Hommage «prodigieux» à Robert Charlebois

La première de Tout écartillé a visiblement plu... (Olivier Croteau)

Agrandir

La première de Tout écartillé a visiblement plu aux nombreux spectateurs présents à l'Amphithéâtre Cogeco mercredi soir.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Trois-Rivières

Un Robert Charlebois visiblement satisfait a salué le travail de 45 Degrees, la troupe des événements spéciaux du Cirque du Soleil, qui présente Tout écartillé, un spectacle hommage au célèbre auteur-compositeur-interprète ayant plus de 50 ans de carrière derrière la cravate.

Au cours du spectacle d'un peu moins de 90 minutes, une quarantaine d'artistes, dont des danseurs, des acrobates et autres spécialistes du monde circassien, font voyager les spectateurs dans l'univers éclaté de Charlebois à l'amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières.

Dans un décor à la fois rétro et futuriste, 19 tableaux permettent d'apprécier les performances des artistes (barre russe, trapèze, diabolo et roue de la mort entre autres), en lien avec les chansons cultes de Robert Charlebois présentées sous de nouveaux arrangements pour la circonstance. Ce dernier a même accepté d'enregistrer une quinzaine de ses chansons.

Le metteur en scène Jean-Guy Legault a notamment mis toute la gomme pour retravailler les oeuvres de Charlebois, s'éloignant de la forme originale, ce que pourraient déplorer toutefois des inconditionnels du chanteur aujourd'hui âgé de 72 ans.

L'artiste québécois, lui, était, en bout de piste, ravi du produit final.

«J'étais perdu dans mes propres affaires, mais l'émotion est là, a affirmé Robert Charlebois après la grande première avec tapis rouge mercredi soir dernier à Trois-Rivières. On va ailleurs et c'est tant mieux. La forme originale de mes chansons, je les entends depuis 40 ou 50 ans. Là, on va les redécouvrir. J'ai trouvé ça prodigieux, les voix, les choeurs, les arrangements. J'ai eu quelques petites réserves sur le plan technique, au début, mais ça, c'est des peanuts», a-t-il mentionné.

Robert Charlebois a adoré notamment Les ailes d'un ange, à un point tel qu'il a avoué avoir versé quelques larmes. Pour

Lindbergh, il a trouvé «prodigieux» le travail des acrobates et les arrangements, dont le beau clin d'oeil à Louise Forestier (qui chantait avec lui sur la version originale), et tout à fait sublime, sur le plan visuel, ce qu'il a fait d'une pièce moins connue, Le mont Athos.

Idem pour un autre grand classique, Ordinaire. «On a l'impression d'être dans le désert dans un film de Sergio Leone».

Carte blanche

«Je ne voulais pas me mêler de l'ordre ou du choix des chansons. J'ai "dit vous êtes libres" et ils nous ont fait planer. Ça va donner une seconde vie aux chansons que j'ai faites. C'est une belle opération, j'ai tout aimé», a-t-il indiqué, de ce spectacle qui est présenté jusqu'à la mi-août à Trois-Rivières.

«Je compte revenir avec un immense plaisir. Je serai certes moins tendu que lors de cette première».

«Avec le Cirque du Soleil, c'est toujours à la hauteur de nos attentes. J'ai hâte de voir ce qu'ils vont faire l'an prochain» a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer