Corey Hart: authentique... et farceur!

L'interprète de Sunglasses at Night et de Never... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'interprète de Sunglasses at Night et de Never Surrender entend faire plaisir à ses admirateurs samedi soir en reprenant ses deux succès mythiques dans le cadre du ComediHa!.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Corey Hart n'est pas quelqu'un qui aime se prendre la tête. L'homme est d'une simplicité désarmante. Il aime blaguer, surtout lorsqu'il trébuche sur des mots en français, une langue qu'il maîtrise très bien. À peine fait-il irruption dans un salon du Château Frontenac qu'il s'enquiert de l'identité de chacun des journalistes, avant de lancer: «Bon! Est-ce qu'on fait une conférence de presse à la Donald Trump, avec de la controverse?»

Avec Corey Hart, ne cherchez pas la controverse, il n'y a que du plaisir, de la légèreté, du rire et de l'émotion.

À l'invitation du président fondateur du ComediHa!, Sylvain Parent-Bédard, le chanteur montréalais montera sur scène, samedi soir, au parc de la Francophonie.

Si on fait exception de son apparition surprise au spectacle de Shania Twain l'an dernier, au Centre Vidéotron, ce sera sa première prestation en 20 ans dans la capitale.

Les lunettes noires et jaunes, qui font office cette année de porte-étendard du festival d'humour, se veulent d'ailleurs un «clin d'oeil» à son grand succès Sunglasses at Night. «Nous voulions qu'il ait une fête dans le festival et la musique porte à la fête», mentionne le patron de ComediHa!

«Je vais essayer de faire un peu de stand-up», rétorque le chanteur, en essayant de se convaincre...

Jeans, t-shirt noir, tatouages aux bras et barbe en collier, le chanteur de 54 ans n'arbore plus la houppe de sa jeune vingtaine. Il laisse cette coupe de cheveux, «style Corey Hart à l'ancienne», à Sylvain-Parent Bédard, glisse-t-il en rigolant.

Doux souvenir du Château...

Sur le décalage horaire d'un voyage au Japon, et en attendant de retourner à sa maison des Bahamas, avec sa femme Julie Masse et ses quatre enfants, Corey Hart ne cache pas sa joie d'être dans la capitale et de pouvoir disposer de quelques jours pour visiter «la ville canadienne la plus authentiquement européenne». Jeudi, le chanteur a pris part au spectacle de la fête nationale, sur les Plaines, s'avouant «très touché» de l'invitation, lui qui ne cache pas sa fierté de «tout ce que le peuple québécois fait dans le monde».

Il garde de «merveilleux souvenirs» de ses passages à Québec, dont un particulièrement mémorable. «C'est dans une chambre, ou plutôt dans la salle de bains, du Château Frontenac, que moi et Julie avons fait notre fille India...», confie-t-il au Soleil, à l'issue du point de presse.

Corey Hart n'est pas seulement homme à ne pas se prendre la tête, il est aussi très peu cachotier...

Il garde aussi de la capitale le souvenir d'un policier qui l'a arrêté, au milieu des années 80, pour excès de vitesse, lui qui avoue «aimer conduire vite». En retard pour voir sa future femme en spectacle, il avait un peu trop appuyé sur le champignon. «Il était fâché, mais quand il m'a reconnu, il m'a dit que tout était OK, en autant que je lui signe un autographe et que je roule moins vite...»

L'homme aux 16 millions d'albums vendus, véritable icône de la musique populaire des années 80, n'a pas fait de spectacle depuis celui au Centre Bell, il y a deux ans. Il a vu dans l'invitation de ComediHa! une chance de permettre à ses enfants de le voir à nouveau en spectacle. «C'est là que je suis le plus heureux, qu'ils me disent.»

Même sa mère, qu'il avait fait monter sur scène avec lui à Montréal, lui en avait fait la demande à l'époque. Elle est décédée six mois plus tard. «On ne connaît pas l'avenir. On ne doit pas fermer de portes. Si je ne fais plus de spectacle pendant cinq ans, ce sera comme ça...» lance-t-il, les yeux dans l'eau.

L'interprète de Sunglasses at Night et de Never Surrender entend faire plaisir à ses admirateurs samedi soir en reprenant ses deux succès mythiques. «C'est sûr que je vais les jouer. Moi-même, quand je vais à un spectacle, je veux entendre les hits de l'artiste. Si je vais voir Van Morrison, je veux entendre Brown Eyed Girl

Julie sur scène

Se qualifiant de quelqu'un de «têtu», et en ménage avec une femme «encore plus têtue», Corey Hart explique avoir convaincu celle-ci de monter sur scène avec lui. Pariez un deux pour l'interprétation de son grand succès, C'est zéro. «Je crois que ce sera un cadeau pour ses fans. Elle a connu plus de succès à Québec qu'à Montréal.»

Aussi au programme, Jonathan Roy, l'ancien joueur des Remparts qui donne maintenant dans la musique. Corey Hart a littéralement pris sous son aile le fils de l'entraîneur de l'Avalanche du Colorado. «Ça fait quatre ans que je travaille avec Jo. C'est quelqu'un qui fait partie de la famille. J'ai quatre enfants et c'est comme devenu mon cinquième.»

L'organisation du ComediHa! s'attend à une foule entre 5000 et 7000 personnes au parc de la Grande Allée. Les portes ouvriront à 18h et l'attribution des places se fera selon le principe «premiers arrivés, premiers servis».

Le DJ Peakafeller sera chargé de mettre de l'ambiance avant l'arrivée des Denis Drolet, qui assurent la première partie de la soirée, à compter de 20h

Corey Hart, Julie Masse, et leurs quatre enfants:... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.0

Agrandir

Corey Hart, Julie Masse, et leurs quatre enfants: River (16 ans), India (20 ans), le petit dernier, Rain (10 ans), et Dante (18 ans)

Le Soleil, Patrice Laroche

La famille d'abord et avant tout

La famille est tout dans la vie de Corey Hart. Pour être auprès de sa femme et de ses quatre enfants, le chanteur a pris une longue pause de la scène. Et il ne le regrette pas une seule seconde.

La complicité entre lui et sa bande est belle à voir. Lors d'un point de presse, jeudi, au Château Frontenac, Julie Masse et ses quatre enfants - India, 20 ans, Dante, 18 ans, River, 16 ans et le petit dernier, Rain, 10 ans - l'écoutaient religieusement, en retrait, parler de sa carrière. En arrache-t-il avec un mot en français que c'est vers sa blonde épouse, sa «professeure», qu'il se tourne. «C'est vraiment un ange, confie-t-il au Soleil. Je la taquine souvent en lui disant qu'elle n'a pas de défaut...»

Père de famille et mari d'abord et avant tout, Corey Hart n'a pas été étonné de voir Pierre Karl Péladeau mettre fin à sa carrière en politique pour être présent auprès de ses enfants. Pour avoir connu l'ancien chef du Parti québécois, alors que celui-ci était venu lui rendre visite en Provence, à l'époque, avec Julie Snyder, Corey Hart avoue avoir «énormément de respect» pour son choix.

Ses enfants, ses racines

À son avis, la politique et l'industrie du spectacle sont deux sports extrêmes qui se marient très mal avec la vie de famille. «Personnellement, je crois que c'est impossible de faire carrière en musique et d'être en même temps présent dans la vie de tes enfants, avoue-t-il. C'est une vie très égoïste, où tu dois continuellement garder le focus. Tu voyages beaucoup. Ce n'est pas une vie normale, c'est surréaliste. Je ne regrette pas un seul moment d'avoir quitté la scène musicale pour élever mes enfants, parce que je sais que mes racines sont fortes avec eux. Ce sont les meilleurs Grammy que je n'ai jamais gagnés.»

Sa femme et lui n'ont jamais mis de pression afin que leurs rejetons suivent leurs traces. «On les a plutôt inscrits dans des sports pour qu'ils développent de la discipline. L'une d'eux, Dante, «celle qui a l'air de Cameron Diaz», a toutefois commencé à gratter de la guitare. «Elle a niaisé un peu avec, puis elle m'est arrivée, des mois plus tard, avec des chansons qu'elle avait écrites. Wow! Crisse, elle a du talent...»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer