Un quart de siècle de Pearl Jam

De gauche à droite : Stone Gossard, Matt Cameron,...

Agrandir

De gauche à droite : Stone Gossard, Matt Cameron, Eddie Vedder, Jeff Ament, Mike McCready et Kenneth Gaspar

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les 25 ans de Pearl Jam ne se célèbrent peut-être pas avec le faste qui a entouré ses 20 ans, mais la troupe de Seattle ne perd pas de vue l'essentiel : la musique. Eddie Vedder et ses complices retournent à la rencontre de leurs fans avec leur imposant bagage musical, qu'ils gardent bien vivant, soir après soir. À la veille du concert du 5 mai, à Québec, nous vous proposons de redécouvrir la riche histoire de Pearl Jam en pièces détachées.

Chaudes, les baguettes

Depuis ses débuts, en 1990, Pearl Jam a toujours compté Eddie Vedder (chant, guitare), Mike McCready (guitares), Stone Gossard (guitares) et Jeff Ament (basse) parmi ses membres. Mais le siège du batteur a été occupé par passablement de monde avant que Matt Cameron ne s'y assoie en 1998 : Dave Krusen (1990-1991), Matt Chamberlain (1991), Dave Abbruzzese et Jack Irons (1994-1998).

Ten, le premier, en deuxième position

Ten (1991), le premier album de Pearl Jam, s'est retrouvé numéro 2 aux palmarès américain et canadien. Il réunit les classiques Alive, Even Flow et Jeremy. Pourquoi Ten? Car il s'agit du numéro du chandail du joueur de la NBA Mookie Blaylock, un clin d'oeil au fait qu'au départ, le groupe avait choisi comme patronyme celui du sportif, avant de se raviser pour Pearl Jam.

Renaissance du vinyle en... 1995

Depuis combien d'années entendez-vous parler de la renaissance du vinyle? Dès 1995, Pearl Jam mettait son grain de sel en exhortant les fans à «faire tourner le cercle noir» (Spin the Black Circle). À l'époque, Pearl Jam avait mis en vente des exemplaires vinyles de Vitalogy deux semaines avant la sortie en CD. Selon Soundscan, 65 000 des 2,7 millions d'exemplaires étaient des vinyles, quatre mois après la parution.

Bataille contre Ticketmaster

À partir de 1994, Pearl Jam a voulu se battre contre Ticketmaster, estimant que le géant du concert escroquait les fans avec des tarifs abusifs. La longue bataille a malheureusement été vaine, le groupe du grunge n'ayant pas su rallier d'autres grands noms. De plus, la tournée de Vitalogy en a sérieusement souffert.

Discrètement avec Neil Young

Neil Young... (Photothèque Le Soleil) - image 6.0

Agrandir

Neil Young

Photothèque Le Soleil

Pearl Jam n'a jamais hésité à collaborer avec ses héros, notamment avec Neil Young (photo ci-contre). C'est ainsi que le band de Seattle et le réalisateur Brendan O'Brien se sont retrouvés à travailler sur l'album Mirror Ball, du folk-rockeur canadien. Or la maison de disques de PJ à l'époque, Epic, a refusé que le nom du groupe, ceux des membres ou celui du réalisateur soient utilisés à des fins jugées promotionnelles. Les noms des musiciens apparaissent discrètement dans le livret.

PJ de nuit

À Québec, la frénésie Pearl Jam se vivait de nuit, en 1996. En effet, à la sortie de l'album No Code, les fans de la région étaient invités à aller se procurer l'exemplaire du nouvel album de leurs héros entre 0h et 2h, dans la nuit du 26 au 27 août, au Archambault de Place Ste-Foy.

Imprévisible

Pearl Jam en 1991 : Stone Gossard, Jeff... (Archives Le Soleil) - image 9.0

Agrandir

Pearl Jam en 1991 : Stone Gossard, Jeff Ament, Mike McCready, Eddie Vedder et Dave Krusen

Archives Le Soleil

À l'instar de certains de leurs pairs, comme Bruce Springsteen, Metallica, Gov't Mule ou Phish, Pearl Jam s'efforce de ne jamais proposer le même spectacle deux fois. La sélection de chansons varie de manière appréciable d'un concert à l'autre, ce qui incite fortement les mordus à courir plusieurs représentations. Et l'offre est généreuse. Pour la présente tournée, jusqu'à 33 pièces, dont une quinzaine servies en rappel...

Horrible cauchemar

Le 30 juin 2000 est une journée sombre dans l'histoire de Pearl Jam. La formation américaine se produisait au festival de Roskilde, au Danemark. Durant la représentation, en plein air, les fans n'ont eu de cesse de vouloir se rapprocher et les bousculades, combinées au fait que le terrain était vaseux et que les organisateurs ont réagi lentement, se sont soldées par la mort de neuf jeunes, étouffés et piétinés. «Nous attendons tous que quelqu'un nous réveille et nous dise que c'était juste un horrible cauchemar», avait déclaré le groupe.

25 albums d'un coup

Dans un souci de proposer aux amateurs les plus loyaux des enregistrements de meilleure qualité que les bootlegs et pour couper l'herbe sous le pied aux pirates, Pearl Jam a lancé une série de 25 albums doubles, live, d'un seul coup en 2000. Depuis, PJ enregistre tous ses concerts et l'ensemble de ceux-ci depuis 2007 sont présentement accessibles dans le site Web de la formation.

La guerre à Bush

Pearl Jam était fortement opposé aux politiques de George W. Bush (il avait enregistré Bu$hleaguer, sur Riot Act), en particulier à la guerre en Irak, au point où le 1er avril 2003, Eddie Vedder a piétiné un masque représentant l'ancien président, en plus de l'avoir empalé sur son pied de micro.

Conscience environnementale

En 2005, Pearl Jam a conclu une entente avec l'organisme Conservation International pour acheter et protéger un secteur de 2200 kilomètres carrés dans la forêt tropicale de Madagascar. Ce geste avait pour but de compenser les conséquences de la tournée qu'il s'apprêtait à faire en Amérique du Nord et en Amérique latine. On évaluait que 5700 tonnes de gaz à effets de serre seraient produites par la troupe, qui devait parcourir 48 000 kilomètres.

Hymne national canadien

La tournée de 2005 comprenait 15 dates canadiennes, notamment dans des villes où Pearl Jam ne s'était encore jamais arrêté, dont Québec, Saskatoon, St. John's et Halifax. Pour souligner le tout, le groupe avait fait entendre l'Ô Canada dans son site Web. «Le Canada occupe une place importante dans nos coeurs en raison de ses politiques internationales et de sa décision de demeurer hors du conflit en Irak», avait indiqué Jeff Ament.

Lendemains de Katrina

Pearl Jam avait aidé les victimes de l'ouragan Katrina à sa façon, en 2005. Plutôt que de simplement lancer la pierre au président Bush, le groupe avait décidé d'interpréter Given to Fly au concert-bénéfice ReAct Now, en plus de mettre sur pied un concert, à Chicago, dont les profits sont allés à Habitat for Humanity, à la Croix-Rouge américaine et à la Jazz Foundation of America.

Dans l'oeil de Cameron Crowe

Les 20 ans de Pearl Jam ne sont pas passés inaperçus. Il y a notamment eu un imposant bouquin, Pearl Jam Twenty, ainsi qu'un pertinent documentaire du même nom, signé Cameron Crowe. Le réalisateur d'Almost Famous a été, faut-il le rappeler, journaliste rock avant de passer derrière la caméra. À Québec, la projection initiale du film, en septembre 2011, avait mal tourné en raison d'une copie défectueuse. On a pu se reprendre un peu plus tard.

Deuxième visite à Québec

Eddie Vedder au Colisée le 20 septembre 2005... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 18.0

Agrandir

Eddie Vedder au Colisée le 20 septembre 2005

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

La première visite de Pearl Jam à Québec était au Colisée, le 20 septembre 2005. Il aura donc fallu attendre près de 11 ans avant de revoir la formation en ville. À l'époque, Stone Gossard s'était entretenu avec La Presse et avait souligné le fait que seules les dates canadiennes à Montréal et à Québec n'affichaient pas complet. Voilà qui explique pourquoi le groupe a préféré ne donner qu'une seule représentation dans la Belle Province, cette fois...

***

Vous voulez y aller?

Qui : Pearl Jam

Quand : jeudi, 20h

Où : Centre Vidéotron

Billets : 102 $

Info : lecentrevideotron.ca

Partager

À lire aussi

  • Pearl Jam évoque Québec sur Twitter

    Sur scène

    Pearl Jam évoque Québec sur Twitter

    À la veille de leur spectacle à Québec, Pearl Jam a tenu à partager sur Twitter une photo de la murale réalisée en leur honneur à l'Anti par... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer