L'irrésistible Melody Gardot

Dès son entrée, chapeau vissé sur sa crinière... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Dès son entrée, chapeau vissé sur sa crinière blonde, veston noir et pantalons de la même couleur, Melody Gardot s'est saisie de sa guitare pour la faire rugir.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Peut-être a-t-il fallu attendre longtemps avant de voir Melody Gardot à Québec, or ni la chanteuse ni ses fans ne sont près d'oublier leur première fois. Cette rencontre a eu des allures de communion, le public ayant suivi la chanteuse dans un programme tour à tour grisant, varié et exigeant.

C'était rassurant de voir le Grand Théâtre empli jusqu'au dernier balcon, mardi. On réalisait qu'il n'y a pas que les vedettes de l'heure, les têtes d'affiche destinées aux arénas ou les noms dopés aux hormones de la téléréalité qui font courir les foules. Le public s'était déplacé en grand nombre pour entendre une artiste qui gravite en marge des circuits habituels. Une chanteuse, aussi, qui n'a guère envie de faire du surplace. 

Gardot, qui a lancé Currency of Man l'an dernier, s'est consacrée presque entièrement à ses nouvelles chansons. Mieux, elle a continué de les faire évoluer avec panache, en compagnie de six musiciens de premier ordre.

Dès son entrée, chapeau vissé sur sa crinière blonde, veston noir et pantalons de la même couleur, l'Américaine s'est saisie de sa guitare pour la faire rugir. Le ton était donné : ceux qui venaient entendre les pièces de son populaire My One and Only Thrill devraient patienter. Gardot a plongé dans un registre funk avec Same to You, ponctué d'accents rock. Puis elle a troqué la six-cordes pour le piano sur She Don't Know et, nous laissant à peine le temps de souffler, elle a fait résonner le blues suintant qu'est Bad News.

Parfaitement rodée

Gardot et ses complices n'étaient qu'au deuxième concert de la présente tournée nord-américaine, or la machine était parfaitement rodée. Sa voix soul faisait mouche, qu'elle susurre, qu'elle scatte, qu'elle la pousse dans les aigus ou qu'elle descende dans les graves. Quant aux musiciens, ils avaient non seulement un son riche, mais ils ne manquaient pas de verve. La leader leur a donné toute la glace souhaitée, sans perdre de vue ses chansons et sans qu'on sombre trop dans les excès. Plusieurs pièces ont ainsi eu droit à des introductions improvisées. On nous a aussi servi une instrumentale intéressante avec March for Mingus, où le saxophoniste s'est lancé dans un solo avec deux sax en bouche - spectaculaire!

À ces moments survoltés, Gardot a opposé des segments nuancés, où l'émotion était à fleur de peau. De ce côté, Morning Sun a été une indéniable réussite, le public retenant son souffle jusqu'à la toute fin.

À mi-parcours, comme si la leader savait précisément jusqu'où elle pouvait pousser l'audace sans offrir de bonbon, elle s'est mise à fouiller dans son répertoire passé. D'abord Les étoiles, dont elle s'est plu à raconter la genèse, non sans humour, dans son «franglais», puis Baby I'm a Fool, reconnue par des oreilles fines dès la première note. 

Gardot a par la suite mis la table pour que le concert s'achève dans une sorte de grande fête. Après une Who Will Comfort Me où tout le monde tapait des mains, elle a tenu à ce que la foule en entier soit impliquée dans Preacherman, attribuant des segments vocaux aux spectateurs du parterre et des balcons. Une façon, pour elle, de laisser son empreinte sonore. Elle n'a peut-être pas suspecté à quel point ce serait réussi : lorsqu'elle a quitté la scène, le public lui a réclamé un rappel tout en reprenant la mélodie qu'il venait d'apprendre!

Tout au long de la soirée, Melody Gardot s'est dite touchée par l'accueil qui lui a été réservé et par le fait que ses fans soient si nombreux. Et lorsqu'elle a quitté les planches pour la dernière fois, son «je t'aime, je t'aime, à la prochaine!» avait des allures de promesse. Espérons qu'elle soit tenue avant longtemps...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer