Kiefer Sutherland, du plateau à la scène

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Down in a Hole n'est plus seulement une chanson d'Alice in Chains, mais également le titre du premier album de Kiefer Sutherland, qui a incarné Jack Bauer dans la populaire série télévisée 24 heures chrono. L'acteur britanno-canadien conclura sa tournée canadienne par un spectacle au Palais Montcalm, jeudi.

Si ce n'était de son arrêt à Québec, on pourrait parler d'une tournée «ontarienne» après la tournée américaine qui s'est déroulée du 14 avril au 28 mai. Pour marquer le passage de Sutherland au pays, quelques journalistes ont pu participer à une conférence téléphonique d'une dizaine de minutes avec l'acteur - certains scribes torontois ont même eu le privilège de poser des questions, ce qui ne fut pas le cas pour les journalistes de Québec.

Chaleureux, posé, le presque cinquantenaire a parlé de son projet musical avec humilité, soulignant qu'il ne souhaitait, après tout, que raconter des histoires, que ce soit dans des films, des séries télé ou des chansons. Sauf qu'avec Down in a Hole, ce sont ses histoires à lui qui sont mises de l'avant. 

Chansons personnelles

Le premier extrait, Not Enough Whiskey, a une résonance personnelle pour l'acteur, comme bien des chansons de l'album. «J'étais déjà allé là, à un de ces moments où quelque chose va arriver dans la vie, et qu'une, deux ou trois bouteilles de whisky ne vont rien arranger. Il faut prendre conscience de ces moments pour être capable de trouver une autre manière de composer avec ses problèmes. Je suis certain que beaucoup de gens se sont déjà sentis comme ça», a-t-il raconté au Rolling Stone à propos de cette chanson. La pièce-titre de l'album, Down to a Hole, a aussi un parfum d'alcool et a été écrite en hommage à un ami qui a bu jusqu'à en mourir.

Calling Your Name est quant à elle inspirée d'une relation qu'il a eue au début de la vingtaine et qui a avorté lorsque sa carrière d'acteur a pris son envol. «Il y a un moment dans la vie où une fille devient une femme ou un garçon devient un homme et cette transition, du moins selon mon expérience, est représentée par une rupture amoureuse», a-t-il mentionné au magazine.

Sutherland a mis du temps à se présenter comme auteur-compositeur-interprète. Il a d'abord lancé une maison de disques Ironworks, avec Jude Cole, qui cosigne les chansons de son album. Ensemble, le duo a produit des disques de Rocco DeLuca, Billy Boy on Poison, Lifehouse.

L'expérience a semblé stimuler l'appétit musical de Sutherland, tout en lui donnant des complexes par rapport à sa voix, qu'il jugeait trop texturée et abîmée pour porter lui-même ses chansons. Cole l'a convaincu qu'au contraire, ces caractéristiques collaient tout à fait à ses histoires.

Défi stressant mais grisant

Chanter devant public a été un nouveau défi, stressant mais grisant à la fois. «Le bon côté d'être capable de jouer ces chansons est que je peux prendre une minute pour raconter les histoires qu'il y a derrière. Jusqu'à maintenant, jouer dans des salles de 250 places et des bars m'a permis de créer une certaine intimité. Je ne trouve pas les mots pour dire comment j'apprécie cette expérience», a-t-il confié.

Même s'il se dit un grand fan de rock, citant AC/DC, Neil Young et Paul Simon parmi ses artistes préférés, il est particulièrement touché par Kris Kristofferson, Waylon Jennings et Johnny Cash. «Je peux vous fredonner chaque mélodie ou solo de guitare d'un album de Pink Floyd, mais je ne peux absolument pas vous dire de quoi ils parlent. Il n'y a pas d'ambiguïté avec une chanson de Johnny Cash, et c'est quelque chose que j'admire beaucoup», explique-t-il. C'est la possibilité de raconter et de mettre les mots de l'avant qui l'a fait pencher pour le country.

Vous voulez y aller?

  • Qui: Kiefer Sutherland
  • Quand: jeudi à 20h
  • Où: Palais Montcalm
  • Billets: 39 $
  • Tél.: 1 877 641-6040

Bio en bref

Kiefer Sutherland a joué dans plus de 50 films, dont Stand By Me, The Lost Boys, Des hommes d'honneur (A Few Good Men), Dark City, Le droit de tuer? (A Time to Kill), The Sentinel et Melancholia.

Il est le fils de l'acteur Donald Sutherland, avec qui il partage la vedette dans Forsaken, présenté au plus récent Festival du film de Toronto et sorti en février.

Il est le petit-fils du politicien Tommy Douglas, qui a été premier ministre de la Saskatchewan et chef du Nouveau Parti démocratique. L'acteur est d'ailleurs apparu dans plusieurs publicités du parti.

Il s'est marié et a divorcé deux fois. En 1991, il a aussi été fiancé à Julia Roberts, qu'il avait côtoyée sur le plateau de Lignes interdites, mais ils ont rompu peu avant le mariage.

Il a une fille de 28 ans, Sarah Jude Sutherland, qui interprète Catherine Meyer dans Veep, une comédie satirique sur la politique américaine.

Il a eu des problèmes d'alcool et a été arrêté et condamné pour conduite en état d'ébriété en 2004 et en 2007.

Cet automne, il jouera le président des États-Unis dans la série Disignated Survivor, produite par ABC.

Partager

À lire aussi

  • Kiefer Sutherland: 45 minutes chrono ***

    Disques

    Kiefer Sutherland: 45 minutes chrono ***

    CRITIQUE / Après une trentaine d'années à jouer au petit et au grand écran - dont huit dans la peau du Jack Bauer de la série 24 heures chrono... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer