Christophe Dumaux, contre-ténor superstar

FESTIVAL D'OPÉRA / Christophe Dumaux a beau chanter dans les opéras baroques,... (Pierre Touret)

Agrandir

Pierre Touret

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) FESTIVAL D'OPÉRA / Christophe Dumaux a beau chanter dans les opéras baroques, il a souvent des allures de rock star lorsqu'il interprète les méchants dans des mises en scène modernes et éclatées. On le verra à contre-emploi, dans le rôle du gentil, pour son passage au Festival d'opéra de Québec avec Bernard Labadie et Les Violons du Roy.

Il s'est fait connaître avec ses interprétations de Tolomeo, le frère de Cléopâtre, dans l'opéra Giulio Cesare de Handel, un rôle qu'il a défendu 128 fois sur différentes scènes. À la création en 1764, le rôle était tenu par le castrat contralto Gaetano Berenstadt. De nos jours, il est interprété par des contre-ténors, qui ont l'habileté de voyager autant dans la voix de tête (les aigus) que dans la voix de poitrine (les graves).

Pour le chanteur et ex-violoncelliste, Québec rime avec Bernard Labadie et Les Violons, puisque c'est pour chanter avec eux qu'il est venu dans la capitale en 2005 et 2006. Dix ans plus tard, on peut donc parler de retrouvailles. 

Il faut dire que Dumaux donne rarement des récitals. «Je me demande si j'ai fait plus de 10 récitals en 15 ans de métier, indique-t-il. J'ai commencé par l'opéra, je m'y suis trouvé tout de suite à l'aise. Et comme en général on signe les contrats deux ou trois ans à l'avance, je n'ai plus assez de place dans l'horaire pour faire des concerts. Mais je commence à en faire un peu plus.»

«L'attitude réservée» associée au récital et le peu de répétitions le font tiquer. «Mais pour ce concert, on a quatre jours, donc c'est vraiment royal.»

Alors qu'il a exploré toutes les zones d'ombre de Tolomeo, du jeu très physique au jeu plus sadique, il n'a tenu qu'une seule fois le rôle de Jules César, dont il chantera des extraits mardi soir. «Je n'ai jamais vu un Jules César que j'aurais voulu faire, explique-t-il. On le montre à chaque fois un peu bête, crédule, alors que pour moi il joue avec ceux qui tentent de le berner. J'ai envie de le faire un peu plus manipulateur.»

César en impose toutefois davantage vocalement. «Les airs de Tolomeo sont écrits de manière à montrer un adolescent. Il y a beaucoup de sauts d'octave, on passe de la voix de poitrine à la voix de tête de manière assez abrupte, décrit le contre-ténor. Jules César n'a pas ce genre de sauts. Il y a beaucoup d'airs à vocalise, mais aussi des airs très lents qui montrent d'autres sentiments que de la fureur. C'est beaucoup plus contemplatif et démonstratif.»

Selon Dumaux, tous les chanteurs pourraient chanter contre-ténors. «Demandez à un amateur de monter dans les aigus, et tout de suite il passera en voix de tête. C'est quelque chose de totalement naturel, même si on a souvent dit que c'est une voix trafiquée. Michaël Jackson, les Bee Gees et Mika utilisent tous la voix de tête», explique-t-il.

Soin particulier?

Quant à savoir si la gymnastique qu'il impose à ses cordes vocales exige un soin particulier, là encore, le contre-ténor déjoue les préjugés. «J'ai fumé pendant 20 ans, ça fait deux ans et demi que j'ai arrêté et ça n'a pas changé des choses sur ma voix. Je ne suis pas le genre de chanteur qui met trois écharpes l'hiver. Reste à voir combien de temps ça va durer.»

À mi-trentaine, l'heureux papa d'un garçon de quatre ans et d'une fille de 6 mois à peine a eu plusieurs mois de liberté non planifiés pour s'occuper de sa famille cette année. Une (petite) pause bienvenue avant les deux prochaines années, qui s'annoncent très chargées. À son agenda 2017, il a entre autres un concert avec Yannick Nézet-Séguin, qu'il a déjà côtoyé à l'Orchestre de Philadelphie.

«Comme ma femme est institutrice et qu'il y a beaucoup de vacances en France, elle peut me rejoindre quand je chante à l'extérieur. Elle a pu me suivre pendant un an et demi quand elle passait des concours. Mon fils a fait ses premiers pas à Central Park [alors qu'il chantait au Metropolitain Opera], raconte Dumaux. Lorsqu'elle a eu un poste, je suis parti deux mois à Perm, en Russie, et ça a été dur. J'ai eu une grosse remise en question, au point que je me suis demandé si j'allais continuer ce métier. Mais au bout de trois mois, on a quand même besoin de retourner sur scène.»

Après le chant, qu'il entend poursuivre une bonne vingtaine d'années, le contre-ténor aimerait bien se tourner vers la mise en scène. «J'aurais un côté un peu plus cinématographique. Je sais déjà ce que je ferais avec Jules César. Peut-être que les Égyptiens deviendraient un gang mexicain. Il faut faire venir le jeune public en leur montrant des références auxquelles ils peuvent s'accrocher», plaide le chanteur.

Vous voulez y aller?

  • Qui: Christophe Dumaux, Bernard Labadie et les Violons du Roy
  • Quand: mardi 26 juillet 20h
  • Où: salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm
  • Billets: 57 $ à 73 $
  • Info: 418 529-0688 et festivaloperaquebec.com

Aussi au Festival d'opéra

Starmania Opéra:30 et 31 juillet, 1er, 3 et 4 août à 20h, Grand Théâtre de Québec

L'oeuvre de Luc Plamondon et Michel Berger, mise en scène par Michel Lemieux et Victor Pilon, avec Marie-Josée Lord, Marc Hervieux, Lyne Fortin, Étienne Dupuis

Prima la musica, poi le parole et Le directeur de théâtre - Studio d'opéra: 31 juillet, 2 et 5 août à 20h, Théâtre La Bordée

De jeunes chanteurs livrent deux courts opéras de Mozart et Salieri qui ont été créés le même soir et qui s'intéressent aux coulisses du métier.

Gounod à l'apéro: 26, 27, 28 et 29 juillet à 16h, Chapelle du Musée de l'Amérique francophone 

Animé par le musicologue Georges Nicholson.

La brigade lyrique: du mercredi au dimanche

Des chanteurs de la relève livrent des airs d'opéra, d'opérette et de comédie musicale dans divers lieux à travers la ville.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer