Aide fédérale à La Maison pour la danse

Grâce à un coup de pouce du gouvernement... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Grâce à un coup de pouce du gouvernement fédéral, annoncé mercredi à Québec par la ministre du Patrimoine, Mélanie Joly, le chantier de construction de La maison pour la danse de Québec commencera sous peu, dans le quartier Saint-Roch.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Grâce à un coup de pouce du gouvernement fédéral, le chantier de construction de La maison pour la danse de Québec commencera sous peu, dans le quartier Saint-Roch. Le Théâtre Petit Champlain fera pour sa part l'objet d'une cure de rajeunissement, en vertu d'une subvention annoncée mercredi, à Québec, par la ministre du Patrimoine, Mélanie Joly.

Le montant de 1,5 million $ versé au Groupe Danse Partout servira, par l'entremise de La Rotonde, à l'ajout de trois nouveaux studios et d'espaces de soutien pour les danseurs. Le gouvernement québécois avait annoncé en février 2015 sa contribution de 2,5 millions $.

«Cette maison [de la danse] sera un foyer d'échange, d'émulation et de développement artistique», a indiqué le président du conseil d'administration du Groupe Danse Partout, Jules Boies.

Il s'agissait de la dernière étape en vue du «coup d'envoi définitif de la construction qui devrait débuter dans quelques jours». L'ouverture est prévue pour l'hiver 2017. Danse Partout est le seul organisme de diffusion spécialisé en danse contemporaine à oeuvrer à l'extérieur de Montréal.

Le Théâtre Petit Champlain bénéficiera d'une aide de 440 000 $ visant un réaménagement de la salle de spectacle. La sonorité et les angles de vue seront améliorés, les sièges remplacés et les sorties de secours déplacées. L'établissement culturel accueille quelque 200 spectacles par année.

Aide aux médias écrits: prendre le temps

La ministre fédérale du Patrimoine, Mélanie Joly, compte «prendre le temps» d'entendre les différents intervenants des médias écrits avant de se prononcer sur une éventuelle aide financière à ce secteur.

Interrogé mercredi par Le Soleil, au lendemain du colloque L'information - Le quatrième pouvoir sous pression, Mme Joly a indiqué que la question sera abordée à l'occasion de consultations publiques. «On comprend que le numérique a un impact sur le monde de l'information, alors on va prendre le temps d'entendre tous les points de vue des gens du milieu [...]. C'est un sujet important parce que c'est une question de développement d'un nouveau modèle d'affaires.»

Lors de ce colloque, organisé par la Fédération nationale des communications, quelques patrons de journaux, dont le Groupe Capitales Médias, ont indiqué qu'une aide gouvernementale, semblable à celle offerte par les gouvernements de quelques pays européens, serait la bienvenue, à l'heure où les journaux doivent composer avec une difficile transition de l'imprimé vers le numérique.

La compétition jugée déloyale par des intermédiaires comme Google et Facebook, qui ne produisent aucun contenu, mais qui accaparent une part de plus en plus grande de la tarte publicitaire, avait également été abordée.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer