Y étiez-vous? Kanye West sur les Plaines, le 13 juillet 2007

Kanye West sur les Plaines en 2007... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Kanye West sur les Plaines en 2007

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Kanye West a eu toute une semaine. Fort occupé dans la twittosphère à confier qu'il aurait des ennuis financiers, à demander aux «médias blancs» de cesser d'analyser la musique noire, car ils ne savent pas «ce que c'est d'être arrière-petit-fils d'esclaves» ou à intimer ses fans d'aller écouter son nouvel album sur la plateforme Tidal...

C'était un autre Kanye West, ambivalent devant sa richesse et sa popularité nouvelles, qui se pointait au Festival d'été de Québec (FEQ), le 13 juillet 2007. À l'époque, pas de Kim Kardashian dans le portrait, ni d'accroc avec Taylor Swift. Le rappeur était débarqué sur les plaines d'Abraham en compagnie de son complice, le DJ Montréalais A-Trak, augmenté d'une section de cordes entièrement féminine et sexy, d'une harpiste et de deux choristes. 

Ça peut paraître étonnant, mais le Festival d'été prenait un risque : du hip-hop sur les Plaines, c'était loin d'être gagné et bien que West avait déjà six Grammy en poche, sa notoriété n'était pas celle dont il jouit - très fort, en bon nombriliste qu'il est - aujourd'hui. D'ailleurs, on est passé près du flop : à peine une demi-heure avant qu'il ne monte sur scène, «quelques milliers de personnes seulement s'étaient entassées aux abords de la scène», notait la collègue Kathleen Lavoie.

N'empêche, West avait néanmoins réussi à remplir honnêtement les lieux. Il semble qu'à l'instar du rappeur, les festivaliers ont eu un petit retard et se sont étalés, finalement, au-delà de la régie. Le FEQ, qui donnait encore des statistiques à cette période, avait parlé de 40 000 personnes.

Certes, il y avait une section à cordes, mais ce sont les beats lourds de A-Trak qui prédominaient, tout comme le phrasé de West. Le rappeur était passé à travers une vingtaine de pièces, dont All Falls Down, Gold Digger, Jesus Walks et Touch the Sky. Comme il était sur le point de lancer Graduation, il en avait donné un avant-goût, avec Stronger. «Une performance sans compromis», concluait Le Soleil, tout en invitant West à revenir.

Y étiez-vous?

Venez réagir : houle.lesoleil.com

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer