Lumineuse Lou Doillon

Entourée de ses complices, Lou Doillon a plongé sans... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Entourée de ses complices, Lou Doillon a plongé sans retenue dans ses compositions avec le chant maniéré, mais juste, qui la caractérise.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Plusieurs l'ont vue au petit écran, à la grand-messe qu'est Tout le monde en parle, mais en fait c'est sur les planches de la salle Albert-Rousseau que Lou Doillon était, dimanche. Et c'est véritablement là qu'il fallait la voir, partageant son répertoire avec aplomb, simplicité et générosité.

Depuis la parution de Lay Low, son deuxième album, cet automne, Lou Doillon a eu la chance de transporter son matériel sur la route, d'une scène à l'autre. C'est donc avec un spectacle parfaitement rodé que la chanteuse, actrice et mannequin s'est pointée, les pièces s'imbriquaient naturellement les unes dans les autres.

Pour l'accompagner, elle pouvait compter sur une équipe de quatre musiciens de talent, qui affichaient une belle cohésion et une superbe signature sonore, en plus d'assurer les choeurs. François Poggio, à la guitare, avec ses sonorités vintage, savait cumuler des effets toujours à propos, qu'il s'agisse de trémolos ou d'écho, tandis qu'aux claviers Nicolas Subrechicot pouvait tour à tour opter pour le clavecin, l'orgue ou même l'échantillonnage de Mellotron.

Au milieu de tout ça, Doillon régnait, lumineuse, sans la moindre prétention. Distribuant les sourires sous sa longue tignasse, elle pinçait la six cordes acoustique ou électrique quand elle ne se permettait pas quelques pas de danse. La fille de Jane Birkin et du cinéaste Jacques Doillon s'était aussi gardée, çà et là, des segments pour s'adresser au public, sans ne jamais miner le rythme de son concert. Elle a invité les spectateurs à se «frencher», s'ils le souhaitaient, n'a pas caché comment elle était contente de revenir en ville et a partagé quelques anecdotes sur la genèse de ses chansons.

Entourée de ses complices, elle a plongé sans retenue dans ses compositions avec le chant maniéré, mais juste, qui la caractérise. Les fans ont salué quelques-unes des pièces qu'ils ont reconnues, dont Devil or Angel ou ICU, particulièrement solide. Et ils ne sont pas demeurés insensibles aux plus récentes. Il faut dire que les livraisons étaient sans reproches. On songe à So Still, avec son crescendo efficace ou à Above My Head, aux arrangements dynamiques.

Elle y est aussi allée d'un titre inédit, Ticket Line, avant de fermer les livres avec une Lay Low mordante et bien sentie. Nul doute que si une portion du public demandait à être gagnée, à ce stade, celui-ci avait succombé au charme et à l'authenticité de Doillon: elle a eu droit à une belle ovation qui faisait oublier qu'il y avait quelques rangées de bancs vides. «Vous êtes merveilleux! Quelle folie!» a lancé la principale intéressée, en revenant pour un premier rappel, qui a culminé sur Places, servie avec un redoutable accelerando.

Question de finir son tour de chant en beauté, Doillon a décidé d'interpréter Weekender Baby toutes lumières allumées, en demandant à la foule de l'accompagner dans certains passages. Une belle finale complice, qui a permis à tous de sortir avec un sourire aux lèvres.

Andy Shauf

Pour ouvrir la soirée, on avait fait appel à Audy Shauf. L'artiste originaire de la Saskatchewan est apparu peu bavard, préférant laisser parler ses chansons aux allures de contes. Entouré de trois comparses, Shauf a proposé des interprétations précises, souvent feutrées, qui se distinguaient par leurs nuances et leurs sonorités rétro, qui n'étaient pas sans évoquer le travail d'un Iron & Wine. Certaines propositions étaient un peu trop polies ou monotones, mais d'autres comme Jenny Come Home étaient réussies.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer