Les spectacles de Dieudonné à Montréal sont annulés

L'humoriste français Dieudonné a publié sur sa page... (Tirée de Facebook)

Agrandir

L'humoriste français Dieudonné a publié sur sa page Facebook une photo de lui alors qu'il rencontrait les services frontaliers à l'aéroport de Montréal.

Tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Montréal

Le propriétaire de la salle où devait se produire le polémiste français Dieudonné M'Bala M'Bala, refoulé la veille à la frontière canadienne, a annoncé mercredi l'annulation de tous ses spectacles.

Guy Mushagalusa Chigoho, propriétaire de l'Espace Mushagalusa, a indiqué sur Radio-Canada qu'il avait averti les producteurs de Dieudonné de cette annulation afin qu'ils assurent le remboursement des billets aux spectateurs. Sa décision d'annuler est prise pour des raisons de sécurité, a-t-il dit.

Dieudonné a été une nouvelle fois condamné mardi en France pour injure raciale et provocation à la haine. Il a écopé de deux mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende.

Arrivé mardi peu avant 13H00 locale à l'aéroport de Montréal, il avait été empêché d'entrer sur le sol canadien par l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).

Il était resté plus de six heures dans les locaux des services de l'immigration avant de publier sur sa page Facebook une photo le montrant dans ces bureaux de l'aéroport Pierre Elliott Trudeau, promettant de revenir mercredi.

«Petit contretemps je dois faire un aller-retour mais je reviens... Je serai à Montréal (mercredi) "en paix"», avait écrit le polémiste.

Dieudonné était censé donner dix représentations de son dernier spectacle, dont le premier mercredi soir, avant l'annonce de l'annulation par le propriétaire de la salle.

Plusieurs responsables politiques canadiens avaient demandé de lui interdire l'entrée au Canada. Pour la députée Michelle Rempel du parti conservateur, les propos de Dieudonné «vont complètement à l'encontre des valeurs canadiennes de liberté de religion, de tolérance et de pluralisme».

«Quand quelqu'un est condamné pour incitation à la haine raciale, il faut lui interdire l'entrée», avait estimé Thomas Mulcair, chef du Nouveau parti démocratique (NPD, gauche).

Le maire de Montréal Denis Coderre avait twitté: «Dieudonné OUT» en parlant du polémiste comme d'«un fomenteur de tensions sociales.

Pas une première

Le Canada interdit généralement l'entrée de son territoire aux artistes avec des antécédents au pénal.

Le chanteur français Joey Starr, qui devait se produire aux FrancoFolies de Montréal en juin 2015, avait été refoulé à la frontière, comme son compatriote rappeur Booba. En février 2015 c'est le rappeur américain Chris Brown qui avait été interdit d'entrée après l'agression de son ex-compagne Rihanna.

Puis en août dernier, le rappeur américain Action Bronson s'était vu signifier la même interdiction après avoir été accusé par ses détracteurs de «glorifier le viol».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer