Classiques et audace pour la 33saison des Violons du Roy

Les Violons du Roy semblent avoir trouvé l'équilibre... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Les Violons du Roy semblent avoir trouvé l'équilibre tant recherché entre les valeurs sûres et l'audace pour leur 33e saison, dont la programmation a été dévoilée mardi.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Au menu de la 33e saison des Violons du Roy, dévoilée mardi, deux compositions de Claude Vivier, une pièce pour guitare électrique et violon et une symphonie de Méhul côtoient les oeuvres de Mozart, Handel et Beethoven.

L'orchestre baroque poursuit ses démarches pour trouver le directeur musical qui prendra la relève de Bernard Labadie, qui avait déjà annoncé avant sa maladie qu'il quittait cette fonction. «Tout se déroule comme prévu et nous pourrons en dire plus pendant la saison 2016-2017», a promis Astrid Chouinard, directrice générale des Violons du Roy.

La programmation de la saison prochaine a été élaborée par Laurent Patenaude, directeur général de l'administration artistique, Bernard Labadie, le chef associé Mathieu Lussier, l'artiste associé Anthony Marwood et les 15 musiciens permanents - «qui ont 250 ans d'expérience cumulée», a noté M. Patenaude.

Près de la moitié des 70 oeuvres qui seront interprétées par les Violons la saison prochaine s'ajoutent au répertoire déjà vaste de l'orchestre.

Bernard Labadie dirigera les deux concerts présentés avec La Chapelle, dont il est le directeur artistique : Le roi Arthur (10 et 11 mai) et Le Messie (8 et 9 décembre). «J'ai manqué le dernier, a rappelé le chef tout sourire, et j'ai eu un peu l'impression d'avoir raté une fête.» Un programme de quatre cantates de Bach (27 et 29 octobre) ainsi qu'un concert avec le claveciniste Jean Rondeau (9 mars) sont aussi à son horaire.

Mathieu Lussier dirigera lui aussi quatre concerts, qui marient des oeuvres de compositeurs très connus et des compositeurs plus obscurs, pour lesquels il nourrit une passion contagieuse. Méhul aura son moment de gloire le 9 février, juste après les débuts du pianiste Charles-Richard Hamelin aux Violons.

Le chef et violoniste Anthony Marwood a trois rendez-vous avec l'ensemble la saison prochaine. Celui du 29 septembre comprendra la 5e de Beethoven, Zipangu du compositeur québécois Claude Vivier ainsi qu'une oeuvre de Steven Mackey, dédiée à Marwood, mettant en vedette un duo de violon et guitare électrique.

Retours attendus

Parmi les retours attendus, il y a celui avec le flamboyant flûtiste et chef Maurice Steger (26 janvier), les chefs Richard Goebel (15 septembre) et Jonathan Cohen (23 février) ainsi que celui avec le pianiste français Alexandre Tharaud (1er juin). Le chef américain Michael Willems, rencontré à Cologne lors de la dernière tournée européenne des Violons, dirigera l'ensemble le 26 mars.

La populaire série Apéro, présentée les jeudis à 17h30, sera désormais présentée également les mercredis à l'auditorium du nouveau pavillon du Musée national des beaux-arts du Québec. Les musiciens des Violons y jouent, sans chef, des pièces qui mettent en valeur les différents groupes d'instruments.

Les Violons du Roy ont profité de leur lancement de saison pour interpréter deux extraits du disque consacré à Vivaldi qui sera sur les tablettes le 11 mars.

Tous les détails : www.violonsduroy.com

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer