Y étiez-vous? Dick Annegarn au Pigeonnier, le 11 juillet 1998

Dick Annegarn avait offert un concert empreint d'humour, de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Dick Annegarn avait offert un concert empreint d'humour, de finesse et de singularité.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Quand on fouille dans le passé, on peut dénicher des scénarios qui seraient hautement improbables aujourd'hui. Par exemple, le fait que -M- avait ouvert pour Philippe Lafontaine et Dick Annegarn, au Pigeonnier, à l'été 1998. En raison du mauvais temps, on l'avait recasé là et le public lui avait réservé un accueil glacial...

La présence même de Dick Annegarn sur cette grande scène serait impensable aujourd'hui, tellement on tient à des sites bien remplis au Festival d'été. Pas que c'était vide, loin de là, mais il n'était pas impossible d'assister à cet excellent concert confortablement assis dans le gazon, par exemple...

Annegarn a toujours oeuvré en marge des grands circuits. Sa façon unique de jouer avec les rimes, de mélanger le blues, la chanson française et la world, lui a valu un succès d'estime certain, mais rarement les oreilles d'un vaste nombre d'auditeurs, hormis à ses débuts.

La roue tournait différemment à la fin des années 90. Son superbe Approche-toi avait bénéficié de la distribution du géant Warner, ce qui lui avait permis de renouer avec une frange du public qu'il avait perdue et d'être découvert par de nouvelles générations.

L'artiste aux racines hollandaises s'est pointé, arborant t-shirt orangé, chemise blanche et bretelles. Il a entamé le concert seul sur scène, avec Le grand dîner, ce titre qui remonte aux années 70, où le narrateur boit en attendant ses amis retardataires. Quand la pièce s'est achevée avec un Annegarn faisant mine d'être saoul mort, ses musiciens sont arrivés! Le ton était donné pour un concert empreint d'humour, de finesse et de singularité. Avec sa voix grave ou râpeuse et son accent unique, Annegarn a parcouru des titres récents, comme Les Tchèques tout autant que ses classiques que sont Bébé éléphant, Mireille ou encore la fameuse Bruxelles. Celle-ci lui a valu d'être fait citoyen d'honneur de ladite ville en 2005, et il l'a récemment reprise au lendemain des attentats qui ont secoué la capitale de l'Union européenne.

Bref, un beau concert, aussi sympathique qu'original, qui nous fait réaliser que ça fait un sacré moment qu'on a vu chez nous ce Hollandais errant, par ailleurs toujours actif outremer...

Y étiez-vous?

Venez réagir: houle.lesoleil.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer