation ou Mourir pour des idées (particulièrement réinventée). «C'est peut-être mon petit côté scientifique qui ressort par là, convient-il. Les guitares manouches ont un côté très clair, ça joue beaucoup dans les aiguës, tandis qu'ici, c'est plus feutré, très rond. J'ai toujours aimé ces sonorités-là. Je me paie la traite! J'ai été très content du résultat de cette exploration.»

Et l'ex-Lost Fingers reconnaît aussi que la pointe d'ironie qui teintait ses interprétations avec son ancien groupe s'estompe un peu en solo... Surtout parce qu'elle se trouvait déjà dans sa matière première, selon lui. «Brassens a beaucoup d'esprit, avance-t-il. C'est l'une de ses qualités de traiter de sujets profonds et universels avec une touche d'humour. Donc le sourire en coin n'est pas très loin, quand même. Les arrangements ont quelque chose de coloré. Mais c'est moins carrément ironique que ce que je faisais avec les Lost Fingers...»

***

Vous voulez y aller?

Qui : Christian Roberge

Quand : 14 août à 13h30

Où : scène extérieure de la côte du Passage

Accès : gratuit

Info. : www.jazzlevis.com

10 ans pour Jazz Etc. 

Le 10e festival Jazz Etc. prendra son envol jeudi dans le Vieux-Lévis. Au programme, une vingtaine de spectacles offerts gratuitement sur les scènes extérieures installées dans la côte du Passage et sur l'avenue Bégin. Alain Caron Quartet, Colin Hunter, Brian Tyler, Dawn Tyler Watson, Betty Bonifassi, Normand Guilbeault, Whisky Legs, Terez Montcalm, Bob Walsh et Guy Bélanger figurent parmi les musiciens qui se succéderont sur les planches d'ici à dimanche. Présenté jeudi à L'Anglicane en formule payante, le nouveau spectacle de France d'Amour, Bubble Bath & Champagne 2, figure aussi à l'horaire de Jazz Etc. Détails et programmation complète au www.jazzlevis.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer