Onze éléments à savoir sur Muse

Muse, lors du spectacle au Colisée Pepsi, le... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Muse, lors du spectacle au Colisée Pepsi, le 26 avril 2013.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Fort de son septième album, intitulé Drones, Muse revient à Québec deux fois plutôt qu'une. Le groupe, qui a eu droit à des critiques favorables partout où il est passé jusqu'à maintenant, s'arrêtera au Centre Vidéotron ce soir et samedi prochain. Êtes-vous au fait de tout ce qui entoure le trio, son récent enregistrement ainsi que la tournée qui l'accompagne? Petit guide, en 11 temps.

1 Muse a fait un retour aux sources

À la fin de la tournée de The 2nd Law, Muse souhaitait revenir aux bases du son de trio. Or bien sûr, le groupe étant fidèle à lui-même, il n'a délaissé ni les sonorités touffues ni la puissance. Le batteur Dominic Howard a précisé au New Musical Express ce que sa formation entendait par un retour aux sources : «Oui, il y a plusieurs couches sonores, oui c'est grandiloquent, mais le début de notre processus [d'enregistrement et de création] a été très différent de ce qu'il était normalement. Pour la première fois [depuis longtemps], c'était nous trois dans une pièce, en contact visuel de nouveau.»

2 Colin Powell a inspiré Drones...

Le leader de Muse, Matt Bellamy, a été fiancé à Kate Hudson, avec laquelle il a eu un enfant. Durant leur union, les contacts d'Hudson ont mené Bellamy à assister au dîner annuel des correspondants de la Maison-Blanche. C'est alors qu'il s'est retrouvé aux côtés de Colin Powell, l'ancien secrétaire d'État sous George W. Bush. Le très politisé Bellamy s'est informé sur le fait que le pays avait acquis une somme monstre de balles à têtes creuses - qui font un dommage encore plus grand que les balles traditionnelles. Powell lui aurait répondu, durant le dessert : «Quand vous êtes sur le terrain et que vous voulez tirer, vous voulez tuer : rapidement et proprement.» Cette insensibilité ou déshumanisation des dirigeants et du pouvoir en place se retrouve au coeur de Drones.

3 ... des livres sur les psychopathes aussi

Muse-Psycho

Matt Bellamy est un avide lecteur. En élaborant Drones, il a lu Predator - The Secret Origins of the Drone Revolution. Il a également tourné les pages de The Psychopath Test, de Jon Ronson, ainsi que Snakes in Suits, de Robert D. Hare. Il y a notamment appris qu'une personne sur 100 aurait des traits s'approchant des psychopathes et que l'absence d'empathie de ces gens leur permettrait de se retrouver dans des postes de décision. Dans cette société où l'efficacité passe devant l'empathie, Bellamy a fait le parallèle avec ceux qui actionnent les drones ou donnent les ordres de tuer à distance sans que leur morale n'intervienne et que leur confort quotidien ne soit affecté.

4 Matt Bellamy est un optimiste

Le chanteur, guitariste et claviériste Matt Bellamy tend à être fasciné par les théories du complot et par ce qui se fomente dans les coulisses du pouvoir. Néanmoins, Drones demeure, sous ses contours austères, une oeuvre-concept optimiste. On y relate comment un soldat qui actionne des drones est, dans un premier temps, simple exécutant parfaitement soumis. Puis, il prend conscience de ses actes et finit par se rebeller.

Muse-Dead Inside

5 Le trio se méfiait du réalisateur Mutt Lange

Muse s'était chargé de réaliser ses deux précédents albums, mais pour Drones, les gars ont décidé de recruter un réalisateur, et pas le moindre : Mutt Lange. Ce dernier est bien connu pour avoir travaillé avec AC/DC, Def Leppard, Bryan Adams et Shania Twain. Malgré le C.V. chargé de Lange, Matt Bellamy était suspicieux, craignant que celui-ci transforme son groupe pour le faire entrer dans le palmarès des meilleures ventes. «Je croyais que Mutt Lange serait plus concentré sur «Quel est le simple? Qu'est-ce qui sera le grand succès?» Mais ce n'était pas comme ça du tout. Il s'est plongé totalement dans le concept», a raconté Bellamy au Rolling Stone.

6 L'album a été enregistré à Vancouver

À une certaine époque, les membres de Muse, bien que vivant loin les uns des autres, s'efforçaient d'enregistrer dans des lieux non loin de leur famille. Pour Drones, c'est au Canada que le groupe a décidé d'enregistrer, plus précisément à Vancouver, dans les Warehouse Studios. L'idée? Être en territoire neutre et n'avoir rien d'autre en tête que l'album.

Muse-Mercy

7 Les gars ont déjà eu de modestes emplois

En 22 ans, l'ascension de Muse a été constante et, assurément, impressionnante. Si, aujourd'hui, Matt Bellamy, Chris Wolstenholme et Dominic Howard ont droit aux plus grandes scènes, ils ont aussi eu droit aux plus petits emplois. Le premier a en effet déjà été chargé de nettoyer les toilettes d'un terrain de roulottes, le second a déjà été vendeur de crème glacée et le troisième a bossé dans le milieu de la construction.

8 Matt Bellamy a une guitare qui porte son nom

Matt Bellamy s'est fait faire une guitare par le luthier Hugh Manson, qui est à son nom. Manson Guitar s'est aussi associé à la firme Cort pour manufacturer l'instrument et le rendre disponible aux amateurs autour du globe. Au nombre des particularités? Un kill button, qui permet de couper le signal et de faire des effets. Le Soleil, en association avec Warner, a fait tirer l'une de ces guitares, signée par les trois membres du groupe.

Muse-Reapers

9 Muse aime citer d'autres groupes

En tournée, Muse se plaît à interpréter des lignes célèbres appartenant à d'autres formations. Le Drones Tour ne semble pas faire exception puisque, tout dépendant des soirées, Matthew Bellamy intègre çà et là des riffs bien connus. Du nombre, notons Back in Black, de AC/DC, Voodoo Child (Slight Return) de Jimi Hendrix ou encore Sweet Child O' Mine de Guns N' Roses.

10 Des Drones voleront au Centre Vidéotron

Muse a l'habitude d'en mettre plein la vue lors de ses spectacles. Pour être en phase avec le propos de l'album Drones, la formation a prévu des drones, sous forme de ballon, qui se promèneront au-dessus des têtes des spectateurs. Le trio évoluera sur une scène centrale, où deux passerelles permettront aux musiciens d'aller vers de petites scènes secondaires. Enfin, des projections ambitieuses, qui interagissent avec les Anglais, sont aussi au programme.

11 Le groupe touchera à presque tous ses albums

Bien que Drones soit un album concept, où les titres s'imbriquent les uns dans les autres, les fans peuvent se rassurer : Muse propose des pièces de presque tous ses enregistrements. Jusqu'à maintenant, seules les chansons de Showbiz ont été ignorées. En revanche, un jam est au programme. Le groupe l'a fait la première fois à Munich, en Allemagne, à l'été 2015 et il porte depuis le titre de Munich Jam.

 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer