Le controversé Dieudonné revient à Québec

Le controversé humoriste Dieudonné reviendra à Québec le temps... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le controversé humoriste Dieudonné reviendra à Québec le temps de deux spectacles, a appris Le Soleil.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Dieudonné reviendra à Québec le temps de deux spectacles, a appris Le Soleil. Le controversé humoriste défendra sa production En paix le 16 mai, à LaScène Lebourgneuf, dans le cadre d'une tournée qui comporte des haltes à Montréal et à Trois-Rivières.

Cette nouvelle visite est orchestrée par les productions de la Plume - gérées par la femme de Dieudonné - en conjonction avec une équipe de coordination québécoise, composée notamment de Gino Sainte-Marie, fondateur du Festival de jazz de Québec, et de Louis Tall.

M. Tall est conscient que Dieudonné M'Bala M'Bala a été au coeur de plusieurs controverses. Il a assuré cependant, au nom des productions de la Plume, qu'il n'y a rien de litigieux dans cette nouvelle proposition : «Avec le spectacle En paix, il n'y a eu aucune poursuite. Il joue depuis 2015 et il a joué partout en France. Et c'est pour ça qu'il voulait le présenter au public québécois. Il sait qu'il est beaucoup aimé dans la province.»

Le Soleil a pu mettre la main sur le texte du spectacle, qui évite les provocations excessives. Dieudonné, qui s'y dit apaisé, dresse un portrait cynique de l'humanité et opte pour une approche allégorique afin d'aborder différents sujets. Le Français égratigne quelques politiciens et met en scène des situations où il fait interagir des personnages de différentes nationalités, dont une Québécoise.

De la scène à la cour

Bien que l'équipe de Dieudonné souhaite parler au présent et regarder vers l'avenir, l'artiste continue d'être rattrapé par ses tribulations juridiques passées. Encore aujourd'hui (mardi), il donne rendez-vous à ses supporteurs au Tribunal de grande instance de Paris.

Ses démêlés avec le Conseil représentatif des institutions juives de France et la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme, en raison de ses propos touchant aux Juifs, ont fait couler beaucoup d'encre et lui ont valu maints séjours en cour, des condamnations ainsi que des accusations d'antisémitisme. Diverses déclarations, comme son «je me sens Charlie Coulibaly», une référence à la fois à Charlie Hebdo et au nom de famille du terroriste responsable des attaques de janvier 2015 en France, en ont laissé plusieurs perplexes, tout comme le fait qu'il ait frayé avec des négationnistes.

«Lui, qui n'est pas venu depuis 10 ans ici, revient sous un aspect de paix, indique Louis Tall. Il ne vient pas insulter personne, il vient faire rire les gens.»

Bienvenu ou non?

Une question demeure toutefois : avec «son casier [judiciaire] de 12 pages» et ses «12 condamnations», dont il fait état dans En paix, Dieudonné pourra-t-il se produire au pays ou sera-t-il refoulé à la frontière? À Montréal, le maire Coderre y est allé d'un message sans équivoque dans Twitter, indiquant qu'il n'était pas bienvenu, tandis que la ministre fédérale du Patrimoine, Mélanie Joly, a soutenu qu'il reviendrait à l'Agence des services frontaliers de trancher.

Pour sa part, M. Tall affirme que l'équipe de Dieudonné respecte la liberté d'expression du maire de Montréal et se pliera à la décision des autorités. 

«La production s'en remet aux douanes et à l'immigration canadienne pour prendre la décision sur son entrée ou pas. Ils sont bienveillants des lois. Ils se sont préparés pour donner le plus d'information possible aux douanes.»

Les billets pour les représentations doivent être émis aujourd'hui sur lepointdevente.com. M. Tall ajoute que le public pourra être remboursé si les représentations n'ont pas lieu.

En paix est présenté comme le dernier «spectacle» de Dieudonné. L'artiste a en effet annoncé un virage dans ses types de productions : dès le 5 mai, en France, c'est à une série de «performances artistiques» qu'il conviera le public. La première s'attardera aux médias.

Outre son arrêt du 16 mai à Québec, auquel pourrait s'ajouter une seconde date, Dieudonné se produira à Montréal du 11 au 15 mai et à Trois-Rivières le 18.

Le ComediHa! Fest n'aurait pas produit l'humoriste

Les deux derniers passages de Dieudonné M'Bala M'Bala à Québec avaient eu lieu en 2007 et 2008, notamment dans le cadre du ComediHa! Fest, autrefois appelé le Grand rire. Or pour la présente tournée, le grand manitou de l'événement, Sylvain Parent-Bédard, ne se serait pas associé à l'artiste.

«Aujourd'hui, pour différentes raisons, je ne présenterais pas Dieudonné dans le cadre du ComediHa! Fest, a-t-il indiqué au Soleil. J'apprécie énormément le talent artistique de Dieudonné. J'apprécie énormément le talent de performeur et de comédien que j'ai vu sur scène dans ma courte expérience de producteur ou de diffuseur, cependant je n'endosse pas les propos qu'il a tenus et je ne lui offrirai pas la possibilité de venir jouer dans le cadre du ComediHa! Fest aujourd'hui, en 2016.»

M. Parent-Bédard fait toutefois une nuance en ce qui a trait à la liberté d'expression : «Je ne m'associerais pas avec l'artiste et son contenu, je ne lui donnerais pas la possibilité de venir performer au festival, mais ce n'est pas à moi de juger ce que les autres décideront d'en faire.»

LaScène Lebourgneuf ne prend pas position

À LaScène Lebourgneuf, où l'on a ficelé l'entente de location de salle hier après-midi, la porte-parole Jessica Duchesne convient que Dieudonné est «assez controversé comme personnage public». Toutefois, elle souligne que le mandat de base de l'établissement est de faire des locations de salle et non de prendre parti. Son équipe s'est néanmoins assurée qu'il n'y avait rien de litigieux dans le nouveau spectacle de l'artiste, susceptible de mettre LaScène Lebourgneuf dans l'embarras, en prenant le temps d'écouter les bandes sonores que lui a fournies l'entourage de Dieudonné. Quant à la sécurité, il ne semble pas y avoir d'inquiétudes de ce côté : «À chaque spectacle, quel qu'il soit, il y a toujours une structure de sécurité. On n'a pas entrepris quoi que ce soit de supplémentaire. On verra avec la production, s'ils sentent le besoin d'ajouter quelque chose.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer