Y étiez-vous ?: Iron Maiden au Colisée, le 28 novembre 1984

Ce n'est pas tant la performance d'Iron Maiden... (Archives Le Soleil)

Agrandir

Ce n'est pas tant la performance d'Iron Maiden qui a fait histoire ce soir-là que le fait qu'un jeune fan de 18 ans a trouvé la mort pendant le spectacle.

Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Iron Maiden a toujours eu ses entrées à Québec. En fait, il s'agit de la formation qui a joué le plus souvent dans le défunt Colisée, avec 13 concerts entre 1982 et 2012. Plusieurs s'interrogent, d'ailleurs, sur le fait que la bande à Bruce Dickinson n'ait pas prévu d'arrêt en ville avec son actuel The Book of Souls World Tour...

En 1984, Iron Maiden se lançait dans ce qui allait être son plus long périple autour du globe. La tournée World Slavery comptait en effet pas moins de 187 représentations, dont une à Québec.

La bande a fait son entrée au Colisée sur un vieux discours de Churchill pour ensuite démarrer sur Aces High et enchaîner avec 2 Minutes to Midnight. Le répertoire était partagé de façon équilibrée entre les titres de Powerslave, qui venait de paraître, Piece of Mind, The Number of the Beast et l'album éponyme.

Malheureusement, ce n'est pas tant la performance qui a fait histoire que le fait qu'un jeune fan de 18 ans y a trouvé la mort. Ni Iron Maiden ni une grande part du public ne l'ont su avant la fin du concert, toutefois, puisque le spectacle s'est poursuivi. Le producteur Michel Brazeau et la police avaient en effet estimé qu'en interrompant le show, avec quelque 13 000 personnes sur les lieux, une émeute aurait pu se produire... Le corps a donc été recouvert d'une couverture et entouré d'un périmètre de sécurité.

«Ils étaient deux gars du Saguenay qui s'étaient rendus au spectacle en autobus et ils ont décidé d'aller sur la galerie de presse, qui n'était pas accessible au grand public», a raconté Michel Brazeau au collègue Ian Bussières, l'an dernier. «Pour une raison que j'ignore, cependant, l'agent de sécurité qui devait garder la galerie de presse n'était pas là quand ils sont arrivés.»

Après avoir accédé à la galerie de presse, les deux gars auraient voulu traverser une passerelle et c'est là que la victime aurait fait sa chute mortelle, non loin de la console de son.

Si ce triste événement est venu ternir la soirée, il n'en demeure pas moins qu'un c'est à une formation qui était alors au sommet de son art que le public avait eu affaire. Le respecté album Live After Death, enregistré quelques semaines avant le spectacle de Québec, permet d'en juger, même si son titre apparaît singulier, dans le contexte.

Y étiez-vous?

Venez réagir : houle.lesoleil.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer