Été romantique et éclectique au Domaine Forget

La pianiste et chanteuse brésilienne Eliane Elias sera... (Tom LeGoff)

Agrandir

La pianiste et chanteuse brésilienne Eliane Elias sera sur les planches du Domaine Forget avec son quartette. Son opus Made in Brasil a remporté le Grammy du «meilleur album jazz latin» en 2015.

Tom LeGoff

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un opéra-tango, sept concerts consacrés à Saint-Saens, un spectacle jazz d'Eliane Elias, un hommage à Henri Dutilleux dirigé par Fabien Gabel et le retour de Bernard Labadie au Domaine Forget feront partie des moments forts de l'été à Saint-Irénée.

La programmation du 38e Festival international du Domaine Forget est maintenant dévoilée. La contralto Marie-Nicole Lemieux en est l'ambassadrice pour une cinquième année et viendra chanter avec les Violons du Roy sous la direction de Bernard Labadie le 21 août pour clore la saison. C'est aussi à l'orchestre baroque que reviendra la tâche d'ouvrir le festival le 18 juin lors d'un concert dirigé par Jean-François Rivest avec le trompettiste Gabriele Cassone et le pianiste Benedetto Lupo.

La fin de semaine d'ouverture comprendra aussi une prestation exclusive de la pianiste et chanteuse brésilienne Eliane Elias et de son quartette. Son opus Made in Brazil a remporté le Grammy du meilleur album jazz latin de l'année en 2015. «Elle est toujours électrique, c'est sûr que ça va bouger», note Paul Fortin, directeur artistique du festival. Toujours côté jazz, Lorraine Desmarais sera accompagnée d'un big band pour Danses, Danzas, Dances le 25 juin.

L'Orchestre de chambre McGill et l'ensemble Kleztory offriront quant à eux un concert métissé le 31 juillet.

Les compositeurs et les musiciens français seront également à l'honneur. L'Orchestre symphonique de Québec, son directeur musical Fabien Gabel et la violoncelliste Emmanuelle Bertrand célébreront notamment le 100anniversaire du compositeur Henri Dutilleux le 23 juillet.

Trois moments forts

M. Fortin souligne que la journée Arts sans frontières, le 6 août, permettra d'heureux alliages entre littérature et musique avec l'opéra-tango La bibliothèque interdite, interprété par Sébastien Ricard, ainsi que Le carnaval des animaux et le spectacle Écrits d'amour, narrés par les comédiens Gilles Renaud et Louise Turcot.

Il qualifie déjà «d'historique» la rencontre de Stephen Kovacevich (piano), Wolfgang Holzmair (baryton), Emmanuel Pahud (flûte), Anssi Karttunen (violoncelle) et Olivier Godin (piano), lors d'un concert-dégustation le 3 juillet. Une série de concerts gourmands s'ajoute ainsi aux brunchs-musique et aux concerts-apéro cette année.

L'événement-bénéfice du 24 juillet se déroulera dans les jardins privés du Manoir de la Seigneurie de Mount Murray et sera l'occasion d'entendre l'opérette Le mariage aux lanternes d'Offenbach dans la grange transformée en petit théâtre du XVIIIe siècle.

Les 20 ans de la salle

Pour souligner les 20 ans de la salle Françoys-Bernier, des conférences préconcert seront données par le président de la firme new-yorkaise ARTEC, par le pianiste Marc-André Hamelin (en concert le 13 août), et par Élise Paré-Tousignant, ex-directrice artistique, accompagnée de Bernard Labadie.

Pepe Romero, Emmanuel Pahud, Stephen Kovacevich et Rachel Barton Pine font partie des autres invités de marque de cette programmation. Côté danse, Moi&lesAutres de La Otra Orilla de Myriam Allard seront présentés le 7 juillet.

Toutes les infos au 1 888 DFORGET et au www.domaineforget.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer