Céline ovationnée pour son retour au Québec

Céline Dion est apparue sur scène sobrement vêtue... (La Presse Canadienne, Graham Hughes)

Agrandir

Céline Dion est apparue sur scène sobrement vêtue de blanc pour le premier de ses dix spectacles sur la scène du Centre Bell.

La Presse Canadienne, Graham Hughes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Caroline St-Pierre
La Presse Canadienne
Montréal

«Je tiens à vous offrir un spectacle heureux», a déclaré Céline Dion au début du premier de sa série de spectacles au Centre Bell, à Montréal.

Des heureux, l'amphithéâtre en était rempli, dimanche soir, et c'est avec une ovation qui semblait ne pas vouloir se terminer que Céline Dion a été accueillie sur scène.

La foule a manifesté son amour pour celle qui a connu la douleur de perdre son mari et gérant, René Angélil, en début d'année.

Céline a ouvert son spectacle avec une version a capella de Trois heures vingt, en hommage à René, cachée derrière un rideau.

Le rideau s'est ensuite levé sur une Céline sobrement vêtue de blanc, qui a interprété Encore un soir, premier extrait de son prochain album, attendu pour le 26 août. Encore une fois, la foule s'est levée d'un coup, comme ce sera le cas à plusieurs reprises pendant la soirée.

«Je suis tellement contente d'être ici!» a-t-elle lancé d'entrée de jeu, affirmant à ses admirateurs qu'elle a bien reçu leur énergie, leur assurant que «les enfants vont bien».

«La dernière fois qu'on s'est vus, c'était dans des circonstances tristes», a-t-elle souligné, faisant référence aux funérailles de son mari.

«À Montréal, je ne peux m'empêcher de penser à René, je sais qu'il est présent avec nous.»

Le spectacle a été composée principalement de succès en français, notamment Pour que tu m'aimes encore, l'un des grands titres de l'album D'eux.

Elle a également interprété en primeur À la plus haute branche, pièce gagnante d'un concours qu'avait lancé la chanteuse et pour laquelle elle affirme avoir «eu le coup de foudre».

Le public a ensuite semblé conquis par la reprise d'Ordinaire, de Robert Charlebois, qui se retrouvera sur le prochain album.

Puis, Céline a enchaîné quelques succès en anglais : Because you loved me, It's all coming back to me et Power of Love.

Ambiance «feu de camp»

Après une interprétation sentie de L'amour existe encore, Céline Dion a raconté le plaisir que ses jumeaux, Nelson et Eddy, ont à découvrir cette année l'«été québécois», la pêche, la chasse aux grenouilles, les pissenlits...

«On a un beau coin de pays, on devrait en être fier», a-t-elle lancé, avant de créer une ambiance «feu de camp» en demandant à ses musiciens de s'approcher d'elle devant la scène. Après quelques chansons, elle a fait remarquer qu'une partie de son costume de scène était déchirée.

«Ce n'est pas grave, on reste comme ça!» a-t-elle déclaré, puisqu'aucun changement de costume n'était prévu pendant le spectacle.

Plus tard, elle a offert une version de Ce soir on danse à Naziland dans laquelle son directeur musical Scott Price a inséré quelques notes du générique de l'émission Law and order, «la préférée de René».

La chanteuse a conclu le spectacle avec, entre autres, des reprises de Purple Rain de Prince et The Show Must Go On de Queen, une autre favorite de son mari.

En rappel, le public a eu droit aux succès My Heart Will Go On et S'il suffisait d'aimer avant de conclure comme elle avait commencé, avec une chanson a capella, Vole.

Après ses dix spectacles au Centre Bell, Céline Dion se produira à cinq reprises au Centre Vidéotron, puis offrira deux concerts à l'Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières avant de reprendre le chemin de Las Vegas cet automne.

La diva était remontée sur scène à quelques reprises depuis la mort de René Angélil, le 14 janvier, à l'âge de 73 ans. Un peu plus d'un mois après le décès, elle était retournée sur la scène du Caesar's Palace de Las Vegas, où on l'avait sentie fragile et remplie d'émotion. Elle avait ouvert le spectacle avec un poignant hommage à son mari, interprétant With One More Look at You/Watch Closely Now de Barbra Streisand.

Elle s'était adressée au public en anglais et en français, affirmant qu'elle ne vivrait jamais sans son René et qu'il serait toujours avec elle.

Les chansons du spectacle

Trois heures vingt

Encore un soir

Je crois toi

Qui peut vivre sans amour

Immensité

Et je t'aime encore

Pour que tu m'aimes encore

Terre

À la plus haute branche

Ordinaire

Because you loved me

It's all coming back to me/Power of love

Le vol d'un ange

L'amour existe encore

Apprends-moi

Tous les secrets de ton coeur

Ne bouge pas

Valse adieu

Je n'ai pas besoin d'amour

Tous les blues sont écrits pour toi

Dans un autre monde

Ce soir on danse à Naziland

Purple Rain

Love can move mountains

River deep, mountain high

The show Must go on

(Rappel)

My heart Will Go on

S'il suffisait d'aimer

Vole

Ce qu'ils ont dit...

Céline Dion est de retour chez elle le temps d'une série de spectacles au Québec. En grande première au Centre Bell de Montréal, la diva a attiré une foule d'admirateurs, incluant des centaines de personnalités québécoises. Voici quelques témoignages recueillis sur le tapis rouge.

«Comme tous les Québécois, [j'ai] grandi avec elle. On la suit, on est ébahis par son talent, par tout ce qu'elle fait; par sa simplicité et sa générosité, aussi. C'est vraiment exceptionnel qu'une vedette mondiale demeure si accessible avec ses fans. [...] Je la vois pour une seconde fois, l'autre fois c'était à Las Vegas. Je suis plus énervée parce que c'est "chez elle".» 

- Guylaine Tremblay

«Je l'ai vue beaucoup de fois à Las Vegas, en Floride... On est fiers d'elle. Elle est excellente, c'est une grande artiste.» 

- Dominique Michel

«J'ai un rapport de nostalgie avec Céline Dion. C'est vraiment lié à ma mère - je suis avec ma mère, aujourd'hui. Quand j'étais jeune, chaque fois qu'on prenait la voiture, qu'on faisait du ménage, qu'on avait quelque chose à accomplir et qu'on voulait être "dedans", on mettait du Céline»

- Katherine Levac

«Céline, c'est toute notre vie. C'est une artiste impliquée, dévouée, accessible malgré son succès. Pour moi, c'est important. Quand j'ai reçu l'invitation [pour le spectacle], je criais comme une jeune fille de 13 ans.»

- Alexandre Goyette

«Je l'ai vue 10-15 fois en spectacle. Même à New York, parce que j'ai dirigé les Rangers. On est allés la voir à Vegas, à Québec... On l'a vue partout!»

- Michel Bergeron

«C'est un talent exceptionnel, une femme pleine de résilience un exemple, une inspiration. Céline, c'est le Québec, le pays, la planète.»

- Marina Orsini

«Céline représente notre fierté, tout le rêve d'une petite fille d'ici qui a réussi et qui est passée à travers plein de choses avec grâce.»

- France Castel

Partager

À lire aussi

  • Céline Dion en quelques confidences

    Sur scène

    Céline Dion en quelques confidences

    Après un spectacle haut en émotions, dimanche, le premier de sa série de 10 concerts prévus au Centre Bell à Montréal, Céline Dion a pris un moment... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer