La magie du passé selon The Sheepdogs

La formation manitobaine The Sheepdogs baigne dans l'univers... (Vanessa Heins)

Agrandir

La formation manitobaine The Sheepdogs baigne dans l'univers de la musique rock des années 60 et 70.

Vanessa Heins

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pour les Sheepdogs, l'univers de la musique rock commence à la fin des années 60 et s'achève à la fin de décennie suivante. C'est dans ce cadre sonore que la troupe originaire du Manitoba évolue et excelle, à témoin son récent album Future Nostalgia, qu'elle vient présenter jeudi à l'Impérial.

Le pari est risqué : se faire une niche musicale dans une sphère presque fermée, où plusieurs groupes mythiques occupent les lieux, avec des albums qui le sont tout autant. Mais au fil des ans, Ewan Currie (voix, guitares), Ryan Gullen (basse), Sam Corbett (batterie), Jimmy Bowskill (guitares) et Shamus Currie (clavier, trombone) ont réussi à faire leur marque, carburant à la passion et sachant signer des airs bien ficelés, en privilégiant la concision. Ewan Currie a répondu à nos questions.

Q Vous avez réalisé vous-mêmes Future Nostalgia en vous exilant à la campagne, en Ontario. Comment êtes-vous allés chercher toutes ces sonorités d'époque?

R On a du vieil équipement, de vieux amplis des années 60, de vieilles guitares. On vit dans un vieux monde, on aime de vieux albums. Alors quand vient le temps de trouver des sons de guitares et de claviers, on essaie d'utiliser les mêmes équipements que nos héros utilisaient. C'est le type de monde dans lequel on veut vivre musicalement.

Q Certains diront qu'en choisissant ces sonorités vintage et ce style de rock des années 70 vous ne pouvez pas évoluer. Qu'en pensez-vous?

R Je m'en fous, je ne veux pas évoluer! Je crois que je sais quel est notre son et ce que nous voulons faire. Je ne veux qu'écrire de bonnes chansons et faire les versions qui sonnent le mieux possible. Et juste m'assurer que c'est intéressant, le fun et que ça parle aux gens. Je ne suis pas préoccupé par l'évolution de la musique comme forme d'art. Je laisse ça à d'autres.

Q Sur l'album précédent, vous aviez travaillé avec Patrick Carney, des Black Keys, à la réalisation et un peu avant, vous vous étiez retrouvé à la une du magazine Rolling Stone. Comment ces deux expériences ont-elles aidé à faire connaître le groupe?

R Faire la une d'un magazine, c'est beaucoup de publicité que vous ne pouvez pas vous payer. Alors pour faire connaître le groupe, ç'a été important, en particulier ici, au Canada. Travailler avec Pat était cool, car il est très conscient de ce que ça prend pour faire un hit, pour passer à la radio et aussi pour que vos pièces se retrouvent à la télé, dans des films ou dans des pubs. Cela dit, je dois admettre que j'aime contrôler, alors c'était bien de redevenir réalisateur sur cet album.

Q L'utilisation du trombone est étonnante et très intéressante dans une pièce comme Help Us All. C'est un des talents de votre frère que vous vouliez exploiter?

R Oui. Shamus a appris le trombone à l'école. Il est très bon claviériste, mais il joue du trombone et l'avait fait sur l'album précédent. Quand il sort l'instrument, c'est l'un des points forts du concert : les gens en perdent la tête! On savait qu'on voulait toucher à ça de nouveau sur le nouvel album et ça s'est retrouvé sur Help Us All. On la joue en tournée et la réaction du public est formidable. Je crois que ça vient du fait que les cuivres ne sont pas très présents dans le rock.

Q Vous côtoyez votre frère autant sur la route qu'en studio ou dans les réunions de famille. Votre relation tient le coup?

R On s'est retrouvé en Australie pour trois semaines, pour visiter notre mère, et quand on a eu une pause, après la sortie de Future Nostalgia, on a fait un autre projet musical. Alors on s'entend très bien. Et pas juste lui et moi : on est tous des frères, on a tellement passé de temps ensemble. Cet été, ça fera 12 ans que le band existe. L'amitié est quelque chose qui est précieux et que j'apprécie.

=> Vous voulez y aller?

Qui: The Sheepdogs et invités

Quand: jeudi, à 20h

Où: Impérial

Billets: 15 $

Info: imperialbell.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer