Les trois aventures de Carlos Santana

Carlos Santana (au centre) entouré des musiciens qui ont... (Fournie par Sona Music)

Agrandir

Carlos Santana (au centre) entouré des musiciens qui ont participé à l'album Santana IV, sorti vendredi.

Fournie par Sona Music

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À 68 ans, Carlos Santana ne ralentit décidément pas le rythme. Le talentueux guitariste, qui a toujours adoré les collaborations, semble être partout cette année. Non seulement tourne-t-il avec sa formation actuelle, qui s'arrêtera au Centre Vidéotron lundi, mais il s'est réuni avec les complices de son album Santana III, avec lesquels il vient de lancer un nouvel album, en plus de créer un supergroupe jazz-rock. Il a le don d'ubiquité, le Carlos? Presque.

Le Santana d'aujourd'hui

La grosse machine qu'est devenue le groupe Santana au fil des ans tourne autour de globe sans prendre grand répit et partage, soir à après soir, son rock latin où les succès sont nombreux. C'est avec cette équipe imposante de 10 musiciens que le guitariste aux racines mexicaines s'arrêtera à Québec, lundi. Il y a eu quelques remaniements depuis la dernière fois qu'on a vu la bande, en 2010, sur les plaines d'Abraham. Le plus important? L'ajout de la femme du leader, Cindy Blackman Santana derrière la batterie, qui a pris le relais de Pepe Jimenez. Blackman faisait partie du groupe de Lenny Kravitz, en 2005, lorsqu'elle a rencontré celui qui est devenu son mari.

«J'aurais dû [l'engager comme batteur] quand on s'est rencontré la première fois», a confié Santana au Las Vegas Sun. «Quelques années plus tard, notre batteur original devait jouer à un autre concert et une voix intérieure me disait: "Tu devrais aller chercher Cindy." Alors, on l'a cherché dans Google, on a fait jouer ses pièces dans iTunes, et je me disais: "Elle n'aura aucun mal à jouer dans ce groupe. Ce sera facile pour elle."

«Et de là, on est entré dans cette autre dimension incroyable en tombant amoureux, en se mariant et donc là, on va reprendre le temps perdu, car elle aurait dû être dans le groupe dès le début.»

Santana IV

Depuis quelques années, le guitariste Neal Schon, qui avait joué avec Santana sur le mythique album Santana III et qui est à la tête de Journey, poursuivait son ancien leader avec l'idée d'une collaboration, insistant sur le fait que quelque chose de magique survenait lorsque les deux hommes interagissaient.

«Au départ, il voulait faire un album avec [moi] et une foule d'autres guitaristes», a raconté Santana à Rockcellar Magazine. «Mais j'ai dit: "Non, je veux pas le truc avec les autres guitaristes, je veux jouer juste avec toi." Puis je lui ai dit: "Hé, pourquoi on n'appellerait pas Gregg Rolie [claviers, voix] et Michael Carabello [percussions] et Michael Shrieve [batterie] et qu'on n'irait pas dans cette direction?" Il a dit: "Wow, oh, d'accord!"»

L'équipe s'est réunie une première fois en 2013, puis a commencé à travailler sur du nouveau matériel en 2014 et en 2015, jusqu'à ce que tout soit achevé pour la parution de Santana IV, le 15 avril. Les membres actuels de Santana Karl Perazzo (percussions) et Benny Rietveld (basse), de même que le chanteur invité Ronald Isley (voix), ont aussi participé à l'aventure.

«Je crois que dans la pièce, tout le monde était reconnaissant envers la présence des autres», a indiqué Carlos Santana au Las Vegas Sun. «Être capable de tirer de chacun quelque chose qu'ils n'auraient pu tirer autrement, c'est la chimie dont vous avez besoin pour faire de la belle musique.» 

Un premier extrait, Anywhere You Want to Go, avait déjà circulé à partir de février et des concerts ont eu lieu. Maintenant que l'album est lancé, il est fort possible que de nouvelles représentations s'ajoutent.

Une Supernova jazz-rock

Tout au long de sa carrière, Santana a régulièrement côtoyé le milieu du jazz, conversant musicalement avec les plus grands de la note bleue. Son intérêt de ce côté est loin de s'être étiolé. Il a mis sur pied un supergroupe de jazz-rock avec les légendes du milieu Herbie Hancock (claviers), Wayne Shorter (saxophones) et John McLaughlin (guitares), de même qu'avec sa femme Cindy Blackman Santana (batterie). Le projet, intitulé Supernova, devrait donner lieu à un enregistrement ce printemps et peut-être à des concerts à l'été.

«C'est comme jouer avec, partager de la musique avec Albert Einstein et Stephen Hawking, parce que Wayne et Herbie sont à ce niveau de génie, génie, génie, génie», a indiqué Carlos Santana à Billboard l'an dernier. «Je suis seulement reconnaissant qu'ils acceptent cela et veulent le faire. Et chaque fois que je joue avec Cindy, c'est viral. Les gens perdent la tête. L'énergie entre Cindy et moi est vraiment, vraiment supernova.»

Vous voulez y aller?

  • Qui: Santana
  • Quand: lundi 18 avril, 20h30
  • Où: Centre Vidéotron
  • Billets: de 51 $ à 89 $
  • Info : lecentrevideotron.ca

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer