Nouveau festival de la relève à Lévis en 2017

Les surplus monétaires des célébrations du 375e anniversaire... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Les surplus monétaires des célébrations du 375e anniversaire de Lévis, en 2011, où Rod Stewart s'était produit en spectacle, seront utilisés pour créer un nouveau festival de la relève francophone.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Ville de Lévis se servira du million de dollars qui est resté dans les coffres de Célébrations 2011 pour créer un tout nouveau festival de la relève francophone. Le rendez-vous aura lieu au quai Paquet, dès l'été 2017.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a levé le voile sur cet événement en gestation en marge d'une conférence de presse jeudi. «On a donné un mandat à nos diffuseurs. Il y a au moins sept, huit groupes qui travaillent là-dessus. Le Vieux Bureau de Poste, L'Anglicane; tout le monde est animé devant ce magnifique projet-là», a-t-il lancé.

Le maire aimerait créer «un grand spectacle», quelque chose «de cohérent». Le quai Paquet, qui sera officiellement inauguré cet été, compte déjà toutes les installations électriques pour permettre l'aménagement d'une scène, ayant la ville de Québec comme décor.

Le maire n'a pas voulu s'avancer sur les dates qui seront retenues. Mais il précise que ce sera un événement annuel, qui n'entrera pas en compétition avec les grands événements de Québec. «Je suis sûr qu'on pourra tirer notre épingle du jeu», lance-t-il.

Pour fêter son 375e anniversaire, en 2011, la Ville de Lévis avait organisé une série de spectacles, accueillant entre autres Rod Stewart.

La nouvelle fête n'aura pas lieu cet été, car de grands travaux sont prévus pour refaire la rue Saint-Laurent, qui longe le quai Paquet. La population pourra tout de même commencer à s'approprier le lieu, car les immenses jeux d'eau seront en fonction. En tout, 120 jets d'eau qui peuvent aller jusqu'à neuf mètres de hauteur seront agrémentés d'un spectacle son et lumière. Le maire croit que ces jeux d'eau seront parmi les plus gros au Canada.

Escalier

Afin de rendre le secteur de la traverse plus accessible et vivant, la Ville de Lévis évalue plusieurs options. Le projet d'hôtel haut de gamme, auquel serait annexé un ascenseur pour les cyclistes et les piétons, est «toujours dans le collimateur».

Mais la Ville souhaite aussi construire un large escalier pour remplacer l'escalier bétonné qui relie la rue Saint-Laurent et la côte Labadie, que le maire qualifie d'«horreur», et qui ne sera pas restauré. «Un de mes rêves, ce serait de recréer l'ambiance de la côte des Bûches», exprime-t-il.

Il y a plusieurs dizaines d'années, un trottoir de bois directement posé au sol permettait aux Lévisiens de franchir la falaise dans ce secteur où elle est moins abrupte. Le maire aimerait se servir des fondations des anciennes maisons qui jonchaient le parcours pour dégager des plateaux de repos et construire un bel escalier.

À plus court terme, la Ville de Lévis investit 500 000 $ cet été pour décontaminer cinq terrains vacants lui appartenant, dont quatre sont situés dans le secteur de la traverse. Ces terrains, comme celui du garage Anctil, seront ensuite prêts à être revendus.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer