La surprenante odyssée de Crépuscule 

  • Première de <em>Crépuscule - Raviver les braises</em>, la nouvelle création de FlipFabrique (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Première de Crépuscule - Raviver les braises, la nouvelle création de FlipFabrique

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 1 / 13
  • Première de <em>Crépuscule - Raviver les braises</em>, la nouvelle création de FlipFabrique (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Première de Crépuscule - Raviver les braises, la nouvelle création de FlipFabrique

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 2 / 13
  • Première de <em>Crépuscule - Raviver les braises</em>, la nouvelle création de FlipFabrique (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Première de Crépuscule - Raviver les braises, la nouvelle création de FlipFabrique

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 3 / 13
  • Première de <em>Crépuscule - Raviver les braises</em>, la nouvelle création de FlipFabrique (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Première de Crépuscule - Raviver les braises, la nouvelle création de FlipFabrique

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 4 / 13
  • Première de <em>Crépuscule - Raviver les braises</em>, la nouvelle création de FlipFabrique (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Première de Crépuscule - Raviver les braises, la nouvelle création de FlipFabrique

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 5 / 13
  • Première de <em>Crépuscule - Raviver les braises</em>, la nouvelle création de FlipFabrique (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Première de Crépuscule - Raviver les braises, la nouvelle création de FlipFabrique

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 6 / 13
  • Première de <em>Crépuscule - Raviver les braises</em>, la nouvelle création de FlipFabrique (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Première de Crépuscule - Raviver les braises, la nouvelle création de FlipFabrique

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 7 / 13
  • Première de <em>Crépuscule - Raviver les braises</em>, la nouvelle création de FlipFabrique (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Première de Crépuscule - Raviver les braises, la nouvelle création de FlipFabrique

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 8 / 13
  • Première de <em>Crépuscule - Raviver les braises</em>, la nouvelle création de FlipFabrique (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Première de Crépuscule - Raviver les braises, la nouvelle création de FlipFabrique

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 9 / 13
  • Première de <em>Crépuscule - Raviver les braises</em>, la nouvelle création de FlipFabrique (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Première de Crépuscule - Raviver les braises, la nouvelle création de FlipFabrique

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 10 / 13
  • Première de <em>Crépuscule - Raviver les braises</em>, la nouvelle création de FlipFabrique (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Première de Crépuscule - Raviver les braises, la nouvelle création de FlipFabrique

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 11 / 13
  • Première de <em>Crépuscule - Raviver les braises</em>, la nouvelle création de FlipFabrique (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Première de Crépuscule - Raviver les braises, la nouvelle création de FlipFabrique

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 12 / 13
  • Première de <em>Crépuscule - Raviver les braises</em>, la nouvelle création de FlipFabrique (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Première de Crépuscule - Raviver les braises, la nouvelle création de FlipFabrique

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 13 / 13

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / FlipFabrique a l'art de nous amener là où on ne l'y attend pas. Pour Crépuscule - Raviver les braises, la troupe de cirque nous entraîne dans un périple acrobatique aux airs d'odyssée post-apocalyptique. Dans un décor de roches, de cratères, de grillages et de carcasses de voitures rétro, elle incarne une horde de businessmen aux chemises rougies et aux visages couverts de masques à souder.

Alors que l'an dernier, les acrobates incarnaient une bande de jeunes loups carburant à la bravade, à la poésie et à la nostalgie, on plonge cette année dans un monde d'étrangeté, de vieux film de science-fiction et de sensualité. Une constante demeure: leur magnifique habileté à faire la fête, à émouvoir et à déjouer tous les clichés du cirque. 

Même si le château Frontenac trône en arrière-plan, nous sommes dans le désert, quelque part entre Roswell et une planète inconnue où se seraient échoués des vestiges de notre civilisation. Le décor évoque une piste d'atterrissage, qui se prolonge sur un long trampoline qui va vers le public. Celui-ci est plus près de l'action que l'an dernier, alors que la scène semble avoir davantage de profondeur.

On verra entrer la horde gantée et masquée, qui orchestre une invasion qui se transformera en effervescente célébration lors d'un numéro collectif de corde à danser. Le tout a des airs de party de graduation ou de retrouvailles. La séquence suivante fait étrangement penser à un bal de zombies sur trampoline, alors que les bras s'élèvent lentement et que virevoltent les chemises blanches tachées de rouge sombre.

Cinq musiciens de Valaire (anciennement Misteur Valaire) jouent en costards bourgogne à franges blanches des airs à mi-chemin entre la musique de film futuriste et de l'électro des années 2000, avec quelques emprunts qui pourraient être sur la trame sonore d'Ascenseur pour l'échafaud.

On assiste à un savant dosage d'effets visuels, de virtuosité, de chorégraphies de groupe et d'instants poétiques. Un numéro de barre russe prend des airs de manifestation. La finale, sur trampo-mur, cette fameuse discipline devenue la marque de commerce de FlipFabrique, donne à penser que la horde monte aux barricades alors qu'elle bondit sur des grillages. Il y a l'insurrection qui vient, en trame de fond du débordement de saltos et de pirouettes.

Il y a aussi un moment sublime où un duo d'équilibristes se livre à un numéro sensuel et élégant alors que tout près d'eux, un trompettiste fait résonner le son lancinant de son instrument. Et l'image répétée de ces hommes et femmes en complet défait qui se laissent tomber du haut d'une estrade, en arrière-scène, pour disparaître dans une fuite surréaliste.

On ne distingue plus les visages familiers du noyau de créateurs de FlipFrabrique, mais les nouveaux interprètes, bien guidés par le directeur artistique Bruno Gagnon et le metteur en scène Olivier Normand, poursuivent la mission avec ferveur. On assiste à du cirque réinventé, inusité, poignant.

Le spectacle de 55 minutes est présenté à l'Agora du port de Québec du mardi au dimanche, à 21h jusqu'au 7 août, à 20h30 jusqu'au 21 août et à 20h jusqu'au 4 septembre. L'entrée est gratuite.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer